Monde / Culture

Dr. Dre perd son procès contre un gynécologue connu sous le nom de Dr. Drai

Temps de lecture : 2 min

Le rappeur voulait empêcher le gynécologue Draion Burch de déposer la marque «Dr. Drai».

Dr. Dre au festival de Coachella le 15 avril 2018 | CHRISTOPHER POLK / AFP
Dr. Dre au festival de Coachella le 15 avril 2018 | CHRISTOPHER POLK / AFP

Le docteur Draion Burch est un gynécologue de Pennsylvanie qui a écrit un livre sur le pénis et est occasionnellement interviewé dans les médias sur des questions de santé sexuelle. Afin de se faire connaître, Draion Burch s'est trouvé un surnom accrocheur: Dr. Drai, un clin d'oeil au rappeur et producteur Dr. Dre.

En 2015, Dr. Drai a initié une procédure pour déposer ce nom comme marque mais Dr. Dre a tenté de l'en empêcher, soutenant que la similarité des deux noms pourrait engendrer des malentendus.

Le bureau des marques déposées vient de rejeter la plainte du rappeur. Le panel de juges a souligné que les différences entre la musique et la gynécologie sont tellement grandes qu'il n'est pas crédible de dire qu'il pourrait y avoir confusion entre les deux «docteurs».

Dr. Dre «n'est pas qualifié à procurer des services médicaux»

Comme l'a souligné Dr. Burch à l'audience, Dr. Dre «n'est pas qualifié à procurer des services médicaux». Le gynécologue a aussi déclaré qu'il ne cherchait pas à se servir de la réputation de Dr. Dre car les paroles de ses chansons –dont certaines sont misogynes et homophobes– ne correspondent pas à ses valeurs.

À ses débuts dans les années 1980, Dr. Dre prenait le terme de «docteur» plus au sérieux qu'actuellement. En effet, en tant que membre du groupe World Class Wreckin' Cru, il lui arrivait de porter une combinaison et un stéthoscope sur scène.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Début de la Coupe du monde au Qatar, tremblement de terre en Indonésie, violentes protestations contre la politique zéro Covid en Chine... La semaine du 19 au 25 novembre en images.

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Le Liban mise tout sur le gaz et le pétrole (tant pis pour l'environnement)

Enfoncé dans la pire crise économique de son histoire, le pays du Cèdre voit l'exploitation de champs gaziers comme une sortie de secours. Mais des associations mettent en garde contre la corruption et la destruction des zones côtières.

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

L'Algérie veut intégrer les Brics: un projet à prendre au sérieux?

Certains experts estiment que l'entrée du pays dans le groupe serait bien plus utile que sa présence au sein de la Ligue arabe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio