Société / Monde

En Corée du Sud, on ne se marie plus

Temps de lecture : 2 min

Le mariage représente en Corée du Sud un coût colossal, et ne correspond plus aux aspirations des nouvelles générations.

En Corée, l'adieu aux mariés. |
Ed Jones / AFP
En Corée, l'adieu aux mariés. | Ed Jones / AFP

Trop cher, trop contraignant: en Corée du Sud, le mariage devient de moins en moins attractif, à tel point qu'après avoir dégringolé pendant plusieurs années, il connaît aujourd'hui son taux le plus bas depuis 1970, date à laquelle le recensement a commencé. Selon un rapport publié par le gouvernement, en 2017, le nombre de mariages enregistrés a diminué de 6,1% par rapport à l'année précédente, pour ne représenter plus que 264.500 unions.

Près de deux ans et demi de SMIC

A plus tard ou à jamais, les Sud-Coréens repoussent le rituel et les contraintes qui l'accompagnent. La raison en est surtout économique: le coût moyen d'un mariage en Corée du Sud est d'environ quarante-six millions de wons, soit 35.000€, quand le PIB par habitant est d'environ 22.500€. Si on compte en termes de SMIC, cela reviendrait à deux ans et cinq mois d'économies (le SMIC est à 7.530 wons de l'heure, soit 5,7€, et la semaine de travail fait 52 heures, ce qui équivaut environ à du 1190€ par mois).

Ceux qui décident malgré cela d'organiser une cérémonie tâchent de la réduire autant que faire se peut: exit les organisateurs de mariages, exit les séances de photo en studio... Et surtout, exit la tradition de l'échange de cadeaux faramineux entre les familles des deux mariés –une pratique qui compte parmi les principaux coûts d'un mariage coréen.

À cela se conjugue la volonté grandissante chez les jeunes, plus marquée encore chez les femmes, de vivre seules. Fin 2016, près de 5,27 millions de foyers ne comprenaient qu'une personne, ce qui en fait le type de ménage le plus important du pays, représentant 27,8% des différents types de ménages.

Alors que la population est de plus en plus vieillissante (13,6% des cinquante-et-un millions d'habitants ont plus de 65 ans), les Sud-Coréens se marient aussi de plus en plus tard: 32,9 ans pour les hommes, 30,2 ans pour les femmes en 2017. La même année, le nombre d'enfants par femme atteignait lui aussi un creux (1,05) Quant à l'âge moyen auquel les femmes coréennes ont leur premier enfant –31,6 ans– c'est, relève Quartz, le plus tardif au monde.

Newsletters

Claude Vivier, compositeur majeur poignardé en pleine gloire par un tueur fou

Claude Vivier, compositeur majeur poignardé en pleine gloire par un tueur fou

Tué de dix-sept coups de couteau en 1983 par un certain Pascal Dolzan, le musicien québécois est l'une des trois victimes d'une virée macabre en ayant fait deux autres.

Pourquoi vous n'êtes pas d'accord avec votre thermostat

Pourquoi vous n'êtes pas d'accord avec votre thermostat

Ça peut être lui. Mais ça peut être vous.

Orwell et Huxley ont-ils un peu trop bien anticipé l'entreprise du XXIe siècle?

Orwell et Huxley ont-ils un peu trop bien anticipé l'entreprise du XXIe siècle?

Surveillance de masse, novlangue managériale, rééducation au bonheur... Si certaines techniques de management ont de faux airs de dystopie, les romans «1984» et «Le Meilleur des mondes» ne sont pas toujours invoqués à bon escient.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio