Sports

Mystère à Rio: la piscine du plongeon olympique a viré au vert

Temps de lecture : 2 min

Mais on ne sait toujours pas pourquoi...

Odd ANDERSEN / AFP
Odd ANDERSEN / AFP

On savait que la baie de Guanabara où se déroulent les épreuves de voile et de kitesurf n'étaient pas vraiment propres ou que celles de la lagune Rodrigo de Freitas n'étaient pas beaucoup plus saines pour les différents kayakistes et rameurs. Mais que l'eau de la piscine olympique où se déroulent les épreuves de plongeon vire au vert du lundi au mardi, on ne l'avait vraiment pas vu venir.

Le Britannique Tom Daley, qui avait remporté le bronze, la veille, lors de l'épreuve de plongeon synchronisé à 10 mètres, a publié cette photo assez incroyable sur son compte Twitter, en début de soirée, ce 9 août.


Et lors des épreuves, un photographe de l'AFP a pris cette photo assez folle:

FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP

Autant dire qu'une fois la stupéfaction passée, tout le monde s'est demandé ce qui s'est passé pour que l'eau prenne une teinte verte en à peine 24 heures.

Les organisateurs des épreuves ont cependant tenu à vite rassurer tout le monde, expliquant que l'eau avait été testée et qu'il n'y avait aucun risque pour les athlètes, mais qu'ils cherchaient néanmoins les raisons à ce problème.

Vox a émis plusieurs théories qui permettraient d'expliquer la couleur de l'eau. Le site évoque ainsi l'urine, même si «ce n'est probablement pas ça», rappelant qu'il en faudrait énormément pour que l'eau change autant de couleur, mais aussi une possible oxydation du cuivre, ou alors la présence d'algues.

«La température dans la piscine pour le plongeon est plus élevée que dans celle où les athlètes nagent. Cela signifie que c'est un meilleur environnement pour que les microbes se développent, comme l'indique Sports Illustrated. Mais il devrait y avoir assez de chlore pour tuer ces algues. Devrait...»

Cela n'a cependant pas dérangé de nombreux athlètes, explique le Washington Post. La médaillée d'argent, Pandelela Rinong, se demandait d'ailleurs pourquoi tant de gens parlent de la couleur de l'eau qu'elle trouvait normale pour une piscine en extérieur.

«Ce n'est pas un gros problème pour nous tant que ça n'affecte pas nos performances.»

Un sentiment visiblement partagé par la Mexicaine Paolo Espinosa, qui a fini à la sixième place:

«On a vu, mais il n'y a pas d'odeur, et rien ne reste sur la peau, donc ça ne nous affecte pas vraiment.»

Business Insider indique, par ailleurs, que pour certains, cela les a même aidés, car cela permettait de faire une distinction plus claire entre le ciel et l'eau.

Newsletters

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

[BLOG You Will Never Hate Alone] Accepter d'aller au Qatar, c'est renoncer à toutes nos valeurs, en matière d'environnement et de droits des individus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio