Société

Vivement lundi: Twitter

Temps de lecture : 2 min

Quand même, 44 milliards, presque autant de zéros sur un chèque que dans les scores de la Ligue 1, pour juste capter une chaîne du groupe Bolloré, moi je trouve que ça fait un peu chérot.

Oui, 44 milliards de pièces d'un euro pour être le propriétaire du plus grand dîner de famille dysfonctionnelle, c'est tout de même chelou. | Louison
Oui, 44 milliards de pièces d'un euro pour être le propriétaire du plus grand dîner de famille dysfonctionnelle, c'est tout de même chelou. | Louison

Chaque samedi, Louison chronique un objet ou un événement de notre quotidien.

Imaginez. Vous vous promenez dans la rue par une belle journée d'automne où les lumières sont plus chaudes que des influenceuses quand la clim' ne marche pas à Dubaï, et là, paf, vous trouvez une pièce d'un euro par terre. Journée plutôt cool.

Maintenant, imaginez que ça vous arrive 44 milliards de fois de suite, et qu'en plus d'un lumbago à force de vous pencher pour les ramasser, vous vous retrouviez avec un sacré pactole.

Imaginez maintenant qu'avec tout ce pognon, vous décidiez de racheter un réseau social où les gens s'engueulent parfois sur le fait qu'ils ne sont pas d'accord, mais la plupart du temps sous le prétexte qu'ils le sont mais que ça ne leur plaît pas davantage. Enfin, 44 milliards de pièces d'un euro pour être le propriétaire du plus grand dîner de famille dysfonctionnelle, c'est tout de même chelou.

Même pour 20 centimes, je ne suis pas sûre que j'aimerais avoir un demi-million de tontons fachos en bout de table en train de s'engueuler avec un demi autre million de tatas patriotes qui trouvent qu'il y a quand même trop d'Arabes en France et qu'elles ont vu sur CNews que c'était pour ça qu'il faisait trop chaud en été et que les cyclistes grillaient les feux rouges. Quand les tontons, eux, pensent que c'est de la faute des Noirs. Alors qu'en fait, tout ce petit monde est persuadé que c'est encore un coup des juifs.

Bref, 44 milliards, presque autant de zéros sur un chèque que dans les scores de la Ligue 1, pour juste capter une chaîne du groupe Bolloré, moi je trouve que ça fait un peu chérot. Après, j'ai pas la télé, alors forcément je ne me rends pas trop compte de la valeur des choses, même si j'aurais très bien compris, par exemple, que monsieur Musk rachète pour la même somme «Le Club Dorothée». Là, il y a une logique, un art de vivre. Et là, honnêtement, je suis prête à payer 8 dollars par mois pour avoir tous les épisodes de Princesse Sarah en qualité premium.

En revanche, même si je trouvais huit pièces d'un euro chaque matin en me penchant pour ramasser la crotte de mon chien, ou même si je me sortais directement un billet de 10 du trou de mon nez (vous avez eu peur hein), eh bien jamais, ô grand jamais, je ne paierais monsieur Musk pour avoir une gommette bleue près de mon nom ou pour que mes tweets métaphysiques sur pourquoi les culottes vous rentrent dans les fesses toujours quand il ne faut pas, se retrouvent bien référencés aux côtés des tweets de Kanye West qui trouve qu'il y a des juifs toujours quand il ne faut pas.

Non, ça vous voyez monsieur Musk, c'est presque aussi ridicule et insupportable dans mon cerveau que de débattre d'un pluriel à «qu'il retourne» pour savoir si les gens sont banalement racistes et dépouillés d'humanité, ou spécifiquement racistes et dénués de décence. D'ailleurs, ce monsieur mauvais en géographie, en pluriel, et en empathie, serait sûrement un des premiers à payer 8 balles pour avoir une certification sur les petites crottes que sa pensée expulse matin, midi et soir comme si elle était sous un régime plein de fibres. Raison supplémentaire pour envisager de plus en plus d'ouvrir la cage de l'oiseau bleu et de le laisser se barrer loin, à tire-d'aile, ou dans une fusée en forme de zizi.

Allez, vivement lundi.

Vivement lundi
Vivement lundi: le noir

Épisode 9

Vivement lundi: le noir

Vivement lundi: le jour férié

Épisode 11

Vivement lundi: le jour férié

Newsletters

Petites coupures

Petites coupures

La plupart des gens disent aimer leur boss (mais faut-il les croire?)

La plupart des gens disent aimer leur boss (mais faut-il les croire?)

L'implosion du monde du travail n'est pas pour demain.

«Elle m'a juste dit qu'elle allait prendre un couteau, l'égorger, et lui couper les mains»

«Elle m'a juste dit qu'elle allait prendre un couteau, l'égorger, et lui couper les mains»

[Épisode 2] Auprès de toutes ses amies et de sa mère, Céline Vasselin a évoqué son projet de tuer et démembrer Sliman Amara. Aucune ne l'a prise au sérieux... sauf une.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio