Économie

Google veut se retirer de Chine

Temps de lecture : 2 min

Le géant de l'Internet Google a déclaré qu'il pourrait arrêter des opérations en Chine après des attaques informatiques massives «venant de Chine» ciblant des militants chinois des droits de l'Homme, et touchant «au moins vingt autres grandes sociétés».

«Nous avons détecté une attaque très sophistiquée et ciblée contre notre infrastructure d'entreprise, venant de Chine et qui a résulté en un vol de propriété intellectuelle», a affirmé David Drummond, responsable juridique de l'entreprise.

Google a annoncé qu'elle ne filtrera plus les résultats de son moteur de recherche en Chine, comme les autorités le lui demandaient, et envisage en conséquence la fin de ses activités dans ce pays. «La décision de réexaminer nos activités commerciales en Chine a été incroyablement difficile», écrit le conseiller juridique de l'entreprise.

La version chinoise Google.cn est entrée en service en 2006. Google avait alors accepté les règles de censure imposées par le gouvernement chinois afin d'«apporter aux internautes chinois un meilleur accès à l'information.» «Mais contrairement à ce qui se passe dans le reste du monde, Google est bien loin d'imposer sa marque. C'est le moteur de recherche chinois Baidu qui occupe la place de leader avec 59% de parts de marché contre 38% à Google (chiffres StatCounter janvier 2010)» écrit le site spécialisé ZDNet.

[Lire l'article complet sur zdnet.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Robert Galbraith / Reuters

Newsletters

Après le Brexit, Liz Truss va-t-elle faire exploser l'économie britannique?

Après le Brexit, Liz Truss va-t-elle faire exploser l'économie britannique?

La sortie de l'Union européenne aura fragilisé l'économie britannique face aux crises suivantes liées à la pandémie de Covid et à la flambée des coûts de l'énergie.

Il faut taxer les superprofits de l'énergie, mais pas tout seuls

Il faut taxer les superprofits de l'énergie, mais pas tout seuls

L'Europe des Vingt-Sept a choisi de taxer les profits des énergéticiens. Mais le débat n'est pas simple, car la fiscalité est un outil qu'il faut manier avec précaution.

La Chine est plus volontaire que l'Occident pour éradiquer la pauvreté

La Chine est plus volontaire que l'Occident pour éradiquer la pauvreté

Le pays communique sur son succès en matière de lutte contre la pauvreté et continue d'en faire un horizon de sa politique de développement. En Occident, des objectifs similaires avaient été proclamés. Jamais atteints, ils ont été abandonnés.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio