Sciences / Sports

VIDÉO. Quand un but de Leicester provoque un mini-séisme

Temps de lecture : 2 min

Des étudiants en géologie ont mesuré l'enthousiasme des supporters de Leicester avec un sismographe.

À la surprise générale, le «petit» club de Leicester continue de survoler la Premier League, le championnat de football anglais. Et ce, pour le plus grand bonheur de leurs supporters qui ne cachent plus leur enthousiasme face à l'incroyable parcours de l'équipe.

Le 27 février 2016, lors d'une rencontre de championnat face à Norwich (1-0), la célébration du but de Leonardo Ulloa, à quelques minutes de la fin du match, a provoqué un petit séisme dans le King Power Stadium, le stade où évolue Leicester à domicile.

0,3 sur l'échelle de Richter

Pour évaluer l'enthousiasme des supporters, des étudiants en géologie à l'université de Leicester ont placé, à quelques mètres du stade, un sismographe –un outil de mesure de secousses sismiques. Au moment du but de la victoire inscrit par Leonardo Ulloa, ils ont mesuré une secousse de 0,3 sur l'échelle de Richter.

Richard Hoyle, un de ces étudiants, a donné quelques précisions au Leicester Mercury:

«Quelques jours après l'installation de nos équipements, nous étions en train d'analyser les données et nous avons remarqué de larges pics sur le sismographe. [...] Nous avons conclu que notre appareil avait enregistré un petit tremblement de terre produit par l'énergie libérée par la foule des supporteurs.»

Même si la secousse n'a pas été assez puissante pour être ressentie, l'étude a de quoi surprendre, note le Guardian. Le 1er mars 2016, lors de la rencontre qui opposait Leicester à West Bromich Albion, un premier séisme de 0,1 sur l'échelle de Richter avait été enregistré après l'égalisation de Leicester, un peu avant la mi-temps.

Newsletters

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Des réseaux paysans aux tiroirs poussiéreux des réserves du Muséum national d'histoire naturelle de Paris, Thierry Ardouin a entrepris un travail de dix ans pour photographier plus de 500 graines. Choisies, éclairées et cadrées avec le plus grand...

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio