Monde

Financer la réforme de santé en taxant la chirurgie esthétique

Temps de lecture : 2 min

Pour financer la réforme de santé américaine, les démocrates proposent une nouvelle taxe sur la chirurgie esthétique. Cet ajout surprise au projet de loi a été révélé mercredi 18 novembre tard dans la soirée à Washington par le leader de la majorité au Sénat Harry Reid. Ce prélèvement de 5% pourrait dégager 5 milliards de dollars sur dix ans pour le plan santé, un petit plus bienvenu pour atteindre les 849 milliards nécessaires.

La taxe serait payée par les patients. Si ceux-ci ne s'en acquittent pas lorsqu'ils règlent la facture de leur opération, elle sera facturée au praticien.

D'après le projet de loi, seules seront concernées les chirurgies qui «ne sont pas destinées à corriger une déformation due à une anomalie génétique, une blessure résultant d'un accident ou d'un traumatisme, ou d'une maladie.» La taxe prendrait effet le 1er janvier.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A LIRE AUSSI SUR SLATE:

"Victoire d'Obama sur la réforme de la santé: prochaine étape, le Sénat"

Image de une: chirurgie esthétique par madelineyoki via Flickr

Newsletters

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

[BLOG You Will Never Hate Alone] Par son autoritarisme, Poutine porte en lui les traces d'un passé qui a déja plongé l'Europe dans les ténèbres.

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio