Monde

La chirurgie esthétique dans les centres commerciaux argentins

Temps de lecture : 2 min

Injection de Botox
Injection de Botox

Entre deux séances de shopping, les Argentins peuvent s'offrir une petite séance de Botox: les «cliniques express» sont installées au coeur des centres commerciaux. On y pratique l'épilation permanente, le blanchiment des dents, mais aussi des traitements anti-cellulite, des injections de Botox, ou encore des implants capillaires.

Pour ses défenseurs, cette implantation est avant tout un avantage pour les clients: «C'est une opportunité pour les patients. Les centres commerciaux ont des parkings, sont ouverts jusqu'à 22h et leur permettent de s'y rendre avec leurs amis et leurs familles. Pendant qu'ils font leurs courses, le patient est traité dans la clinique, qui emploie des professionnels de la médecine dans tous les domaines.»

Mais certains critiquent cette marchandisation de la santé. Pedro Ferraina, chef de chirurgie à l'Hôpital Clinicas de Buenos Aires considère que «ce n'est pas éthique, c'est faire de la médecine quelque chose de très superficiel». Selon lui «les traitements multidisciplinaires peuvent être faits dans les centres commerciaux, mais se rendre à une consultation médicale ce n'est pas aller acheter un T-shirt ou quelque chose dans un bazar.»

La tendance vient des Etats-Unis, où il y aurait 2.500 «spas médicaux» dans les malls, les centres commerciaux.

[Lire l'article complet sur Clarin]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Botox Injections par Vancouver Laser and Skin Care Center via Flickr

Newsletters

Des Russes louent des jets privés 150.000 euros pour éviter d'aller combattre

Des Russes louent des jets privés 150.000 euros pour éviter d'aller combattre

La demande ayant largement dépassé l'offre, les prix n'ont pas tardé à flamber.

Face à la guerre menée par Poutine en Ukraine, la Chine peine à se positionner

Face à la guerre menée par Poutine en Ukraine, la Chine peine à se positionner

«L'amitié sans limites» qu'évoquait Xi Jinping en février pour décrire la relation de son pays avec la Russie semble, sept mois plus tard, en avoir quelques-unes.

Que faire face à un Poutine aux abois?

Que faire face à un Poutine aux abois?

Bien que le président russe subisse de lourdes déconvenues, ses adversaires ont tout intérêt à passer ce moment-charnière en restant dans la retenue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio