Santé

«Que faire de la sensation de jalousie quand mon copain parle ou rigole avec des femmes?»

Temps de lecture : 3 min

Cette semaine, Mardi Noir conseille Emma, qui est obnubilée par l'«Autre femme», celle qu'elle n'est pas, qu'elle admire et qui la fait douter d'elle-même.

Vous parlez de «sensation de jalousie» comme si celle-ci était identifiable mais peu convaincante. Une sensation. Un air. Une ressemblance. Sauf qu'il ne semble pas que ce soit ça le problème. | negar nikkhah via Unsplash
Vous parlez de «sensation de jalousie» comme si celle-ci était identifiable mais peu convaincante. Une sensation. Un air. Une ressemblance. Sauf qu'il ne semble pas que ce soit ça le problème. | negar nikkhah via Unsplash

Chaque jeudi, dans Ça tourne pas rond, Mardi Noir, psychologue et psychanalyste, répond aux questions que vous lui posez. Quelles que soient vos interrogations, dans votre rapport aux autres, au monde ou à vous-même, écrivez à [email protected], tous vos mails seront lus.

Chère Mardi Noir,

Sept ans d'analyse et l'«Autre femme» me pourrit toujours la vie dans mon couple. Que faire de la sensation de jalousie quand mon copain parle ou rigole avec des femmes?

Emma, 23 ans

Chère Emma,

Pas facile de répondre à votre question, elle comporte peu d'éléments. Cependant, laissez-moi déjà tenter une interprétation: vous parlez de «sensation de jalousie», comme si celle-ci était identifiable, mais peu convaincante. Une sensation. Un air. Une ressemblance. Sauf qu'il ne semble pas que ce soit ça le problème.

En premier lieu, vous convoquez la figure conceptuelle de l'«Autre femme», théorisée par Lacan. Et même si ce n'est pas simple du tout à vulgariser (merci Emma!), je vais m'y efforcer. Si elle vous pourrit autant la vie, c'est qu'il doit y avoir aussi de nombreuses lacunes théoriques et pratiques de votre côté. Alors, on va essayer de démêler et d'analyser cette «Autre femme», pour qu'elle puisse passer pour vous de ce statut de pourriture à celui de fructueuse question.

Déjà, qui sont ces femmes? Vous dites «des femmes». Toutes les femmes? Prenons un exemple imaginaire: vous êtes en soirée, vous repérez une femme que vous jugez attirante, elle a ce truc en plus que vous estimez ne pas avoir. Elle brille. Elle est, selon vous, inatteignable. Impossible de s'identifier à elle, elle bouscule plutôt tout le savoir que vous avez sur le désir. Votre copain lui parle. La scène redoutée et fantasmée se matérialise. Au fond, c'est à votre ami que vous vous identifiez à cet instant. Il a à la fois intérêt à la trouver désirable et dans le même temps à repousser ses avances.

Vous tentez de normaliser ce que doit être une femme à travers ces figures à la fois érotisées et divinisées.

Allez, j'imagine encore. Votre copain vous rassure et ça ne fonctionne pas, cette «Autre femme» vous «pourrit la vie». Il vous dit: «Mais non, elle ne m'intéresse pas du tout, je parle juste de tout et de rien, mais je ne la désire pas.» Mais comment est-ce possible? Quel affront! Votre copain, croyant bien faire, remet deux pièces dans la machine infernale.

Il y en aura alors beaucoup d'autres, des femmes. Et la saynète recommence, puisque vous n'êtes qu'au stade de penser que c'est de la jalousie basique. Alors que c'est peut-être plus que ça. Cette «Autre femme» vous pose la question de votre propre désir, de votre position de sujet désirant. Surtout, elle interroge le féminin, elle vient donner une réponse matérialisée à la question «Qu'est-ce qu'une femme?».

Elle devient «La Femme», avec un grand F, celle qui n'existe pas. Au fond, vous tentez de normaliser ce que doit être une femme à travers ces figures à la fois érotisées et divinisées. Et votre copain balaie ça d'un revers de la main en vous disant que vous êtes la seule et l'unique. Quel nul! Alors que vous êtes vous, certes, mais il faut y ajouter votre question fondamentale, incarnée par cette «Autre femme».

Il y a de nombreuses années, j'ai connu un couple qui a traversé cela, pendant longtemps. Je vous rassure (si c'est censé vous rassurer, après tout, je n'en sais rien), ils sont toujours ensemble. La femme du couple avait une meilleure amie d'enfance qu'elle vénérait. Une amie qui n'était pas son double, donc. Une amie mise à un rang tellement haut que ça en devenait dérangeant pour ceux qui assistaient à leur relation.

Bref, cette amie était toujours invitée par la femme du couple à venir chez eux. Dîner, rester dormir, passer du temps, même parfois pour ne pas faire grand-chose, elle était là comme un témoin, érigée au rang de vierge sexy. Vierge parce qu'il n'était pas question de cul, en apparence. C'est une amie, qui est juste tout le temps entre eux deux. Bien évidemment, la femme répétait à l'envi que son amie était la plus jolie, la plus intelligente, la meilleure.

L'homme du couple accusait réception de ces éloges, mais sans pour autant en faire un plat. Seulement, la femme insistait toujours un peu plus pour lui montrer à quel point cette amie était formidable. Après quelques années, l'homme et l'amie ont craqué, ils ont trompé la femme. Ce fut à la fois dévastateur –quand un fantasme se matérialise, ça fait toujours un drôle d'effet– et puis ça a aussi eu la vertu de leur permettre de passer à autre chose, au moins un peu. La femme a pu enfin prendre à sa charge ce qu'elle fabriquait dans ce micmac…

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi lire l'article d'Aurélie Pfauwadel, «Celui de l'autre femme» (mais il faut s'accrocher).

Newsletters

«J'ai un gros problème d'hygiène corporelle, comment recommencer à prendre soin de moi?»

«J'ai un gros problème d'hygiène corporelle, comment recommencer à prendre soin de moi?»

Cette semaine, Mardi Noir conseille A.B., qui aimerait retrouver une image d'elle plus valorisante, et ainsi trouver la force de se laver plus régulièrement.

«Je baise en dormant»: la sexsomnie, trouble évoqué par le YouTubeur Léo Grasset accusé de viol

«Je baise en dormant»: la sexsomnie, trouble évoqué par le YouTubeur Léo Grasset accusé de viol

Visé par une enquête pour viol, alors qu'il faisait déjà l'objet d'une enquête préliminaire pour des faits de harcèlement sexuel, le vidéaste star s'est défendu en affirmant souffrir d'une forme particulière de somnambulisme.

Épicer vos plats peut améliorer votre santé

Épicer vos plats peut améliorer votre santé

Manger des cacahuètes (grillées à sec et non salées) aussi.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio