Monde

«Chaos» à la Maison-Blanche: Donald Trump a révélé des infos classifiées à la Russie

Temps de lecture : 2 min

Le président semble avoir partagé des informations secrètes à propos de l'État islamique pour impressionner ses invités russes à la Maison-Blanche.

Rencontre entre Donald Trump, le ministre des Affaires étrangères russes Sergei Lavrov (gauche) et l'ambassadeur russe Sergei Kislyak, le 10 mai 2017 à Washington | MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES RUSSES/AFP
Rencontre entre Donald Trump, le ministre des Affaires étrangères russes Sergei Lavrov (gauche) et l'ambassadeur russe Sergei Kislyak, le 10 mai 2017 à Washington | MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES RUSSES/AFP

Le président américain a divulgué des informations classifiées sur des projets terroristes de l'Etat islamique lors d'une récente rencontre à la Maison-Blanche avec l'ambassadeur de Russie aux États-Unis et le chef de la diplomatie russe. Le Washington Post a révélé l'information en premier, mais les faits ont ensuite été confirmés par Reuters, Buzzfeed et le New York Times.

Ces informations avaient été communiquées par un pays allié des États-Unis qui avait demandé à ce qu'elles ne soient pas divulguées. Trump a même révélé le nom de la ville syrienne (contrôlée par l'Etat islamique) dans laquelle la menace a été localisée. L'inquiétude est, qu'avec ces informations, la Russie puisse désormais déterminer comment ces renseignements ont été obtenus et potentiellement perturber les efforts d'espionnage du pays allié. La source de ces informations pourrait aussi être mise en danger.

Selon le Washington Post, le président a probablement révélé ces secrets juste pour impressionner ses invités russes:

«Lors de son entretien avec [Sergei] Lavrov, Trump semblait se vanter de ses connaissances de la menace à venir. “J'ai de très bons renseignements. Tous les jours, des gens me donnent de super informations”, a dit le président, selon l'officiel au courant de cette discussion.»

Pour Naveed Jamali, un ancien agent du FBI interviewé par MSNBC, «Trump a juste donné ces informations pour flatter sa vanité et son égo».

Donald Trump n'a pas de «filtre»

Selon plusieurs sources proches de Trump, ce genre de comportement n'est en effet pas prémédité chez le président; il s'agit plutôt d'incompétence. Une source anonyme interviewée par le site Politico explique que le président «ne se rend pas toujours compte des implications de ce qu'il dit». Chez Reuters, une autre source décrit le président comme quelqu'un qui n'a pas de «filtre»: «Ça rentre par une oreille et ça ressort par la bouche».

Même si le fait d'avoir ainsi déclassifié des informations n'est pas illégal pour un président, l'action de Trump a été vivement critiquée, et pas seulement par l'opposition démocrate. Le républicain Bob Corker, qui est directeur du comité du Sénat sur les affaires étrangères, a déclaré que la Maison-Blanche était en plein «chaos» et semblait prise dans une «spirale infernale».

Le conseiller à la Sécurité Nationale, le général H.R. McMaster, a déclaré lors d'un point presse que l'article du Washington Post était faux car Trump n'avait pas révélé la source et la méthode de ces renseignements. Or l'article du quotidien ne dit pas que le président a révéle la source et la méthode exactes, juste qu'il a donné de nombreux détails aux Russes.

Newsletters

Un nouveau séisme de magnitude 5,7 frappe Java

Un nouveau séisme de magnitude 5,7 frappe Java

Il y a deux semaines à peine, un séisme faisait 331 morts sur l'île indonésienne.

En Ukraine, des voleurs tentent de dérober un mur peint par Banksy

En Ukraine, des voleurs tentent de dérober un mur peint par Banksy

La police de Hostomel a pu récupérer le bout de mur signé par le street artist, découpé par les voleurs.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 novembre au 2 décembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 novembre au 2 décembre 2022

Manifestations en Chine contre les restrictions liées au Covid-19, éruption du Mauna Loa sur l'île d'Hawaï, premier arbitrage d'un match de Coupe du monde par une femme... La semaine du 26 novembre au 2 décembre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio