Sciences

Quelle est la couleur d'un miroir?

Temps de lecture : 3 min

[L'Explication #37] Oui, cette surface où l'on peut se mirer a bien une teinte particulière.

Il est quasiment impossible d'observer sa couleur au quotidien. | Daria Shevtsova via Pexels
Il est quasiment impossible d'observer sa couleur au quotidien. | Daria Shevtsova via Pexels

Pourquoi envions-nous l'orgasme des cochons? Les gauchers sont-ils davantage intelligents? Quand il pleut, est-ce que les insectes meurent ou résistent? Vous vous êtes sans doute déjà posé ce genre de questions sans queue ni tête au détour d'une balade, sous la douche ou au cours d'une nuit sans sommeil. Chaque semaine, L'Explication répond à vos interrogations, des plus existentielles aux plus farfelues. Une question? Écrivez à [email protected]

En voilà une question complexe, sur laquelle beaucoup risquent de se casser les dents: quelle est la couleur d'un miroir?

Facile, me direz-vous, après un rapide coup d'œil à la glace de votre salle de bain. Les miroirs sont couleur argent! Perdu. Ou alors, vous répondrez qu'ils n'ont pas de couleur! Encore perdu. C'en est trop: un miroir est de la couleur de l'objet qu'il reflète! C'est mieux, mais on est encore loin de la réponse exacte. Pour la découvrir, il faut s'armer de quelques notions.

Le miroir parfait

Le moins que l'on puisse dire, c'est que, pour répondre à cette question, on ne manque pas de choix. En moyenne, un être humain peut distinguer 2 millions de couleurs différentes. Un chiffre qui grimpe même jusqu'à 8 millions chez certaines personnes. Comment fait-on la différence entre ces couleurs? Ou plutôt, pourquoi, par exemple, le jaune est-il jaune? Pas de panique, ce petit détour va vous aider à comprendre notre interrogation initiale.

La couleur d'un objet dépend en fait de celles que ce dernier n'absorbe pas. Si on prend l'exemple des mémos autocollants de bureau, ces derniers sont jaunes parce qu'ils absorbent toutes les autres longueurs d'onde de la lumière et renvoient cette unique nuance du spectre dans votre œil, explique Science Alert. Retournez-les dans tous les sens, ces petits papiers conserveront la même teinte, qui se diffuse dans toutes les directions. Les objets qui absorbent toutes les longueurs d'onde visibles sont perçus comme noirs, tandis que ceux qui les reflètent apparaissent comme blancs.

Revenons à notre miroir. Si vous placez un papier jaune devant, il reflétera cette couleur telle quelle. Si vous placez ensuite une pomme devant cette glace, son reflet sera de la même couleur que le fruit. Bref, il va sans dire qu'un miroir semble refléter presque parfaitement toutes les nuances de l'arc-en-ciel, on ne vous l'apprend pas. Mais si on suit le raisonnement précédent, cette surface ne devrait-elle pas être blanche, vu qu'elle réfléchit l'ensemble des longueurs d'onde? Logiquement oui, mais ce serait trop facile.

À y regarder de plus près, miroirs et pigments ne reflètent pas les couleurs de la même façon. Alors que les objets réfléchissent et dispersent la lumière non absorbée dans toutes les directions –ce que l'on appelle la «réflexion diffuse»–, un miroir, quant à lui, réfléchit la lumière dans une seule direction, en fonction de l'angle par lequel elle est entrée. Un concept appelé «réflexion spéculaire». C'est pourquoi les scientifiques estiment qu'un miroir n'est pas vraiment blanc, mais plutôt d'une sorte de «blanc intelligent», note Guizmodo.

Mais ce n'est pas encore fini. Avec la science, rien n'est jamais simple! Depuis le début, on parle en fait d'un miroir théorique. Ce «blanc intelligent» n'existe pas dans la réalité physique: il fait référence à une surface dont le fonctionnement serait «parfait», selon le qualificatif de Futurism. Rien à voir avec le modèle Lärbro d'Ikea qui orne peut-être votre mur. Comme la grande majorité des glaces qui nous entourent, elles ont de légères imperfections. Des imperfections qui font que le verre n'absorbe pas toute la lumière, rendant le miroir légèrement... vert!

Tunnel vert

En analysant le spectre de lumière provenant d'un miroir réfléchissant de la lumière blanche, les scientifiques se sont en effet aperçus qu'une longueur d'onde de lumière en particulier était mieux reflétée que les autres. Oscillant autour des 510 nanomètres, cette onde est perçue par l'œil humain comme légèrement verdâtre. Techniquement, cela veut donc dire que vous vous mirez dans une surface verte.

Cette vidéo YouTube de la chaîne éducative anglophone Vsauce montre parfaitement, à 2,20 minutes, les rouages d'une bizarrerie visuelle que l'on appelle un «tunnel de miroir».

En réalité, il est quasiment impossible d'observer la nuance verte au quotidien. Mais, sans vous en rendre compte, vous avez peut-être déjà observé ce phénomène. Il y a des chances que vous ayez déjà eu l'occasion de voir ce tunnel, que l'on crée en mettant face-à-face deux miroirs. Leur image respective se reflète de l'un à l'autre, créant une succession d'images, une sorte de tunnel de plus en plus sombre, mais aussi de plus en plus vert!

Pourquoi? Parce que, à chaque nouvelle réflexion, de la lumière est peu à peu perdue, faisant de plus en plus ressortir la lumière verte. Pour mieux comprendre, rien de mieux que d'essayer de reproduire l'expérience chez soi.

L'Explication
Comment définit-on les frontières maritimes d'une nation?

Épisode 36

Comment définit-on les frontières maritimes d'une nation?

Pourquoi les produits du quotidien sont-ils plus chers en Guadeloupe?

Épisode 38

Pourquoi les produits du quotidien sont-ils plus chers en Guadeloupe?

Newsletters

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Ce que mangeaient vraiment les hommes préhistoriques

Le fait d'ajouter des plantes ou des graines à son dîner et de modifier le goût des aliments est une habitude humaine qui remonte au moins à 70.000 ans, selon de nouvelles découvertes.

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Pourquoi est-il impossible de diviser par 0?

Même en mathématiques, il faut savoir faire preuve de créativité.

 Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

Un virus «zombie» reprend vie après avoir passé 48.500 ans dans la glace sibérienne

De nouveaux microbes? C'est exactement ce dont on avait besoin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio