Politique

La semaine imaginaire d'Emmanuel Macron, le re-retour

Temps de lecture : 4 min

Mince, j'ai bien l'impression que mon gros mot risque de me coller aux basques un certain temps.

Moi qui rêvais d'avoir mon «monopole du cœur» ou mes «forces de l'esprit»... | Louison
Moi qui rêvais d'avoir mon «monopole du cœur» ou mes «forces de l'esprit»... | Louison

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Lundi 3 janvier

Rhaaa j'ai une pêche moi, ce matin! Je ne sais pas si c'est la nouvelle année, l'approche des soldes ou bien le fait d'être un double président, mais, vraiment, grosse patate. Ouais, comme les soldes, je m'en fous et comme la nouvelle année, c'est déjà hyper #old, je pense que c'est surtout d'être président de la France et de l'Europe. Vous imaginez, deux fois plus de pouvoir, deux fois plus de bonheur, un Big Mac institutionnel, quoi. Oh bordel, j'ai mieux: un Big Mac… ron. Brigiiiiiiiiiiite! Viens voir, j'en ai une bonne. Et j'ai envie de frites aussi du coup. Ça te dit si ce soir on va au MacDo des champs?

Comme ça, j'irai jeter un coup d'œil au beau drapeau européen que j'ai demandé de poser sous l'arc de Triomphe. Hein? Qu'est-ce-tu dis, parle plus fort, j'ai mes airpods dans les oreilles, je suis vaguement en facetime avec le nouveau Angela Merkel. Je l'appelle Angelo le mec, mais ça n'a pas l'air de le faire marrer. Il fait une tronche, je te jure, on dirait un parent d'élèves d'école primaire hier soir en découvrant que l'article sur le nouveau protocole sanitaire de mon Jean-Mich était en accès payant.

Mardi 4 janvier

J'avais prévu de faire le Dry January cette année, et en même temps, j'ai une envie de picoler en ce moment, c'est terrible. D'abord, avec mon pote Gérald, on boit un coup dès qu'un homme est nommé à un poste, alors autant vous dire qu'avec l'équipe de campagne de ma future concurrente Valérie Pécresse, on n'était pas loin avec mon Gégé de se retrouver sur une liste pour une transplantation du foie. Et en ce moment, suis pas sûr que ce soit une bonne idée de traîner ses guêtres dans les hostos.

À LIRE AUSSI

Merde in France

Pas tellement à cause du Covid, même si avec presque 300.000 cas par jour, on a vraiment make the morve qui coule du nez great again. Non, c'est surtout que je sens que les soignants ces jours-ci sont plus tendus que la peau du menton des frères Bogdanov. Non? Trop tôt? Rhooooo, ça va, je rigole, eh, faut rigoler hein, vous savez, je vais vous dire une chose qui va vous surprendre, mais la vie n'est pas une longue série de cordons bleus à la cantine. Et en même temps un peu aussi. Je vous laisse, j'ai une interview avec le Parisien. Et j'ai envie d'un cordon bleu maintenant.

Mercredi 5 janvier

Eh bah voilà ce qui arrive quand je suis en hypoglycémie: je me mets à parler comme Nadine Morano quand il y a un micro devant elle. La boulette. Et en même temps, c'est vrai qu'ils nous enquiquinent les antivax, mais bon, ce n'est pas une raison pour se mettre à parler comme Véronique Genest en fin de manif. Je ne sais pas pour ce qui est du président, mais un ancien élève d'hypokhâgne ne devrait pas dire ça.

Bon ok, aujourd'hui ça fait pile deux ans qu'a été publiée la première dépêche AFP qui parlait du Covid-19, alors, quelque part, c'était bien de le célébrer, et puis comme on peut plus souffler sur les bougies parce que c'est sale, ni manger du chocolat parce que c'est pas écolo, ni reprendre une part de bûches parce que ça offense les arbres, bah franchement, il ne me restait pas trente-six façons de célébrer la chose, hein. Mais suis d'accord, c'est pas une raison pour parler comme Jean-Marie Bigard quand il ne retrouve pas son slip. Ou comme Jean-Marie Bigard tout court d'ailleurs.

Jeudi 6 janvier

Bon bah, je sens que mon gros mot va s'accrocher encore plus longtemps dans les esprits que les triglycérides de la frangipane des galettes des rois dans les culottes de cheval. Quoi Brigitte? Mais non, c'est pas sexiste ce que je dis, d'ailleurs, j'adore les chevaux, y'a qu'à voir mon ministre de l'Agriculture pour le comprendre. Ah si, si si si. Julien aime les bêtes lui aussi. Ça se sent surtout dans son pot-au-feu. Beaucoup d'amour, c'est moi qui te le dis. Et puis, on dit galette des rois mais c'est juste parce que la filière boulangère préférait payer l'amende que de l'appeler «galette des rois et des reines», mais ça je vais te dire, tout le monde fait pareil.

Quoi Brigitte? Une amende pour de la frangipane, c'est rigolo. Oui oui, c'est drôle et en même temps laisse-moi l'humour veux-tu. Bref, mon gros mot risque donc de me coller aux basques un certain temps je le crains, et en même temps j'ai tout fait pour. Je rêvais d'avoir mon «monopole du cœur» ou mes «forces de l'esprit», eh bien finalement j'aurais mon «casse toi pauv' con». On rentre dans l'histoire comme on peut. Surtout si on a paumé les clefs.

Vendredi 7 janvier

Me suis réveillé chiffon et je sais pas trop pourquoi. Pourtant je ne suis pas coincé dans un hôtel à l'autre bout du monde, malgré mes talents en ping-pong. Pourtant, je n'ai pas d'enfants dans les pattes avec une montagne de choses à faire et de télétravail. Pourtant, je suis pas le community manager de la marque Kärcher quand il entend Valérie Pécresse et qu'il est obligé de ressortir ses fiches mémo «gestion de crise» d'il y a deux présidents.

Pourtant, je ne suis pas une femme qui rentre chez elle la peur au ventre d'être la quatrième, (ou déjà cinquième le temps de l'écrire) tuée par son conjoint ou ex-conjoint en ce début d'année 2022. Pourtant, je ne suis pas un enseignant qui entend éternuer un élève dans son dos et pense aux kilogrammes de paperasse qui essuieront les nez dans les prochains jours. Pourtant, je ne suis pas un socialiste qui, par désœuvrement des idées, célébrera demain les vingt-six ans de la mort de François Mitterrand. Non, je ne suis pas tout ça, mais je suis chiffon. Avant j'étais Charlie, maintenant je suis chiffon.

La semaine imaginaire
La semaine imaginaire de Miss France 2022

Épisode 66

La semaine imaginaire de Miss France 2022

La semaine imaginaire de Stromae

Épisode 68

La semaine imaginaire de Stromae

Newsletters

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Après l'affaire Quatennens, les nuages s'accumulent pour Jean-Luc Mélenchon

Absent de l'Assemblée nationale depuis les dernières législatives, le chef historique de La France insoumise vient de subir une série de revers politiques. Un début de déclin?

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

«Black Mirror» avait mieux compris l'importance du discrédit politique que les pros du secteur

L'épisode «Le show de Waldo», consacré à la candidature d'un personnage de cartoon carburant aux injures à une élection partielle, semblait peu réaliste. Mais la nuit du 8 novembre 2016 a prouvé que la réalité avait dépassé la fiction.

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Le 80e congrès du PS pour les nuls

Fin janvier, à Marseille, les membres du parti à la rose diront s'ils veulent poursuivre avec leur premier secrétaire et avec la Nupes. Deux candidats essaient de ravir le poste à Olivier Faure.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio