Société

Chaleur et libido, un cocktail trop hot

Temps de lecture : 3 min

Pas toujours évident de s'amuser par plus de 40 degrés... Mais ce serait tout de même dommage de s'en passer. 

Dans ce contexte, il n'y a pas beaucoup de place pour un petit marathon du sexe. | Dylan Sauerwein via Unsplash
Dans ce contexte, il n'y a pas beaucoup de place pour un petit marathon du sexe. | Dylan Sauerwein via Unsplash

Oui, l'été est propice aux rapports sexuels. C'est un fait. Nous sommes généralement en vacances, plus détendus, plus disponibles, moins pris par la frénésie du quotidien. Les corps s'exposent, simplement vêtus d'une petite robe courte ou d'un t-shirt moulant. Les chiffres l'attestent: selon un sondage IFOP datant de 2017, 73% des hommes et 63% de femmes disent avoir plus envie de faire l'amour pendant l'été, mais seuls 58% d'hommes et 54% de femmes le font effectivement davantage à cette période.

Il faut dire que les hormones sont en ébullition. La lumière augmente la sécrétion de sérotonine, l'hormone du bonheur et de la motivation. Le Dr Albert Barbaro, sexologue, confirme: «Elle nous donne plus de joie, plus de gaieté, donc on est plus enclin à rencontrer des personnes et à nous intéresser à notre sexualité.»

Neuf mois après chaque canicule, il y a de 5 à 6% de naissances en moins.

En plus, le cortisol diminue et chasse le stress, qui n'est pas le meilleur allié de notre libido. Sans oublier la vitamine D secrétée par la peau au contact du soleil, qui booste la testostérone des hommes, hormone sexuelle par excellence. Jusque-là, rien de neuf sous le soleil.

La canicule inhibe notre libido

La chaleur, ça passe, mais la canicule, c'est autre chose. Il n'y a plus de sérotonine et de détente qui tiennent. Un rapport de l'Institut national d'études démographiques (Ined) a révélé que neuf mois après chaque canicule, il y avait de 5 à 6% de naissances en moins. Les effets des fortes chaleurs sont délétères pour les parties de jambes en l'air. En tête des inconforts ressentis arrive en première position la sudation excessive pour 63% des personnes interrogées par Opinon Way pour Climsom; puis les troubles du sommeil (60%) et la sensation de fatigue (59%). Dans ce contexte, il n'y a pas beaucoup de place pour un petit marathon du sexe.

Pourtant, il va falloir trouver un moyen de nous accommoder de ces changements climatiques, d'autant que la situation va aller en s'empirant. «Avec le dérèglement climatique, ces événements arrivent plus tôt et durent jusqu'à plus tard dans l'année, ils sont aussi plus intenses que ce qu'ils ont pu être dans le passé», explique Aglaé Jezequel, climatologue. «Aujourd'hui, c'est l'exception, mais le climat change et nous pouvons déjà nous attendre à ce que les canicules arrivent de manière plus précoce.»

On ne va tout de même pas arrêter le sexe! D'autant plus que de nombreux chercheurs ont démontré que faire l'amour était bon pour la santé, que ce soit au niveau du stress, pour le renforcement du cœur et même pour protéger de certains cancers. L'ocytocine, hormone de l'allaitement et de l'orgasme, protégerait les femmes du cancer du sein. Côté hommes, les éjaculations fréquentes diminueraient le risque de cancer de la prostate. Cela améliore également la circulation sanguine, et une activité sexuelle régulière augmente les connexions neuronales.

En cas de forte chaleur, les Français sont 37% à plébisciter la levrette.

Petit bonus: selon le psychologue britannique David Weeks, le sexe pourrait nous faire gagner sept ans d'âge… en apparence. Une véritable cure de jouvence. Impossible donc de s'en passer: c'est une prescription médicale.

Seul effet bénéfique de la canicule trouvé à ce jour: l'effet «summer penis», autrement dit le fait que la verge grossisse considérablement car les vaisseaux sanguins, sous l'effet de la chaleur, se dilatent. Encore faut-il vouloir ou pouvoir s'en servir? Pour cela, il existe des solutions pour continuer à nous aimer «sous le soleil exactement».

Être chauds sans avoir chaud

D'abord, profiter de cette période de langueur pour faire l'amour de façon plus sensuelle, plus lente, et trouver d'autres manières de se faire plaisir sans nécessairement aller jusqu'à la pénétration. Ensuite, pourquoi ne pas opter pour des jeux érotiques avec des glaçons ou un brumisateur, et choisir un lubrifiant à la menthe qui procurera une sensation de frais. Peut-être faut-il changer ses habitudes et se laisser aller aux heures les plus «froides» de la journée, entre 2h et 7h du matin, bien que 43% des personnes disent préférer faire l'amour le soir.

Question position, en cas de forte chaleur, les Français sont 37% à plébisciter la levrette (d'après un sondage Amorelie), où le peau à peau reste assez limité. Aucun risque de se coller. Ensuite, pour le lieu, il y a le carrelage de la cuisine ou de la salle de bain. Bien entendu, beaucoup seront tentés par une expérience aquatique dans une piscine ou la mer, même si le chlore ou l'eau salée ne sont pas les meilleurs alliés de nos ébats.

Quoi qu'il en soit, il faut bien s'hydrater. «Lors d'une relation sexuelle, on augmente son rythme cardiaque, on transpire beaucoup», rappelle Céline Vendé, sexologue et thérapeute de couple à Bordeaux (Gironde). «Il faut prendre les mêmes précautions que pour une activité sportive, car le sexe mobilise de l'énergie. Le métabolisme est éprouvé, souvent en raison d'un mauvais sommeil dû à la chaleur, et de la fatigue qui s'accumule.» À vos marques, prêts, sexez.

Sexplication
Faire l'amour dans l'eau, un fantasme qui fait plouf

Épisode 1

Faire l'amour dans l'eau, un fantasme qui fait plouf

Sexe en voiture: sur la route des ennuis

Épisode 2

Sexe en voiture: sur la route des ennuis

Newsletters

La classe moyenne, insaisissable créature du capitalisme

La classe moyenne, insaisissable créature du capitalisme

La «classe moyenne» fait partie des notions les plus utilisées et les plus floues dans les discours politiques.

Où commencent les violences conjugales?

Où commencent les violences conjugales?

Contrairement à certaines idées reçues, elles ne se résument pas à des coups portés répétés. Elles peuvent aussi être verbales ou psychologiques.

Présente dans la série Netflix, la sœur d'une victime de Jeffrey Dahmer sort du silence

Présente dans la série Netflix, la sœur d'une victime de Jeffrey Dahmer sort du silence

Elle reproche à la plateforme de ne l'avoir jamais contactée et de faire son beurre avec le malheur des autres.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio