Économie

Lettre à un ami trader

Temps de lecture : 2 min

Un éditorialiste des Echos écrit, des traders répondent

Jean-Marc Vittori s'indigne des bonus perçus par les traders dans un lettre ouverte à Michael, un ami trader. Ces bonus sont, pour l'éditorialiste des Echos, un des moteurs de la crise: «Ils en forment un rouage essentiel. Ils vous [les traders] ont incités à prendre des risques de plus en plus grands, qui ont fini par provoquer ce fantastique effondrement.». Difficile de savoir ce que pense l'ami Michael et ce qu'il répondra à Jean-Marc. Mais d'autres traders se lâchent dans les commentaires: «tous les traders ne gagnent pas 500 000 ou 1 mio EUR par an tout comme tous les politiciens ne sont pas des voleurs, tous les immigrés ne sont pas des fainéants....»

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

La Chine est plus volontaire que l'Occident pour éradiquer la pauvreté

La Chine est plus volontaire que l'Occident pour éradiquer la pauvreté

Le pays communique sur son succès en matière de lutte contre la pauvreté et continue d'en faire un horizon de sa politique de développement. En Occident, des objectifs similaires avaient été proclamés. Jamais atteints, ils ont été abandonnés.

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

La classe moyenne, insaisissable créature du capitalisme

La classe moyenne, insaisissable créature du capitalisme

La «classe moyenne» fait partie des notions les plus utilisées et les plus floues dans les discours politiques.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio