Culture

Pourquoi les livres portent des bandeaux rouge

Temps de lecture : 2 min

Marie NDiaye est étiquetée «prix Goncourt», d'autres sont classés «inédits», sur certains c'est un message original, comme «Si vous n'aimez pas le cinéma, allez-vous faire foutre.»

Ces messages sont inscrits sur les bandeaux qui ceignent le corps des livres, sur les étalages des librairies. Le Figaro se demande s'ils font vraiment vendre.

«À coup sûr, oui, les bandeaux ont un effet», répond une chef de produits «Littérature» à la Fnac, tout en soulignant que tous ne se valent pas, qu'annoncer le Goncourt n'a pas le même effet qu'un prix mineur et inconnu du public.

Le bandeau seul ne fait d'ailleurs pas tout le marketing d'un livre: «Quand le roman est adapté au cinéma, l'affiche du film en couverture décuple les ventes.» Surtout, ces bandeaux sont devenus si nombreux qu'ils sont bien moins utiles.

[Lire l'article complet sur LeFigaro.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Emmanuel NGuyen

Newsletters

Qu'a fait Coolio à part «Gangsta's Paradise»?

Qu'a fait Coolio à part «Gangsta's Paradise»?

Le rappeur américain, décédé le 28 septembre à 59 ans, est l'auteur de l'un des plus gros succès musicaux des années 1990. Un statut qu'il a eu du mal à confirmer, jusqu'à devenir une caricature.

Un bourgeois, c'est quoi?

Un bourgeois, c'est quoi?

Ce qui est sûr, c'est qu'on est toujours celui de quelqu'un d'autre.

Lire Eileen Myles pour entrer dans l'underground queer new-yorkais

Lire Eileen Myles pour entrer dans l'underground queer new-yorkais

La parution en français de son récit «Chelsea Girls», qu'il définit comme «un “Sur la route” lesbien», relève de l'événement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio