Monde

[VIDEO] Obama: Washington devrait avoir honte d'avoir voté non à la loi bipartisane sur le port d'arme

Temps de lecture : 2 min

Le président des Etats-Unis a dénoncé la politique politicienne des sénateurs qui ont voté non à une loi renforçant les contrôles d'antécédents lors de la vente d'armes.

Capture d'écran de la vidéo du discours.
Capture d'écran de la vidéo du discours.

Barack Obama n’a fait aucune concession lors d’une adresse publique dans la roseraie de la Maison Blanche, mercredi 17 avril, après que les sénateurs républicains ont fait dérailler une proposition de loi bipartisane pour renforcer la vérification d’antécédents lors de la vente d’armes (à la minute 4:30 de la vidéo ci-dessus).

«Il n’y a pas d’argument cohérent pour expliquer pourquoi nous n’avons pas réussi à [passer cette loi]; c’était de la politique politicienne, a déclaré Obama, faisant allusion à des sondages récents selon lesquels 90% des Américains étaient en faveur du texte. [Les sénateurs] ont cédé à la pression. Et ils ont commencé à chercher une excuse –n’importe quelle excuse– pour voter non.»

Selon Obama, cette pression vient du lobby des armes et leurs alliés qui ont «menti sciemment au sujet de cette loi», suggérant qu’elle causerait la création d’un registre national des possesseurs d’armes. «Malheureusement, cette ribambelle de contre-vérités a atteint son objectif», a-t-il regretté.

Retrouvez notre carte interactive du nombre d'Américains morts par balle depuis Newtown

Le président des Etats-Unis a été rejoint par plusieurs familles des victimes de Newtown, ainsi que le vice-président Joe Biden et Gabby Giffords, membre démocrate de la Chambre des représentants qui avait été grièvement blessée lors de la fusillade de Tucson.

Obama a promis qu’il n’arrêterait pas de se battre pour renforcer le contrôle du port d’arme en Amérique. «Pour résumer, la journée d’aujourd’hui a été honteuse pour Washington», a conclu Obama. «Mais nos efforts ne s’arrêteront pas là.»

J.V.

Traduit par Daphnée Denis

Newsletters

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

Le gazon artificiel est un non-sens esthétique, écologique et sanitaire

La ville de Boston vient d'interdire l'installation de nouvelles pelouses artificielles dans l'espace public, pointant la composition toxique de ces étendues de plastique vert.

Les bébés anguilles, nouveau filon des contrebandiers

Les bébés anguilles, nouveau filon des contrebandiers

L'anguille européenne, classée comme espèce en danger critique d'extinction, est prisée pour sa consommation et fait l'objet d'un vaste trafic international.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 24 au 30 septembre 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 24 au 30 septembre 2022

Nouvel an juif, victoire de l'extrême droite en Italie, ouragan à Cuba… La semaine du 17 au 23 septembre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio