Tech & internet / Monde

Il a fallu 10 minutes à un enfant de 11 ans pour pirater les résultats d’une élection américaine

Temps de lecture : 2 min

Et si, finalement, rien ne valait le bon vieux bulletin de vote en papier?

Une machine à voter, le 8 août 2018 à Doral en Floride | JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Une machine à voter, le 8 août 2018 à Doral en Floride | JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Hackers, crackers et tout une kyrielle de professionnels de la sécurtié des systèmes d'informations se sont réunis ce week-end lors de la deuxième conférence annuelle de Defcon Security pour aborder les questions de sécurité numérique. «Nous avons reçu plus de cent élus ici-même et ils ont exprimé encore une fois combien ils avaient apprécié apprendre de cet événement», a expliqué Matt Blaze co-fondateur du Defcon Voting Village.

Et pour cause: des experts présents ont mis à jour des failles dans les systèmes de machines à voter américaines et ont montré les possibilités, pour les pirates informatiques, de s’y introduire, explorer les fichiers ou encore changer le vote.

Dans le cadre du programme r00tz asylum, destiné aux enfants, différents ateliers ont été mis en place pour enseigner aux jeunes face les bases de la sécurité informatique, nous apprend The Fast Company. L'occasion de revenir avec eux sur les tentatives d'intrusion de pirates lors des précédentes élections américaines et de s'essayer au le piratage d’une élection sur une réplique de site spécialement créé pour l’exercice. Selon Buzzfeed News, un enfant de 11 ans a réussi à changer le candidat en tête lors d'une simulation de l’élection présidentielle de 2016 en Floride.

Un piratage (plus facile) dans un contexte aseptisé

Un exercice qui ne serait pas révélateur des conditions d’une vraie élection, estime l’Association Nationale des Secrétaires d’État, chargée, entre autres, de s'assurer de la sécurité des systèmes de vote.

«Notre problème, avec l'initiative de DEFCON, est qu’ils utilisent un pseudo-environnement qui ne reflète en aucun cas les systèmes et réseaux d'élections fédérales critique l’organisation nationale. Fournir à des conférenciers un accès physique illimité aux machines à voter, dont la plupart sont obsolètes, ne reflète pas de manière précise la protection physique et en ligne que l’État et les gouvernements mettent en place avant et pendant le jour de l'élection.»

Les mises en garde sur ces machines électroniques ne datent pas d’hier, rappelle Fast Company: le congrès américain a investi plus de 380 millions de dollars pour renforcer la sécurité du système. Mais cela semble bien insuffisant pour remplacer les machines électroniques.

Newsletters

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Après le gaz, Poutine pourrait nous couper le GPS

Ces réseaux indispensables aux Occidentaux sont-ils en danger?

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

Le Brésil va remporter la Coupe du monde de foot 2022 (selon la science)

La simulation de l'Alan Turing Institute donne à la Belgique 19% de chances de victoire, 13% à l'Argentine et 11% à la France.

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Est-ce vraiment la fin de Twitter?

Retour sur le vent de panique qui agite la plateforme à l'oiseau bleu depuis son rachat par Elon Musk.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio