Monde / Tech & internet

Un Allemand fait l'objet d'une enquête pour s'être réjoui sur Facebook de la mort d'Aylan Kurdi

Temps de lecture : 2 min

REUTERS/Brendan McDermid.
REUTERS/Brendan McDermid.

Selon l'Associated Press, la police allemande a perquisitionné, samedi 5 septembre au matin, le domicile d'un homme de 26 ans soupçonné de s'être réjoui publiquement sur Facebook de la mort d'Aylan Kurdi, le petit garçon syrien retrouvé mort sur une plage de la côte turque. Il aurait écrit dans un post, à propos de cette mort: «Nous ne la pleurons pas mais nous en réjouissons.»

Selon une porte-parole, l'homme fait l'objet d'une enquête pour avoir «diffamé la mémoire d'un mort et incité à la haine», délits passibles au maximum de trois ans de prison.

Interrogé par le Berliner Zeitung, Frank Henkel, un sénateur de la CDU, a appelé à une plus grande sévérité contre les discours de haine en ligne et a demandé aux opérateurs des réseaux sociaux de prendre leurs responsabilités dans le signalement de ces contenus.

Newsletters

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

[BLOG You Will Never Hate Alone] Par son autoritarisme, Poutine porte en lui les traces d'un passé qui a déja plongé l'Europe dans les ténèbres.

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio