Santé

À quel point nos éponges sont-elles des nids à microbes?

Temps de lecture : 3 min

[L'Explication #51] Vous ne les regarderez plus jamais de la même façon.

Les chercheurs ont remarqué la présence de bactéries pathogènes dans les éponges. | Karolina Grabowska via Pexels
Les chercheurs ont remarqué la présence de bactéries pathogènes dans les éponges. | Karolina Grabowska via Pexels

Pourquoi envions-nous l'orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d'une balade, sous la douche ou au cours d'une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L'Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à [email protected]

Nos éponges sont vraiment dégoûtantes. Qu'elles servent à faire la vaisselle ou à nettoyer une table, ce sont de vrais nids à microbes, à un point que vous ne soupçonnez peut-être pas.

Vous voulez en savoir plus? Dites-vous que, selon les scientifiques, votre éponge de cuisine est un bien meilleur incubateur pour de multiples communautés bactériennes qu'une boîte de Pétri de laboratoire. Oui, vous avez bien lu, une boîte de Pétri de laboratoire. Et encore, c'est loin d'être leur seule caractéristique répugnante.

Vous vous en doutiez, cette éponge humide qui croupit au bord de votre évier n'est pas d'une hygiène irréprochable. Comment le pourrait-elle, elle passe ses journées à frotter graisses et crasses, jusqu'à tomber en miettes. Un sale boulot qui fait de cet objet le deuxième principal foyer de bactéries en quantité dans une maison. Juste derrière les filtres des éviers et douches, mais devant les toilettes.

Une étude publiée en 2017 a justement essayé de quantifier le nombre de ces micro-organismes présents sur des éponges de cuisine classiques, utilisées pour la vaisselle et pour nettoyer les plans de travail. Résultat, un seul centimètre cube de ces petites mousses contiennent jusqu'à 54 milliards de bactéries! Un chiffre dantesque quand on sait qu'une éponge de taille standard a un volume d'environ 300 centimètres cubes.

Parmi les différentes familles identifiées, les chercheurs ont en effet remarqué la présence de bactéries pathogènes comme la célèbre Escherichia Coli, mais aussi la Salmonella et Staphylococcus, précise Le Figaro santé. Bref, des bactéries que l'on préfèrerait avoir ni à portée de main, ni à portée de nos assiettes. Les scientifiques allemands de l'étude ne se sont pas seulement contentés de calculer le nombre de bactéries présentes, ils ont également décidé de les analyser pour connaître leur nature. Sur une trentaine d'échantillons d'éponges, ils ont ainsi identifié près de soixante-treize familles de bactéries différentes présentes un peu partout, de la surface de la mousse à leurs cavités lugubres. Un simple contact avec ces objets est donc suffisant pour s'en mettre plein les paluches. Et quand on voit la nature de ces bactéries, on n'a juste qu'une envie: se laver les mains et changer au plus vite d'éponges.

La faute à une structure complexe

Comment se fait-il que les éponges soient à ce point des nids à bactéries, davantage même que des toilettes? En février 2022, des chercheurs américains ont percé ce mystère: si au pays des éponges, les microbes sont rois, c'est avant tout une question de trous et de cavités.

C'est en effet la structure même des éponges qui en fait de parfaits incubateurs de bactéries. Avec ses galeries complexes et ses excavations, de nombreuses espèces prolifèrent à merveille. Pire, elles permettent à deux types d'espèces de bactéries différentes de s'épanouir en paix, les doigts de pieds en éventail.

Comme l'explique l'étude, certaines bactéries prolifèrent davantage sur des structures présentant de multiples petits tunnels, où elles peuvent s'isoler en toute tranquillité, contrairement à d'autres, qui préfèrent largement des surfaces planes, où toutes les espèces se mélangent. L'éponge de cuisine, à la fois lisse en surface et remplie de trous, présente les deux options. Une caractéristique qui en fait un refuge à bactéries en tous genres, une sorte d'hôtel 5 étoiles pour les microbes.

Pour désinfecter votre éponge, un petit tour au lave-vaisselle une à deux fois par semaine fait amplement l'affaire. Vous pouvez également l'enfourner dans votre machine à laver à 60° au minimum, ajoute Femme actuelle. En 2 minutes le micro-onde fait aussi le travail, après avoir préalablement imbibé l'éponge d'un mélange d'eau et de vinaigre. L'une des meilleures solutions pour la stériliser en profondeur. Maintenant que vous savez qu'une véritable usine à microbes végète dans votre cuisine, il n'y a pas 36.000 solutions pour résoudre ce problème. Évidemment, vous pouvez jeter votre éponge très régulièrement –un geste pas très écologique, et qui, de surcroît, ne fera qu'alourdir votre facture de courses. Non, il y a bien mieux à faire.

Sans électroménager, il est également possible de se défaire de ce problème d'éponges sales. La laisser tremper dans du citron avec un peu d'eau fait des merveilles, tout comme le percarbonate ou l'alcool ménager. Fatal.

L'Explication
À quoi servent les pastilles d'iode en cas d'attaque nucléaire?

Épisode 50

À quoi servent les pastilles d'iode en cas d'attaque nucléaire?

Pourquoi certaines personnes sont-elles allergiques au pollen?

Épisode 52

Pourquoi certaines personnes sont-elles allergiques au pollen?

Newsletters

Marcher à reculons est (très) bénéfique pour la santé

Marcher à reculons est (très) bénéfique pour la santé

Il faudra juste passer outre les regards interrogateurs.

Faire du sport avec un rhume est-il déconseillé?

Faire du sport avec un rhume est-il déconseillé?

Tout dépend de votre état: il y a rhume et rhume.

C'est comme vous le santé

C'est comme vous le santé

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio