Sports

VIDÉO. Le jour où Magic Johnson a regretté d'avoir chambré Jordan

Temps de lecture : 2 min

Mauvaise idée.

Magic Johnson n’était pas du genre à chambrer sur un terrain de basket. L’ancienne star de la NBA —et légende vivante— s’est cependant un peu lâchée un jour contre son Airness, Michael Jordan.

Les deux joueurs se préparaient ensemble, à Monaco, avec le reste de la Dream Team pour les Jeux olympiques de Barcelone, en 1992. Magic Johnson a raconté à Jimmy Kimmel que l’entraîneur de la sélection américaine avait décidé d'organiser des matchs entre eux, et avait placé les deux stars dans deux équipes différentes: Est contre Ouest. Barkley, Jordan, Bird, Pippen et Ewing d’un côté; Johnson, Robinson, Malone, Mullin, Drexler, et Stockton de l’autre. Lors des trois entraînements précédents, elles avaient fini à égalité. Mais l’équipe de Johnson avait mieux débuté ce quatrième match. Et puis Johnson a fait ce qu’il ne fallait pas faire: il a chambré Jordan.

«On menait 12-2. Je me suis dit que j’allais l’énerver un peu. Je suis allé le voir, j’ai tapé sur son épaule et je lui ai dit: "Mec, si tu ne te transformes pas en Air Jordan tout de suite, on va vous exploser." Et là, il a ouvert grand les yeux, et sa langue est sortie encore plus que d'habitude.

Il a marqué un trois points et m’a regardé en sortant la langue. Il revient, plante un autre trois points, et ressort sa langue. Et maintenant le meilleur: […] le meilleur shoot que j’ai vu de ma vie.

Jordan est parti sur la droite, a sauté, David Robinson qui jouait avec moi a sauté et MJ s’est dit: "Ok, je vais rester en l’air parce que je sais que Robinson va finir par redescendre." Robinson est retombé, et Jordan a fait un 360 (un tour sur lui-même en l’air), avec sa langue qui pendait et changeait de côté, et a fini avec un dunk. Un 360! Pendant un match d’entraînement!»

Si tout cela ne suffisait pas à vous donner une idée du niveau affiché lors de ces petits matchs, sachez que l'un d'entre eux est devenu une véritable légende dans le monde du basket.

Michael Jordan (six titres NBA au compteur) l'avait ainsi qualifié de «meilleur match auquel [il a] participé».

En 2012, nous expliquions d’ailleurs que «l’adversaire le plus coriace de la plus grande équipe de l’histoire du basket a été… elle-même». Ce match a d’ailleurs fait l’objet d’un passionnant article publié dans Sports Illustrated.

Il faut dire que l’équipe américaine n’avait pas eu trop de mal à ramener l’or de Barcelone. Le plus petit écart avait eu lieu en finale, face aux Croates qui (ne) s’étaient inclinés (que) de 32 points.

Newsletters

Il recrée l'itinéraire de Forrest Gump et court 25.000 kilomètres

Il recrée l'itinéraire de Forrest Gump et court 25.000 kilomètres

Un running aux rebondissements dignes d'un scénario hollywoodien.

Le port du casque n'est pas l'alpha et l'oméga de la sécurité à vélo

Le port du casque n'est pas l'alpha et l'oméga de la sécurité à vélo

Aujourd'hui, pour se sentir (un peu) en sécurité, les cyclistes ne peuvent faire qu'une chose: essayer de protéger leur crâne des impacts, et croiser les doigts.

Courir moins vite pendant son jogging est contre-intuitif, mais présente de nombreux avantages

Courir moins vite pendant son jogging est contre-intuitif, mais présente de nombreux avantages

Rien ne sert de battre des records de vitesse dans le but de prouver à vos proches que vous êtes capable de faire aussi bien qu'eux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio