Culture

VIDÉO. Et si dans la suite de «Drive» Ryan Gosling devenait chauffeur Uber?

Temps de lecture : 2 min

Un court métrage parodie le film «Drive» et imagine la bande-annonce d’une suite dans laquelle Ryan Gosling camperait le rôle d’un chauffeur de VTC.

Dans le film Drive, sorti en 2011, Ryan Gosling campe le rôle de mécanicien, occasionnellement cascadeur pour le cinéma et, la nuit, chauffeur pour des membres du crime organisé. Et après? Une équipe d’acteurs et de cinéastes se sont mis en tête d’imaginer une suite au film et au rôle que pourrait incarner Ryan Gosling dans ce nouvel opus: chauffeur pour Uber à Los Angeles, où la profession d’«acteur-chauffeur» s’est popularisée chez les jeunes comédiens, en attendant mieux.

Ce court métrage réussi a été réalisé par Fabio Frey et le rôle principal est incarné par Joey Thompson, dans le personnage qu’a incarné de Ryan Gosling. Et on y retrouve tout ce qui fait le quotidien d’un chauffeur Uber: des passagers arrogants, des gens ivres, l’absence de pourboires, les horaires décalés, les week-ends sacrifiés pour obtenir les meilleures courses...

Des parodies en pagaille

Mais cette parodie de Drive est loin d’être la première du genre. Il existe sur internet de nombreux détournements ou sketchs mettant en scène les chauffeurs Uber et le rapport compliqué qu’ils entretiennent avec les chauffeurs de taxis.

Il y a, par exemple, Uber Driver, une parodie de Taxi Driver, version Uber.


Une parodie du titre «Work Work Work» de Rihanna, interprétée par l’humoriste québécois Rachid Badouri, évoque la rivalité qui oppose les taxis aux Uber à Montreal.


Autre exemple: ce sketch de Willaxx, humoriste et imitateur sur Mouv’, qui reprend le titre «Bonjour» du rappeur français Vald en vidéo pour évoquer le clash entre taxis et la compagnie de VTC.

Newsletters

Qui a inventé la grève?

Qui a inventé la grève?

[L'Explication #95] Une histoire d'ail disparu, de bagarre dans une taverne et de graviers.

La détestation des riches fait partie du fonds culturel français

La détestation des riches fait partie du fonds culturel français

Morale catholique, Révolution de 1789, marxisme... Du Moyen Âge à nos jours, plusieurs éléments historiques expliquent cette particularité qu'a la France de détester les riches.

«GoldenEye», ou comment James Bond a révolutionné le jeu vidéo

«GoldenEye», ou comment James Bond a révolutionné le jeu vidéo

À jamais dans nos cœurs.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio