Sports

Henry a pensé à arrêter

Temps de lecture : 2 min

Dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe de ce matin, Thierry Henry revient longuement sur «l'affaire de la main» et ses suites. «Au lendemain du match, et même le surlendemain, je me suis senti seul, vraiment seul», se désole le capitaine de l'équipe de France. Un manque de soutien qui aurait provoqué une tempête sous son crâne: Thierry Henry explique ainsi s'être interrogé sur son avenir d'international. «Oui, je me suis posé la question, affirme le joueur. Sans l'appui de mes proches, je n'aurais peut-être pas eu la même réflexion. Mais là, c'est décidé, je me battrai toujours jusqu'au bout. Je ne lâcherai pas mon pays ».

Le numéro douze de l'Equipe de France concède toutefois regretter son «explosion après le but» égalisateur contre l'Irlande. «Je n'aurais pas dû faire ça. Mais franchement, c'était incontrôlable», raconte-t-il.

[Lire l'article complet sur l'Equipe]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: alexkess via Flickr

A lire également sur la polémique autour de France-Irlande: La France bien-pensante étale son ignorance du foot, Jacques Attali: Nous sommes tous des Irlandais, France-Irlande: vive la triche!, Pourquoi on ne refait pas le match et La vérité presque nue sur le scandale du France-Irlande.

Newsletters

Au moins 174 morts dans un mouvement de foule après un match de foot en Indonésie

Au moins 174 morts dans un mouvement de foule après un match de foot en Indonésie

Il s'agit de l'une des catastrophes les plus meurtrières survenues dans un stade de football.

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio