Sports

La demande de maillots de l'Islande explose... en Écosse

Temps de lecture : 2 min

Les Écossais ont l’air d'avoir particulièrement apprécié la défaite anglaise en huitièmes de l’Euro.

Les Islandais après leur qualifications pour les quarts de finale de l'Euro 2016. Valery HACHE / AFP
Les Islandais après leur qualifications pour les quarts de finale de l'Euro 2016. Valery HACHE / AFP

Chaque compétition ou presque a son histoire magique que l’on veut voir durer le plus longtemps possible. Après la Colombie lors de la Coupe du monde 2014, dites bonjour à l’Islande, 300.000 habitants et en quarts de finale de l’Euro 2016, ce dimanche face à la France, après avoir tenu tête au Portugal en poules et battu l’Angleterre en huitièmes de finale.

Visiblement, l’exploit de la petite nation semble lui apporter pas mal de nouveaux supporters. La presse italienne s’est particulièrement intéressée à l’équipementier italien de la sélection islandaise depuis 2002: Errea. La Stampa raconte ainsi que l’entreprise basée à Torrile, près de Parme, entre Milan et Bologne, dans le nord du pays, a vu un boom de ses ventes de 1.000% sur les produits liés à la sélection islandaise:

«Ce que les gens recherchent le plus, c’est le maillot officiel, qui coûte 79 euros et qui est actuellement en rupture de stock dans sa version blanche, alors que le bleu sera à nouveau disponible dès le 2 juin, [la veille du quart face à la France].»

Et, au milieu d’un article du quotidien économique Il Sole 24 Ore, on apprend que, «curieusement, il semble que la majorité des commandes, depuis la victoire en huitièmes de finale contre l’Angleterre, vienne d’Écosse», qui était d’ailleurs la nation des îles britanniques à être absente de cet Euro. (Le pays de Galle est toujours en course pour une place en demi-finales et doit affronter la Belgique ce 1er juillet. L’Irlande du Nord et l’Irlande ont beau s’être fait remarquer pour leur supporters géniaux au cours de la compétition, les deux sélections ont été éliminées au tour précédent par les Gallois et les Français.)

Tuniques du maintien dans l’UE

De son côté, La Repubblica a sa petite idée sur la raison qui a poussé les Écossais à soudainement investir dans des tuniques islandaises:

«Beaucoup de ces commandes arrivent d’Écosse, où le succès de la petite île est particulièrement fêté au vu du résultat du référendum qui va faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne. Une sortie pas vraiment bien accueillie par les Écossais, qui ont voté largement en faveur d’un maintien dans l’UE.»

Pour en revenir à l’Islande et à Errea, la marque italienne devra peut-être faire face à un joli dilemme, le 7 juillet. Si l’Italie venait à battre l’Allemagne, et que l’Islande réalisait un nouvel exploit face à la France, les deux nations s’affronteraient en demi-finale de l’Euro:

«Je ne veux pas faire de pronostics, conclut la directrice marketing d’Errea. C’est un beau dilemme. Mon cœur est divisé. Nous sommes très contents pour l’Islande, mais naturellement, nous sommes toujours italiens, et une victoire de la Nazionale ne peut que nous réjouir.»

Gagnant-gagnant.

Newsletters

Courir moins vite pendant son jogging est contre-intuitif, mais présente de nombreux avantages

Courir moins vite pendant son jogging est contre-intuitif, mais présente de nombreux avantages

Rien ne sert de battre des records de vitesse dans le but de prouver à vos proches que vous êtes capable de faire aussi bien qu'eux.

Une Australienne pulvérise le record du monde en courant 150 marathons en 150 jours

Une Australienne pulvérise le record du monde en courant 150 marathons en 150 jours

Les dix paires de chaussures utilisées peuvent en témoigner.

Les barres protéinées sont-elles vraiment bonnes pour notre santé?

Les barres protéinées sont-elles vraiment bonnes pour notre santé?

Spoiler: la plupart ne sont que des barres chocolatées glorifiées dont nous n'avons pas besoin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio