Monde

VIDÉO. Un homme a été traîné de force hors d'un avion surbooké

Temps de lecture : 2 min

La compagnie avait besoin de places pour ses propres employés.

Image extraite d'une vidéo mise en ligne sur Twitter.
Image extraite d'une vidéo mise en ligne sur Twitter.

La vidéo est surréaliste. Dimanche 9 avril dans la soirée, la compagnie aérienne United Airlines réalise que son vol en partance de Chicago (et à destination de Louisville) est surbooké, qu'elle a vendu trop de billets par rapport au nombre de sièges disponibles. Avant même de procéder à l'embarquement, selon un passage interrogé par le site de Courier-Journal (qui fait partie du groupe USA Today), des membres de l'équipage ont donc proposé à leurs clients 400 dollars et une nuit d'hôtel pour qui accepterait de prendre un vol le lendemain. L'objectif était de libérer quatre sièges pour des employés d'United Airlines qui devaient assurer un vol dès le lendemain à Louisville.

Alors que des passagers avaient déjà embarqué, United leur a appris que, comme personne n'acceptait l'offre qui venait de grimper à 800 dollars, ils allaient tirer au sort le nom de quatre personnes et leur demanderaient de quitter l'avion. L'un d'entre eux, qui s'est présenté comme un médecin, s'est alors agacé et a expliqué qu'il avait des rendez-vous importants avec des patients le lendemain. Le site Mic écrit alors que l'homme «a été averti que la sécurité allait le faire sortir de l'avion s'il ne le faisait pas lui-même. Comme il a refusé de partir, trois agents de sécurité l'ont entouré. L'un d'entre eux l'a tiré de sa chaise et la sorti de l'avion.» La scène a été filmée par plusieurs passagers qui ont ensuite posté la vidéo sur les réseaux sociaux.

La passagère interrogé par Courier-Journal a expliqué que tous les passagers ont temporairement été évacués pour remettre de l'ordre dans l'avion et que l'homme a pu revenir, mais avec le visage ensanglanté. Le vol a pris deux heures de retard et United a publié un communiqué d'explications:

«Le vol 3411 de Chicago vers Louisville était surbooké. Après que notre équipe a cherché des volontaires, un passager a refusé de quitter l'appareil volontairement et nous avons demandé aux forces de l'ordre de venir à la porte d'embarquement. […] Nous sommes désolés d'avoir été en surcapacité.»

Newsletters

À Washington, les anti-IVG préparent «l'après-Roe»

À Washington, les anti-IVG préparent «l'après-Roe»

À l'occasion de l'annuelle «Marche pour la vie», les mouvements anti-avortement ont appelé le Congrès à voter des lois «pro-life».

George Santos, le plus grand mythomane de l'histoire politique américaine?

George Santos, le plus grand mythomane de l'histoire politique américaine?

Le parcours hors normes du New-Yorkais avait tout d'une success-story. C'était trop beau pour être vrai: il a menti sur (presque) chaque détail de sa vie, privée comme professionnelle.

Jusqu'où peut et doit aller la course des armes livrées par les Occidentaux à l'Ukraine?

Jusqu'où peut et doit aller la course des armes livrées par les Occidentaux à l'Ukraine?

Berlin et Washington ont finalement donné leur aval à l'octroi à Kiev de leurs plus puissants chars de combat. Pour les «alliés», partagés entre la volonté d'épauler l'Ukraine et le risque d'engrenage, ce coup d'accélérateur soulève nombre de questions.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio