Société

La semaine imaginaire du candi-dent Macron

Temps de lecture : 4 min

D'où y a pas que Spielberg qui peut disrupter la guerre, ça va un peu deux secondes le soldat Ryan. Place au candidat-président.

Travelling avant. Ralenti. Musique qui fout les poils. | Louison
Travelling avant. Ralenti. Musique qui fout les poils. | Louison

Chaque samedi, Louison se met dans la peau d'une personnalité qui a fait l'actu et imagine son journal de bord.

Lundi 7 mars

Silence sur le plateau s'il vous plait. Assistant lumière ok? Script ok? Lumière dorée dans salon du même nom? Ok? Alors, moteur, action, on tourne!

«Mes chers compatriotes, si je confie à nouveau mon destin dans la paume de vos mains comme une mésange qui vient trouver refuge, c'est parce que les ailes de ma destinée sont pleines des plumes de votre confiance et que je….» aaaaaaaahhhhh coupez coupez coupez. C'est quoi ce clébard dans mes pattes là? J'ai failli glisser et me faire une fracture du col du fémur là. À mon âge, franchement. On peut pas en prendre un autre, un peu plus dressé? Non? Et un intermittent déguisé? Non plus? Même à quatre pattes?

Non parce que là je vous le dis, c'est plus une déclaration aux Françaises et aux Français, c'est une cascade dans le Guignolo. Mais qui a eu l'idée du chien d'abord, j'ai pas reçu de feedback à ce propos là, on est sur que c'est une bonne idée? Y a eu un benchmark sur ce clebs? Un appel d'offre, quelque chose? Parce que moi je le vois nulle part sur la note d'intention, je vous ferais dire. C'est? Mon chien? Ah bon. Et en même temps je l'aime bien. Allez on y retourne, silence demandé!

Mardi 8 mars

Travelling avant.

Ralenti.

Musique qui fout les poils.

Regard déterminé.

Pas déterminé.

Cravate déterminée.

Titi et gros minet.

Oh ça va Brigitte, on peut faire des blagues aussi.

Bref, travelling avant.

En incrustations lettres dorées «toutes les femmes de ma vie en la France réunie».

Derrière moi, Marlène qui refait avec Gérald la choré des L5 sur leur compte TikTok.

Au bout de ma route, une rose rouge. Pas celle des socialos hein, celle qui pousse en serre à l'autre bout du monde et qui vient en avion. La rose start-up nation.

J'attrape la rose et je dis face caméra : «Le 8 mars, comme les autres jours, toutes les femmes sont belles, belles comme la démocratie, belles comme une grande cause du quinquennat, celui-là et en même temps le prochain, c'est pareil.

Mesdames, bonne fête.»

ET BIM, on coupe et on envoie à McFly et Carlito.

100K de vues en une heure je suis sûr.

Pas mal hein? T'en penses quoi Brigitte?

Brigitte?

Elle est partie?

Mercredi 9 mars

Extérieur jour - Ukraine - Marioupol.

Moi, en voix off.

«Une longue route blanche de poussière où se dressent des colonnes de gens partis de chez eux avec quelques affaires et même pas de patrimoine immobilier ou de scooter électriques. Autour, les forêts ne sont pas encore au printemps et partout se déversent des litres de boues, des quintaux de gadoue. Les chars russes avancent et puis reculent, et comment voulez-vous, comment voulez-vous qu'ils…capitulent. Ça vrombit de partout à cause des obus. Le bruit ressemble à s'y méprendre au brame du cerf, ou au râle de l'automobiliste qui avait acheté une voiture diesel parce que c'était quand même beaucoup plus avantageux à la pompe même si pas terrible pour la planète. Et les cerfs. Et puis d'un coup un grand boum. Il pleut de la guerre partout, ça déchire les maisons, les forêts, les hôpitaux, les maternités. Ça déchire même les cris, les nouveaux cris des nouveaux-nés. Et puis ensuite c'est le silence.»

Bon, bien sûr, comme ce serait un gros budget décors et figurants j'ai prévu de tout faire en images de synthèse pour que ça plombe pas trop. Je parle des thunes hein, parce que le moral, franchement ça coûte pas plus cher s'il est haut ou bas, depuis le temps ça se saurait.

Jeudi 10 mars

En revanche, niveau décors intérieurs et autorisation de tournage sur des lieux historiques, la guerre c'est pas mal. D'habitude Versailles ça se boucle des mois à l'avance, même en traversant la rue, faut toujours espérer que Beyoncé annule un vide-grenier ou une soirée raclette pour tenter de choper un créneau pas trop cher ou pas en pleine quatrième guerre mondiale. Oups, spoiler alert.

Bref, suis assez content d'avoir deux jours rien que pour moi là bas, parce que je prévois un truc bien technique que peu d'hommes et de femmes mais surtout d'hommes ont tenté avant moi. Va falloir faire preuve de doigté, de finesse, et soyons honnête s'en remettre aussi pas mal au destin. Ah non pardon, je ne parle pas du tout de la paix, vous êtes choux, on se croirait en février quand vous dites ça.

Non, mon objectif, c'est un beau plan séquence, à base de regard plein de gravité et en même temps plein d'espoir, et de sourire complices et en même temps concernés. Peut-être même en noir et blanc pour faire historique. Franchement si j'avais le temps, je demanderai un Oscar pour cette campagne. Franchement, j'ai presque le temps, vu que j'ai pas de débat prévu.

Vendredi 11 mars

Piano.

Accord mineur.

Sensualité.

Émotion.

Vibrato.

Voix de femme : «C'est la fin, le tout dernier matin, le tout dernier jasmin, ne me lâche pas la main...»

Et là, bim, gros plan filmé avec un drone sur un train qui part vers le lointain et le soleil qui se couche. Pas mal, hein? Les poils qui se dressent sur les avant-bras un peu, non? Attends, qui a dit que l'exil ça pouvait pas être un peu glamour aussi. Avec Brigitte on l'écoute tout le temps «Le dernier jour du disco» de Juliette Armanet en plus, ça lui fera plaisir, elle va aimer le clin d'œil.

D'où y a pas que Spielberg qui peut disrupter la guerre, ça va un peu deux secondes le soldat Ryan. Nous aussi, en France, on a les infrastructures et la motivation pour faire les choses en grand, le ciel c'est la limite, nom d'une carabistouille. C'est juste qu'on est bloqué par les démarches administratives et les charges. Comment on finance? Bah facile, on vire les trucs qui servent à rien, comme l'égalité entre les femmes et les hommes, la revalorisation des bas salaires, le respect de la biodiversité, la redevance et allez, tant qu'on y est le premier tour.

Silence demandé.

La semaine imaginaire
La semaine (pas si) imaginaire de Volodymyr Zelensky

Épisode 75

La semaine (pas si) imaginaire de Volodymyr Zelensky

La semaine imaginaire de Jean-Luc Mélenchon

Épisode 77

La semaine imaginaire de Jean-Luc Mélenchon

Newsletters

Claude Vivier, compositeur majeur poignardé en pleine gloire par un tueur fou

Claude Vivier, compositeur majeur poignardé en pleine gloire par un tueur fou

Tué de dix-sept coups de couteau en 1983 par un certain Pascal Dolzan, le musicien québécois est l'une des trois victimes d'une virée macabre en ayant fait deux autres.

Pourquoi vous n'êtes pas d'accord avec votre thermostat

Pourquoi vous n'êtes pas d'accord avec votre thermostat

Ça peut être lui. Mais ça peut être vous.

Orwell et Huxley ont-ils un peu trop bien anticipé l'entreprise du XXIe siècle?

Orwell et Huxley ont-ils un peu trop bien anticipé l'entreprise du XXIe siècle?

Surveillance de masse, novlangue managériale, rééducation au bonheur... Si certaines techniques de management ont de faux airs de dystopie, les romans «1984» et «Le Meilleur des mondes» ne sont pas toujours invoqués à bon escient.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio