Monde

Un faux passeport français sur le darknet coûte 1.500 à 3.000 euros

Temps de lecture : 2 min

La vente de passeport volés ou falsifiés sur le marché noir en ligne est un véritable business.

Une mosaïque de passeports | Capture d'écran du site Passport Index
Une mosaïque de passeports | Capture d'écran du site Passport Index

L'obtention de faux papiers sur le darknet n'est pas compliquée, ni même très coûteuse. Dans une enquête, Vocativ s'est intéressé à la vente de passeports –volés ou falsifiés– sur le marché noir en ligne. En recoupant les données et les tarifs proposés par treize sites, Vocativ a établi un classement du prix à la vente des passeports en fonction du pays qui les délivre.

D'après les calculs de Vocativ, un passeport français, qu'il soit volé ou falsifié, se marchanderait entre 1.455 euros (au minimum) et 3.074 euros (au maximum) sur le darknet. Des tarifs qui placent ce document d'identité français dans la partie haute du classement, notamment grâce à sa «puissance» puisqu'il permet à ses détenteurs de visiter 145 pays du monde sans visa ou bien offre la possibilité d'acheter un visa sur place, une fois rendu dans un pays donné.

Précieux passeport danois

Mais le prix de vente d'un passeport ne dépend pas que de sa «puissance». Vocativ explique que l'abondance ou la rareté de passeports volés ou la facilité de falsification et de reproduction d'un document officiel peuvent aussi largement influer sur leur valeur.

Ces facteurs techniques et parfois aléatoires donnent lieu à des résultats surprenants. Le passeport danois, qui n'est que le quatrième document le plus «puissant» au monde, figure ainsi comme l'un des plus chers à la vente (entre 1.660 et 3.540 euros). À l'inverse, le passeport américain, considéré comme l'un des plus «puissants», se vend à des tarifs beaucoup plus faibles (entre 826 et 1.811 euros).

Pour consulter le classement, cliquez ici.

Newsletters

Avec son parking sous-marin interdit aux voitures, Amsterdam bichonne les cyclistes

Avec son parking sous-marin interdit aux voitures, Amsterdam bichonne les cyclistes

Cette nouvelle infrastructure n'est pas sans défaut, mais elle témoigne d'une volonté politique forte.

Avant de mourir, Nikola Tesla a-t-il inventé une arme de destruction massive surpuissante?

Avant de mourir, Nikola Tesla a-t-il inventé une arme de destruction massive surpuissante?

Dans ses vieux jours, l'inventeur serbo-américain dévoila un nouveau projet, la «téléforce». Gadget d'apocalypse ou délire gâteux?

La triste et gargantuesque histoire de Charles Byrne, le «géant irlandais»

La triste et gargantuesque histoire de Charles Byrne, le «géant irlandais»

Après 225 années passées derrière la vitre d'un musée, les ossements de cet Irlandais du XVIIIe siècle vont être retirés de la vue du public. Mais leur avenir est encore incertain.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio