Tech & internet / Santé / Monde

Tu t'es vu quand t'as bu trois verres?

Temps de lecture : 2 min

Le brésilien Marcos Alberti a photographié ses amis à différents stades d'ivresse dans le cadre de son Wine Project.

Photo: Marcos Alberti
Photo: Marcos Alberti

Slate s'était déjà demandé si boire rendait vraiment plus beau. C'est au tour du photographe Marcos Alberti de se poser la question, comme l'a remarqué le site de l'hebdomadaire américain AdWeek. Le brésilien a profité d'une soirée dans son studio pour photographier ses amis avant qu'ils ne commencent à boire, puis après un, deux et trois verres de vin.

Ce qui n'était qu'une blague est devenu un véritable travail photographique, le Wine Project, que Marcos Alberti illustre avec un dicton au sujet du vin qu'il dit particulièrement apprécié: «Le premier verre est pour manger, le deuxième verre est pour l'amour et le troisième verre est pour mettre le bordel.»

Au vu des clichés, difficile de dire si l'alcool, et ici le vin, rendent plus beau ou non. Bu en soirée avec des amis, il semble en tout cas qu'il fasse beaucoup rire et sourire. L'ensemble du Wine Project est disponible sur le site de Marcos Alberti.

Newsletters

Breton, corse, occitan, catalan... Les langues régionales se cultivent sur Wikipédia

Breton, corse, occitan, catalan... Les langues régionales se cultivent sur Wikipédia

Ceux qui les parlent ont beau être peu nombreux sur l'encyclopédie en ligne, leurs contributions sont précieuses pour permettre de faire vivre ces langues.

«Je baise en dormant»: la sexsomnie, trouble évoqué par le YouTubeur Léo Grasset accusé de viol

«Je baise en dormant»: la sexsomnie, trouble évoqué par le YouTubeur Léo Grasset accusé de viol

Visé par une enquête pour viol, alors qu'il faisait déjà l'objet d'une enquête préliminaire pour des faits de harcèlement sexuel, le vidéaste star s'est défendu en affirmant souffrir d'une forme particulière de somnambulisme.

Arrêtez de regarder les bandes-annonces, elles sont devenues totalement inutiles

Arrêtez de regarder les bandes-annonces, elles sont devenues totalement inutiles

Au nom du marketing, elles nous vendent désormais des films qui n'existent pas.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio