Monde

Une lettre envoyée à Obama contenait de la ricine, d'après des tests préliminaires

Temps de lecture : 2 min

Barack Obama lors de sa conférence de presse sur les attentats de Boston, le 16 avril 2013. REUTERS/Kevin Lamarque
Barack Obama lors de sa conférence de presse sur les attentats de Boston, le 16 avril 2013. REUTERS/Kevin Lamarque

Une lettre destinée à Barack Obama est testée par les autorités américaines, qui l'ont interceptée ce mardi 16 avril dans un local de triage du courrier présidentiel (qui n'est pas situé à la Maison Blanche). D'après ABC News, qui cite des sources anonymes, les tests préliminaires ont montré qu'elle contenait de la ricine –une substance toxique potentiellement mortelle.

ABC précise que des tests plus complets –qui prennent entre 24 heures et 48 heures– sont effectués en ce moment. Les tests préliminaires sont souvent peu fiables, et un responsable de la sécurité intérieure a dit à la chaîne qu'il y avait au moins un faux positif pour le ricin chaque année.

Le sénateur Roger Wicker a lui aussi reçu ce mardi une lettre testée pour le même poison. Le FBI a déclaré que rien n'indiquait de liens entre les attentats de Boston et les lettres.

Le chef de l'opposition au Parlement Mitch McConnell a fait un lien entre les deux évènements quant à la sécurité du pays, expliquant dans une conférence de presse:

«Les attaques de lundi à Boston nous rappellent que le terrorisme peut frapper n'importe où, n'importe quand. Et comme la tentative d'envoyer du ricin au Capitole hier nous le rappelle aussi, il est plus important que jamais de prendre les précautions nécessaires pour protéger les Américains de ceux qui voudraient nous faire du mal.»

La sénatrice Claire McCaskill a affirmé que les autorités avaient un suspect dans le cas de la lettre envoyée à son collègue, parlant d'une personne «qui écrit beaucoup de lettres aux membres» du Congrès.

D'après Mitch McConnell, les autorités ont pu empêcher la lettre d'arriver jusqu'à Roger Wicker grâce à des précautions adoptées après les attaques à l'anthrax qui ont suivi le 11-Septembre.

Retrouvez tout notre dossier sur l'anthrax ici

Newsletters

Les coulisses de l'envoi de chars occidentaux à l'Ukraine

Les coulisses de l'envoi de chars occidentaux à l'Ukraine

Craignant, entre autres, de provoquer une escalade du conflit opposant Kiev à Moscou, le chancelier allemand Olaf Scholz refusait de livrer ces blindés.

Rougeole, coqueluche, tétanos… La vaccination reste la meilleure arme pour protéger les enfants

Rougeole, coqueluche, tétanos… La vaccination reste la meilleure arme pour protéger les enfants

Une meilleure couverture vaccinale mondiale, insuffisante par manque de volonté politique, pourrait sauver plusieurs centaines de milliers d'enfants. Démonstration par des chiffres concrets.

Avec son parking sous-marin interdit aux voitures, Amsterdam bichonne les cyclistes

Avec son parking sous-marin interdit aux voitures, Amsterdam bichonne les cyclistes

Cette nouvelle infrastructure n'est pas sans défaut, mais elle témoigne d'une volonté politique forte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio