Monde

Miss Belgique piétine le drapeau

Temps de lecture : 2 min

Les Miss font souvent scandale, mais en Belgique ce n'est pas avec des photos de charme, comme le raconte le blog Coulisses de Bruxelles, mais par un outrage flagrant à la mère patrie.

La Miss Belgique 2010, Cilou Annys, d'origine flamande, pose en couverture de l'hebdomadaire populaire Pmagazine avec le leader du parti indépendantiste flamand NV-A Bart de Wever dans une mise en scène particulièrement claire: elle piétine allègrement le drapeau belge, tandis que Bart de Wever découpe au ciseau son écharpe au niveau du mot «Belgium». Au dessus du tableau se trouve une citation de l'homme politique: «La Belgique est le pays le plus raté du monde.» Pas franchement diplomate, alors que les vives tensions entre flamands et wallons sont toujours d'actualité. Le magazine est un habitué des couvertures choc, avec des jeunes filles en petite tenue.

Le comité national d'organisation des miss a dû présenter ses excuses, assurant que lui et la jeune femme «aiment la Belgique». Leur explication: «Le drapeau belge représente naturellement la Belgique et Miss Belgique se trouve sur le drapeau pour montrer qu'elle réside sur le territoire belge et soutient celui-ci.» Une explication dont Bart De Wever avait dû sentir les faiblesses puisqu'il avait refusé de piétiner le drapeau lui-même...

[Lire l'article complet sur Coulisses de Bruxelles]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Couverture de Pmagazine

Newsletters

Un an après l'occupation russe, Boutcha et Irpin se reconstruisent

Un an après l'occupation russe, Boutcha et Irpin se reconstruisent

Que faut-il attendre du mandat d'arrêt international contre Vladimir Poutine?

Que faut-il attendre du mandat d'arrêt international contre Vladimir Poutine?

Jamais encore le président d'une puissance nucléaire n'avait fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale.

Le soft power de la Chine ne fait plus illusion

Le soft power de la Chine ne fait plus illusion

Presque partout dans le monde, la popularité politique de Pékin est en chute libre, et de plus en plus de pays lui tournent le dos.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio