Jean-Michel Frodon

Jean-Michel Frodon

875 articles

Critique de cinéma, notamment pour Le Monde, Jean-Michel Frodon a dirigé les Cahiers du Cinéma. Il anime le blog Projection publique qui reprend ses articles de Slate, et collabore régulièrement avec la revue espagnole Caiman, le site chinois cinephilia.net et l'émission «Affinités Culturelles» le samedi de 6h à 7h sur France Culture. Auteur de nombreux ouvrages sur le cinéma, il est également enseignant à l'Ecole des Arts politiques de Sciences Po et à l'université de St Andrews (Ecosse).

À Cannes, «120 battements par minute» et «Okja» relèvent le niveau

À Cannes, «120 battements par minute» et «Okja» relèvent le niveau

Pour la compétition, enfin les choses intéressantes commencent. Aussi différents que possible, le très attendu Okja de Bong Joon-ho et le très inattendu 120 Battements par minutes de Robin Campillo marquent le véritable début de la course à la palme.

À Cannes, deux femmes en éclats

À Cannes, deux femmes en éclats

«Barbara» de Mathieu Amalric avec Jeanne Balibar et «Un beau soleil intérieur» de Claire Denis avec Juliette Binoche ont ouvert leurs sections respectives avec à chaque fois une haute et belle idée du cinéma.

À Cannes, Agnès Varda et JR au-dessus de toute compétition

À Cannes, Agnès Varda et JR au-dessus de toute compétition

«Visages Villages» co-réalisé par l’auteure de «Cléo» et le street photographer n’est pas seulement hors compétition, il échappe avec génie, simplicité et émotion à toutes les catégories en vigueur. Avec plus d'éclat que «Wonderstruck» et «Faute d'amour», présentés ce jeudi.

À Cannes, l'affaire Netflix est la deuxième saison d'une série bien connue

À Cannes, l'affaire Netflix est la deuxième saison d'une série bien connue

Le cinéma est à un tournant majeur de son histoire, et il est légitime que Cannes en soit le théâtre. Mais si les effets d'Internet sont immenses, la situation est loin d'être désespérée –à condition de maintenir le rôle décisif des salles.

Cannes 70e, Jour 1: «Les Fantômes d’Ismaël» ne fait pas vraiment l'ouverture, et c'est dommage

Cannes 70e, Jour 1: «Les Fantômes d’Ismaël» ne fait pas vraiment l'ouverture, et c'est dommage

Le film magnifique d'Arnaud Desplechin est présenté sur la Croisette dans une version coupée. Mais en se donnant un peu de mal, il sera possible de découvrir en salles dans sa version complète cette œuvre foisonnante et troublante, hantée par l'amour du cinéma et les vertiges de l'absence.

«Sayonara», «Le Christ aveugle»: pas besoin d'attendre Cannes pour s'émerveiller au cinéma

«Sayonara», «Le Christ aveugle»: pas besoin d'attendre Cannes pour s'émerveiller au cinéma

Le film du Japonais Kôji Fukada et celui du Chilien Christopher Murray sont deux très belles propositions qui risquent de passer inaperçues au milieu d'une offre pléthorique et du fait de la proximité du Festival de Cannes, qui mobilise déjà les attentions.

«I Am Not Your Negro», mort et vie de cinq hommes en colère

«I Am Not Your Negro», mort et vie de cinq hommes en colère

Le film de Raoul Peck s'inspire des mots et de la pensée James Baldwin pour composer en images dynamiques et émouvantes une réflexion sur l'Amérique telle que le destin des Noirs l'éclaire.

«Emily Dickinson»: quelqu'un manque dans le portrait

«Emily Dickinson»: quelqu'un manque dans le portrait

Le film de Terence Davies consacré à la poétesse américaine permet de mieux comprendre les conditions de réussite d'un biopic.

«Adieu Mandalay» fraie son chemin dans la jungle tragique des migrations clandestines

«Adieu Mandalay» fraie son chemin dans la jungle tragique des migrations clandestines

Filmé avec émotion et énergie, le récit de la quête des personnages du film de Midi Z est à la fois témoignage, aventure et questionnement.

«Retour à Forbach», voyage au-delà des clichés

«Retour à Forbach», voyage au-delà des clichés

Longtemps après l'avoir fuie, le réalisateur revient dans la ville de son enfance, à la découverte d'un territoire humain sinistré, mais pas sinistre.

«Les Initiés» à l'écoute du séisme des désirs réprimés

«Les Initiés» à l'écoute du séisme des désirs réprimés

Dans une communauté sud-africaine, un rite initiatique traditionnel devient l'occasion d'une plongée dans les courants sous-terrains qui irriguent les relations humaines, et que les règles collectives dénient, engendrant violence et souffrance.

Le noir et blanc inspiré de «Paris est une fête», poème problématique

Le noir et blanc inspiré de «Paris est une fête», poème problématique

Le nouveau pamphlet lyrique de Sylvain George met en images les injustices et les révoltes qui courent souterrainement dans la capitale, et parfois font violemment surface. Son cinéma impressionne, mais aussi questionne.

«Lettres de la guerre» était un livre extraordinaire, c'est un film extraordinaire

«Lettres de la guerre» était un livre extraordinaire, c'est un film extraordinaire

Du livre d'Antonio Lobo Antunes composé de ses lettres à sa femme pendant qu'il était médecin militaire en Angola, le film fait un songe obsédant et sensuel, saturé par la folie de la guerre, le désir amoureux, l'angoisse de la solitude et la passion d'écrire.

«Les Sauteurs», avec ceux qui regardent au loin, filmés par l'un d'eux

«Les Sauteurs», avec ceux qui regardent au loin, filmés par l'un d'eux

Muni d'une caméra légère, un jeune Malien qui cherche à rejoindre l'enclave de Melilla au Maroc filme le quotidien et les rêves de ces hommes d'Afrique qui veulent échapper à la fatalité.

«Ghost in the Shell» entre deux eaux

«Ghost in the Shell» entre deux eaux

Bénéficiant de la présence de Scarlett Johansson, le remake du chef-d'œuvre de l'animation japonaise fluctue entre réussite visuelle et simplifications du récit.

«Félicité», quand le combat d'une femme devient épopée de la vie

«Félicité», quand le combat d'une femme devient épopée de la vie

Primé à Berlin et à Ouaga, le quatrième film d'Alain Gomis est à la fois aventure d'une femme exceptionnelle, chronique d'une ville-monde et de son peuple, et chant mythologique.

Alain Gomis: «Ce que j'essaie de partager, c'est ce moment où il faut s'en remettre à autre chose qu'au visible»

Alain Gomis: «Ce que j'essaie de partager, c'est ce moment où il faut s'en remettre à autre chose qu'au visible»

L’ours d’argent au Festival de Berlin, puis le grand prix du Festival Panafricain de Ouagadougou qui lui est attribué pour la deuxième fois de suite, signalent avec éclat la nouvelle étape franchie par Alain Gomis. Avec «Félicité», le réalisateur franco-bissau-guinéo-sénégalais s’affirme comme figure de proue du cinéma en Afrique.

«Austerlitz», un joyau au festival Cinéma du réel

«Austerlitz», un joyau au festival Cinéma du réel

Un des principaux festivals de documentaires, Cinéma du réel, se tient du 24 mars au 2 avril à Paris. Au sein d'une programmation pléthorique, pleins feux sur un film exceptionnel, «Austerlitz» de Sergei Loznitsa.

Présidentielle 2017: comment ont-ils pu oublier de parler de la culture!

Présidentielle 2017: comment ont-ils pu oublier de parler de la culture!

L'absence de la culture de la campagne électorale témoigne d'un véritable abandon politique. Il est urgent pourtant de s'interroger sous quelle forme ses enjeux essentiels devraient être au cœur du débat public. Paradoxalement, une polémique sur le rayonnement de la France venue des États-Unis pourrait y aider.

Les beaux films d'un cinéaste emprisonné

Les beaux films d'un cinéaste emprisonné

Keywan Karimi est un jeune réalisateur talentueux, et cela devrait suffire pour que ses deux films aujourd'hui accessibles en DVD, «Drum» et «Writing on the City», attirent l'attention. Il est aussi victime de la répression dans son pays, l'Iran.

Comment s'éduquer au cinéma aujourd'hui?

Comment s'éduquer au cinéma aujourd'hui?

Alors que le grand chantier de l'enseignement artistique est loin d'avoir produit les effets espérés, l'activisme de terrain des enseignants en cinéma et des associations trouve des relais féconds sur la toile.

«Les Derniers Parisiens», «Chez nous», «Madame B»: les mouvements du monde

«Les Derniers Parisiens», «Chez nous», «Madame B»: les mouvements du monde

Le film de gangster de Hamé et Ekoué, le pamphlet politique de Lucas Belvaux et le documentaire de Jero Yun sont trois manières de prendre en compte avec des moyens propres au cinéma la mondialisation, les mutations, les angoisses et les drames qu’elle suscite.

«Split», «Certaines femmes», «De sas en sas»: vertiges et labyrinthes du multiple

«Split», «Certaines femmes», «De sas en sas»: vertiges et labyrinthes du multiple

Le film d’horreur de Shyamalan, la chronique de Kelly Reichardt, le huis clos carcéral de Rachida Brakni sont autant de manière de confronter le cinéma à la multiplicité des êtres et des situations, de refuser les simplifications pour faire récit et intelligence du monde.

67e Berlinale: quelques jours en février dans le monde et l’histoire

67e Berlinale: quelques jours en février dans le monde et l’histoire

À part le délicieux Aki Kaurismäki, peu de grands noms sont à l'affiche du Festival du film de Berlin. Ce qui laisse la place à de vivifiantes découvertes. Cette année, les pépites nous viennent surtout d'Afrique.

«Sac la mort», ou la belle histoire du vaincu

«Sac la mort», ou la belle histoire du vaincu

Tourné en créole à La Réunion, le film d'Emmanuel Parraud montre des hommes et des terres frappés par la marginalité. Mi-chronique sociale, mi-conte, ce long métrage dévoile des personnages surprenants.

«American Honey», film brasier

«American Honey», film brasier

À travers un Midwest sans âme, une bande de jeunes gens emporte dans son sillage un désir de vie d'autant plus puissant qu'il ne sait ni se dire ni se trouver de but.

«Le Concours», dans les méandres de la sélection républicaine

«Le Concours», dans les méandres de la sélection républicaine

En filmant le concours d'entrée à la Femis, l'école de cinéma où elle a enseigné, Claire Simon rend visible les processus de décision et de reconnaissance à l'œuvre dans toute la société.

Le chef-d'œuvre de ce début d'année n'est pas américain mais philippin

Le chef-d'œuvre de ce début d'année n'est pas américain mais philippin

Autour du destin d’une femme, à la fois bienfaitrice et vengeresse, «La Femme qui est partie» est un film d’une splendeur exceptionnelle, bouleversante.

«Jackie» dans le tragique labyrinthe des miroirs du pouvoir

«Jackie» dans le tragique labyrinthe des miroirs du pouvoir

Le nouveau film de Pablo Larraín est moins un biopic ou l’évocation d’un moment historique qu’une manière d’interroger de manière incarnée les arcanes de la représentation politique.

Le plaisir néo-classique de «La La Land»

Le plaisir néo-classique de «La La Land»

La comédie musicale de Damien Chazelle trouve la manière de rendre hommage aux modèles de jadis sans reconduire les idéaux optimistes d’une Amérique qui a depuis bien changé.

«Valley of Stars», un beau conte onirique qui déborde d'invention

«Valley of Stars», un beau conte onirique qui déborde d'invention

Entre histoire et légende, Chevrolet orange et police politique, le désert d’une ile iranienne devient le territoire d’une fable actuelle et vivante.

«Corniche Kennedy», un saut de l’ange cinématographique

«Corniche Kennedy», un saut de l’ange cinématographique

L’énergie vive du film de Dominique Cabrera témoigne aussi de ce qu’est une belle manière de réussir l’adaptation d’un roman.

«La Grande Muraille», bastion sino-américain menacé par les monstres et Donald Trump

«La Grande Muraille», bastion sino-américain menacé par les monstres et Donald Trump

Le film à grand spectacle de Zhang Yimou est une production hollywoodienne-type, portée par un projet capitalistique chinois. Matt Damon et Jing Tian l'emportent, mais une nouvelle menace se lève à Washington.

Sous le soleil et dans la nuit du «Parc», avec autant de bonheur

Sous le soleil et dans la nuit du «Parc», avec autant de bonheur

Le deuxième film de Damien Manivel confirme l’étonnant talent du jeune réalisateur pour faire du plus simple dispositif la ressource d’un cinéma d’une grande richesse.

«Neruda», le film qui a tout compris à ce que doit être un biopic

«Neruda», le film qui a tout compris à ce que doit être un biopic

Autour la figure légendaire du poète chilien communiste, Pablo Larrain compose un carnaval de réalisme et de fantaisie qui rend justice à l’histoire.

Marc Nicolas, l'amour du cinéma et du bien commun

Marc Nicolas, l'amour du cinéma et du bien commun

Disparu fin décembre à 59 ans, il avait quitté la direction de la Fémis il y a quelques mois, après un parcours exemplaire au service d'une haute idée du septième art et de la République.

Sur «Diamond Island», la guerre des mondes en sensations fluo

Sur «Diamond Island», la guerre des mondes en sensations fluo

Le jeune réalisateur cambodgien Davy Chou conte le parcours initiatique d’un jeune homme pour donner à percevoir l’antagonisme des forces qui travaillent son pays.

«Fais de beaux rêves», un beau cauchemar au nom de la mamma

«Fais de beaux rêves», un beau cauchemar au nom de la mamma

Le nouveau film de Marco Bellocchio transforme avec élégance un roman sentimental en méditation sombre sur le poids de la famille et sur l'Italie/l'Europe fin de siècle.

Voici les 53 films qu'il ne fallait pas manquer cette année

Voici les 53 films qu'il ne fallait pas manquer cette année

L'année 2016 a été particulièrement riche en films réussis, passionnément chroniqués de semaine en semaine. Notre sélection best of.

«Le ruisseau, le pré vert et le doux visage», la saveur de la vie quand même

«Le ruisseau, le pré vert et le doux visage», la saveur de la vie quand même

Le film de Yousry Nasrallah emprunte aux contes truculents et à l'énergie du cinéma populaire égyptien pour affronter la dureté des réalités actuelles sans céder à une morosité tentante et sans issue.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio