Société

Sexe en voiture: sur la route des ennuis

Temps de lecture : 4 min

Ça change du lit, mais c'est un délit.

Que ce soit dans une voiture autonome ou non, cela reste de l'exhibition sexuelle passible d'une amende et d'une peine de prison. | Erik Odiin via Unsplash
Que ce soit dans une voiture autonome ou non, cela reste de l'exhibition sexuelle passible d'une amende et d'une peine de prison. | Erik Odiin via Unsplash

Qui ne se souvient pas de cette scène devenue culte de Titanic dans laquelle Rose et Jack se laissent enfin aller à leur passion dévorante dans une Renault Type CB de 1910, leurs mains laissant des traces sur les vitres embuées? So sexy… Le livre Crash, adapté par David Cronenberg au cinéma, met en scène des personnes qui ne font l'amour que dans des voitures accidentées. Et la réalité rejoint la fiction, car oui, l'automobile reste un lieu de fantasmes.

57% des Français y ont déjà fait l'amour –dans le détail, 54% des femmes et 60% des hommes. D'après un sondage Ipsos pour eBay datant de septembre 2016, la France arrive en troisième position derrière les Italiens (avec 70%) et les Espagnols (68%). Rien d'étonnant d'après la Dr Marion Alexandre, psychiatre à Paris: «La voiture n'est rien d'autre qu'un prolongement de notre corps. Par là même, elle est chargée de signification, de fantasmes. Les psychiatres vont même plus loin: l'automobile ne serait rien de moins qu'un prolongement phallique. La mécanique de la voiture renforce cette symbolique car elle est même symbole de puissance, de vitesse, de force. Et comme la voiture a un prix, elle est aussi un instrument de positionnement social.» Rien que ça.

Ni nus, ni connus

Certes, mais attention à ne pas se faire prendre… par la police. Rappelons que d'après l'article 222-32 du code pénal, «l'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende». Pour éviter de finir fauchés ou derrière les barreaux, pourquoi ne pas prévoir une tenue aussi facile à retirer qu'à remettre, comme ce fut le cas pour Victoria et Gabriel, qui nous racontent avoir été capables de se rhabiller en un temps record lorsque cela s'est avéré nécessaire.

Le 15 septembre 2018, sur l'autoroute reliant Valladolid et Madrid en Espagne, un couple a été filmé en pleine action à 130km/h.

«À l'instant même où nous avons terminé, sur la banquette arrière, deux voix ont crié: “Contrôle des papiers!”», se souvient Victoria. «Mon cœur s'est emballé, Gabriel a baissé la vitre, deux flics étaient là, toujours avec leur torche qui nous aveuglait. Ils nous ont dévisagés pendant de longues secondes. Pris en presque flagrant délit, nous n'osions pas bouger. Nous avons répondu que nous parlions. Comme nous étions habillés, ils n'avaient aucune preuve. Sur l'instant, on a cru qu'ils allaient nous embarquer et nous coller une amende. Mais, à notre grand soulagement, ils ont fini par partir. Ils nous ont simplement ordonné de faire de même.» Ni nus, ni connus.

Discernement?

Autre souci, le stationnement, qui reste interdit sur une place livraison ou sur un passage piéton, que l'envie soit trop pressante ou non. Et «mal garé» signifie amende de 35 à 135 euros. Sans parler du fait qu'il faut choisir soigneusement le lieu, donc éviter la place du village, comme a pu le faire un couple italien à Bella, dans le nord du pays. Francesco et Erika ont été surpris «complètement nus, l'un sur l'autre», comme on peut le lire dans le rapport des carabiniers, ce qui leur a valu une peine de prison. On ne plaisante pas avec la pudeur.

Il reste Guadalajara au Mexique, où les relations sexuelles dans les lieux publics sont autorisées.

En France, le service communication de la police nationale explique sa méthode: «Si c'est aux abords d'une école ou même dans un bois, pour éviter qu'il ne devienne un lieu dangereux, nous sommes amenés évidemment à verbaliser.» En revanche, les policiers disent faire «également preuve de discernement». Autrement dit, on ne condamne pas à tout va les moments d'égarement. Lors du confinement, certains ont été verbalisés non pas pour parties de jambes en l'air prohibées, mais pour attestation mal libellée. Un couple, arrêté dans le Doubs, et plus précisément dans le bois de Lucelans, avait spécifié pour l'un «exercices sportifs» et pour l'autre «achats de première nécessité». Résultat: 135 euros chacun.

L'amour à pleine vitesse

Inutile de préciser que les câlins en roulant sont non seulement interdits, mais également dangereux. L'article 412-6 du code de la route est clair sur ce point: «Tout véhicule en mouvement ou tout ensemble de véhicules en mouvement doit avoir un conducteur. Celui-ci doit, à tout moment, adopter un comportement prudent.» Et la petite gâterie n'en fait pas partie. Le 15 septembre 2018, sur l'autoroute reliant Valladolid et Madrid en Espagne, un couple a été filmé en pleine action à 130km/h. La vidéo s'est retrouvée sur les réseaux sociaux, et la Guardia Civil a mis la main sur les deux amoureux.

Et la voiture autonome dans tout ça? Des chercheurs en sociologie des Annales de la Recherche sur le Tourisme ont mené leur petite enquête. «À part dormir, nous nous sommes demandé ce que les gens pourraient faire s'ils étaient libérés de la conduite», explique Scott Cohen, qui a dirigé l'étude. «On voit bien comment le sexe et l'automobile sont associés dans tous les films sur les jeunes adultes, pas besoin de faire de gros efforts pour imaginer ce qui va devenir possible.»

Quoi qu'il en soit, dans une voiture autonome ou non, la pratique reste de l'exhibition sexuelle passible d'une amende et d'une peine de prison. D'un autre côté, quand on demande aux Français ce qu'ils feraient dans un tel véhicule, ils répondent à 73%... dormir, si l'on en croit une étude Oresys datant de septembre 2018. Et pour ceux qui souhaiteraient faire l'amour sans être inquiétés, il reste Guadalajara au Mexique, où les relations sexuelles dans les lieux publics sont autorisées afin de laisser le temps à la police de s'occuper des «crimes et délits sérieux», puisqu'il s'agit d'une des villes les plus dangereuses au monde.

Sexplication
Faire l'amour dans l'eau, un fantasme qui fait plouf

Épisode 1

Faire l'amour dans l'eau, un fantasme qui fait plouf

Chaleur et libido, un cocktail trop hot

Épisode 3

Chaleur et libido, un cocktail trop hot

Newsletters

Vivement lundi: le métro

Vivement lundi: le métro

Ce sont désormais dépression nerveuse, attaque de panique avant l'heure du café à la machine et record du monde d'apnée en milieu non aquatique qui menacent les utilisateurs des transports franciliens.

Panique

Panique

Harry et Meghan, symbole d'une époque malade d'insignifiance

Harry et Meghan, symbole d'une époque malade d'insignifiance

[BLOG You Will Never Hate Alone] De retour sur Netflix, on va bouffer jusqu'à la nausée des aventures de ce couple doué pour rien mais assez malin pour apparaître comme indispensable à la marche du monde.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio