Monde / Sciences

Michael Mann, le climatologue victime d'une chasse aux sorcières

Temps de lecture : 2 min

Sans Titre par Knowtex via FlickrCC License by
Sans Titre par Knowtex via FlickrCC License by

Le docteur Michael Mann est un climatologue réputé: il a étudié le climat de notre planète pendant près de 25 ans, et était co-auteur de l'article qui présentait le monde avec la fameuse «figure en crosse de hockey», montrant un réchauffement rapide et sans précédent de la Terre au cours du siècle écoulé.

Tous ces éléments ont fait de lui une cible de premier choix pour les attaques au vitriol des climatosceptiques, du procureur général de Virginie (et candidat républicain au poste de gouverneur) Ken Cuccinelli, à une petite cohorte, pas si petite, de congresscritters [formule péjorative qui désigne les membres du Congrès, NDT] d'extrême droite. Il a été une figure centrale du ridicule «climategate», cette controverse ou plutôt nontroverse (ou ce que j'aime appeler manufactroversy), et a globalement souffert des frondes et des flèches d'une légion qui s’obstine à nier la réalité.

En juin 2013, Mann a assisté à la conférence Chapman, un rassemblement studieux et en comité réduit appelé par l'American Geophysical Union, un groupe de scientifiques professionnels de premier plan aux Etats-Unis. La conférence était intitulée «Communiquer sur la climatologie: un regard historique sur l'avenir», et Mann y a donné un discours sur les attaques qu'il a dû essuyer. Son discours ne dure que 20 minutes, et il résume la situation de façon engageante et enrageante.

La partie «engageante» est évidente; Mann s'est permis de rire la situation, et je l'approuve là-dessus. La plupart des attaques sont si extrêmes et transparentes qu'elles méritent les moqueries. Mais la partie «enrageante» est toujours là –que des représentants élus officiels puissent consacrer autant de temps, d'efforts et d'argent du contribuable dans ces chasses aux sorcières est exaspérant, d'autant plus au vu des enjeux.

S'il y avait une réelle controverse, j'encouragerais les enquêtes avec enthousiasme; mais les preuves sont là, et il est clair que ces attaques ne sont que politiques. Mann a écrit un livre sur ses procès et ses tribulations, intitulé The Hockey Stick and The Climate Wars: Dispatches from the Front Lines. C'est une excellente lecture, mais je suis mis dans une telle colère en lisant que je ne peux le dévorer qu'à petites bouchées, ma mâchoire est douloureuse à force de serrer les dents. Je suis tout de même heureux qu'il l'ait écrit; les attaques contre la science sont réellement rageantes, et c'est pourquoi je continue moi-même d'écrire sur elles. Elles doivent cesser.

Alors regardez la vidéo, lisez le livre de Michael Mann, et continuez de vous renseigner sur ce que les forces anti-science font. Comme je l'ai dit et comme j'ai clairement besoin de le répéter, ils se touchent pendant que le monde brûle.

Phil Plait

Traduit par Florian Reynaud

Newsletters

Mon grand-père, photographe au Vietnam dans les années 1950

Mon grand-père, photographe au Vietnam dans les années 1950

Bertin Huyn, journaliste pour la version australienne du Guardian, savait que son grand-père, Hoa Huynh, avait été photographe: ses clichés ont toujours été accrochés aux murs des maisons de chaque membre de la famille. «Mais ce que j'ignorais, c...

2023, l'année de la panne pour Viktor Orbán?

2023, l'année de la panne pour Viktor Orbán?

La treizième année au pouvoir du dirigeant national-populiste hongrois représente un véritable test politique, entre crise économique, conflit avec l'Union européenne et tensions régionales.

Les coulisses de l'envoi de chars occidentaux à l'Ukraine

Les coulisses de l'envoi de chars occidentaux à l'Ukraine

Craignant, entre autres, de provoquer une escalade du conflit opposant Kiev à Moscou, le chancelier allemand Olaf Scholz refusait de livrer ces blindés.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio