Sciences / Société

Pourquoi les vêtements rétrécissent-ils au lavage?

Temps de lecture : 3 min

[L'Explication #84] Le lavage, en lui-même, n'y est pas pour grand-chose.

Dans la machine, les habits ne sont pas égaux face au risque de rétrécissement. | Planet Care via Unsplash
Dans la machine, les habits ne sont pas égaux face au risque de rétrécissement. | Planet Care via Unsplash

Pourquoi envions-nous l'orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d'une balade, sous la douche ou au cours d'une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L'Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à [email protected]

Cela arrive même aux meilleurs d'entre nous. En brassant le linge fraîchement sorti de la machine, on sort du tas encore humide un pull que l'on affectionne particulièrement quand, surprise, quelque chose cloche. Les manches sont recroquevillées sur elles-mêmes. Le col semble serré. Son amplitude a disparu. Votre haut fétiche ne ressemble plus à rien, il est méconnaissable. D'un M ajusté, le pull s'est transformé en un S riquiqui. Bref, il a rétréci.

Évidemment, le premier des coupables ne peut être que cette machine à laver, insensible tueuse de vêtements (aucune remise en question n'est possible à ce moment-là, et on oublie vite avoir omis de regarder l'étiquette du vêtement et ses consignes de lavage). Face au désastre, on cherche des réponses: pourquoi ce pull-là? Pourquoi a-t-il rétréci ainsi? Comment faire la prochaine fois pour éviter ce drame? Et, bien sûr, «qu'est-ce que je vais bien pouvoir mettre ce soir à la place»? Bon, ça, on n'y répondra malheureusement pas. Mais pour le reste, on a quelques explications.

Liaison dangereuse

Vous l'avez sûrement expérimenté à vos dépens: certains tissus sont plus sujets au rétrécissement que d'autres. Les fibres naturelles, comme la laine et le coton, sont particulièrement sensibles, et le moindre passage à la machine est un véritable supplice pour les nerfs. A contrario, les fibres synthétiques comme le polyester sont davantage résistantes –mais sont aussi rarement celles qui composent vos habits fétiches. C'est là toute la réponse à notre question: dans la machine, les habits ne sont pas égaux face au risque de rétrécissement, et tout dépend de la composition de leurs tissus.

Les fibres naturelles utilisées pour fabriquer des vêtements sont formées de longues molécules: de la cellulose dans le cas des fibres végétales du coton, et des protéines pour les poils de mouton. Pour que les fibres se maintiennent et forment le tissu, ces longues molécules interagissent entre elles par différentes connexions, notamment ce qu'on appelle des «liaisons hydrogène» (formées par deux atomes d'hydrogène), explique Maxi Sciences. Une fragile interaction, que le premier passage à la machine met à rude épreuve.

L'eau chaude impacte de plein fouet ces liaisons, qui, avec la chaleur, ont tendance à se défaire en partie. Ainsi, les fibres se desserrent, se détendent. Le contraire d'un rétrécissement, me direz-vous? Oui, jusqu'à ce que le violent essorage (celui qui fait danser la salsa à votre machine) passe par là. Cette phase d'évaporation de l'eau vient rapidement resserrer ces liaisons, bien plus qu'avant-lavage! Et encore, ce n'est rien comparé à l'étape du séchage, épouvantail de toutes les fibres dignes de ce nom.

Séchage fatal

Bien détendues par un petit lavage revigorant, à la fraîche, les fibres du tissu se resserrent brutalement au moment du séchage. De nouvelles liaisons d'hydrogène sont générées, plus denses, plus proches les unes des autres. Au point que votre fameux pull, celui que vous aimez tant, vient de rétrécir à vue d'œil.

Ce n'est donc pas au lavage, mais bien au séchage que les vêtements peuvent parfois rétrécir. Maigre consolation: le rétrécissement a tendance à être bien moins marqué par la suite, lors des lavages suivants.

Mais faut-il encore qu'il y en ait, des lavages suivants. Car parfois, le premier passage au tambour est fatidique: à peine introduit à ses compères dans le dressing, l'habit devenu trop petit n'a déjà plus sa place sur l'étagère.

Côté fil de polyester, on encaisse davantage le choc. Formées d'un seul filament très long (et non de plusieurs fibres courtes), les fibres synthétiques sont plus stables et ne laissent pas vraiment de place pour un potentiel rétrécissement.

Maintenant que l'on connaît les dessous de ces rétrécissements redoutés, certains gestes simples permettent de les contourner. Prier en enfournant le précieux vêtement dans la machine ou s'écrier «Alea jacta est!» en refermant sa porte ne vous sera sûrement pas d'une grande utilité. Non, mieux vaut tout simplement lire l'étiquette de l'habit, surtout si vous vous apprêtez à lancer le programme à 90°C sur un pull en cachemire.

De manière générale, les cycles chauds favorisent le rétrécissement. Pour les habits les plus fragiles, il faut donc laver à froid (ou à la main) et éviter le fatidique passage au sèche-linge. Un étendoir ou une corde feront amplement l'affaire, si tant est que vous avez du temps devant vous.

Autre astuce: anticipez quelques centimètres de rétrécissement dans vos nouveaux achats de vêtements. Stratégique, pas toujours évident à appliquer, mais efficace dans une certaine mesure.

Sinon, vous pouvez toujours vous rabattre sur des vêtements d'occasion. Eux ont probablement déjà connu ce premier passage en machine –ils en ont vu d'autres– et s'en sont remis! Du moins, vous les voyez tels qu'ils resteront.

L'Explication
Pourquoi se passe-t-on une alliance au doigt quand on se marie?

Épisode 83

Pourquoi se passe-t-on une alliance au doigt quand on se marie?

Pourquoi une heure dure-t-elle 60 minutes?

Épisode 85

Pourquoi une heure dure-t-elle 60 minutes?

Newsletters

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Le fait d'ajouter des plantes ou des graines à son dîner et de modifier le goût des aliments est une habitude humaine qui remonte au moins à 70.000 ans, selon de nouvelles découvertes.

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio