Sports

Obama prend des risques en soutenant Chicago 2016

Temps de lecture : 2 min

Moins d'un an après son élection, le président des Etats-Unis Barack Obama est à Copenhague pour soutenir la candidature de Chicago, sa ville d'adoption, à l'organisation des Jeux Olympiques de 2016. Selon le New York Times, cette implication dans la campagne olympique met sa crédibilité en jeu.

A la tribune, Obama s'est adressé au Comité olympique, qui prendra sa décision vendredi 2 octobre dans l'après-midi, pour le convaincre de choisir «la plus américaine des villes américaines.» Chicago, dont le slogan «Together We Can» n'est pas sans rappeler celui de la campagne du président.

Il s'agit de la première fois qu'un président américain défend devant le Comité olympique une candidature, et Obama a mis à contribution sa femme et son vice-président au cours des dernières semaines pour aider la campagne de Chicago. Mais selon le quotidien newyorkais, cette décision est «un pari risqué basé sur la théorie que son statut de star dans le monde - ses conseillers parlent de «meilleure marque du monde» - est assez puissant pour faire la différence parmi les membres du comité.»

Il s'agit aussi d'un geste défensif: Obama savait que les autres candidatures étaient soutenues par d'autres chefs de gouvernements, et il se serait exposé à de fortes critiques s'il n'avait pas soutenu Chicago et que la ville avait perdue de justesse.

[Lire l'article complet sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE, VOUS APPRÉCIEREZ PEUT-ÊTRE: «Pourquoi Rio organisera les Jeux de 2016» ou le portfolio Magnum «Villages Olympiques»

Image de Une: Obama, Reuters

Newsletters

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

Les plus jeunes hooligans de notre époque ont à peine 10 ans

On assiste à une augmentation du nombre d'enfants arrêtés pour des faits de violence ou des comportements dangereux, dans les stades ou en périphérie de ceux-ci.

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Mondiaux de cyclisme: les inégalités dans le sport commencent quand on met les femmes en classe éco

Classe business pour les hommes, éco pour les femmes. Au-delà de l'évidente injustice, ce choix opéré par la Fédération française de cyclisme pour se rendre en Australie illustre une certaine vision du sport féminin ancrée dans l'inconscient collectif.

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

Il faut un boycott total de la Coupe du monde au Qatar

[BLOG You Will Never Hate Alone] Accepter d'aller au Qatar, c'est renoncer à toutes nos valeurs, en matière d'environnement et de droits des individus.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio