Monde

Brexit: le nain Gimli du «Seigneur des Anneaux» ne peut pas voter (et ça le met en colère)

Temps de lecture : 2 min

Dans le référendum crucial qui doit décider du maintien ou de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, les Britanniques possèdent des règles de vote très particulières.

 cosplay de Gimli au festival Lucca Comics & Games en 2014 | taymtaym via Flickr CC License by
cosplay de Gimli au festival Lucca Comics & Games en 2014 | taymtaym via Flickr CC License by

Comme à son habitude, il est grincheux. John Rhys-Davies, l'acteur britannique qui joue le célèbre Gimli, nain têtu et fier dans la trilogie du Seigneur des anneaux de Peter Jackson, ne peut pas voter pour le Brexit. La faute à des particularités de vote très étranges lors du scrutin par référendum qui décidera, ce 23 juin 2016, de la fin ou non de l'appartenance du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

Les ressortissants des cinquante-trois pays du Commonwealth résidents au Royaume-Uni disposent du droit de vote sur cette échéance électorale. On se croirait revenu au XIXe siècle, à une époque où le Royaume-Uni jouissait du plus grand empire jamais vu, s'étendant sur tous les continents connus. Cela implique, par exemple, des citoyens australiens, canadiens, indiens ou même néo-zélandais. Un réservoir non négligeable de 900.000 votants potentiels, soit 3% du corps électoral. De même, les Irlandais ayant élu domicile au Royaume-Uni, bien que leur pays ne fasse pas partie de cette entité géographique, peuvent participer au scrutin ainsi que les habitants de Gibraltar, la petite province au sud du continent faisant également partie du territoire britannique.

À l'inverse, aucun ressortissant d'une contrée européenne, même résident au Royaume-Uni, ne possède le droit de vote. Qu'il vienne des terres fertiles du Berry français, des profondes mines de la Ruhr allemande ou des humides monts asturiens espagnols, c'est le même constat. Au-delà des considérations concernant la nationalité ou la résidence, comme pour toutes les élections de bon aloi au Royaume-Uni, chaque votant doit être âgé de 18 ans ou plus pour exprimer son souhait au référendum.

Perdu dans la Terre du Milieu

Au-delà des résidents, 1,2 million de Britanniques expatriés peuvent déposer leur bulletin dans l'urne, à condition de ne pas avoir quitté le Royaume-Uni depuis plus de quinze ans. C'est cette règle qui empêche le nain le plus connu du monde de participer au référendum. Depuis trois décennies, l'acteur de 72 ans a élu domicile sur l'Île de Man, un territoire qui ne dépend pas du Royaume-Uni malgré sa proximité avec la Grande-Bretagne en plein de milieu de la mer d'Irlande. Il dépasse docnc largement la limite de résidence à l'étranger pour pouvoir déposer un bulletin dans l'urne au Brexit. Une règle qu'il trouve «injuste» et qu'il qualifie «d'insulte aux gens».

Croyant certainement que cette fumisterie relève encore d'un sale coup des elfes, Gimli a déposé une petition au Parlement britannique pour inclure les habitants des îles anglo-normandes en février. Ses supporters, à coup sûr des représentants du Peuple de Durin, ont écrit à la reine Elisabeth II pour soutenir Gimli, fils de Glóin, surnommé «l'ami des elfes». Pas de quoi impressionner la reine qui a très poliment rejeté la demande.

Newsletters

Déçu

Déçu

Comment le FSB a gangréné la vie politique moldave

Comment le FSB a gangréné la vie politique moldave

Différents documents du service des renseignements russe montrent comment la Russie étend son influence dans l'ancienne république soviétique. Plongée dans une de ces guerres hybrides que le Kremlin mène depuis des années.

«Je ne peux pas penser à autre chose qu'à l'argent»: ces Français qui songent à quitter Londres

«Je ne peux pas penser à autre chose qu'à l'argent»: ces Français qui songent à quitter Londres

Inflation monstre, augmentation des loyers, instabilité politique... Pour beaucoup, il est devenu intenable de rester vivre dans la capitale britannique. Reste une solution: rentrer en France.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio