Monde / Politique

La France est le pays le plus «obamaniaque»

Temps de lecture : 2 min

Des chocolats à l'effigie de Barack Obama et Mitt Romney dans une confiserie parisienne. REUTERS/Christian Hartmann.
Des chocolats à l'effigie de Barack Obama et Mitt Romney dans une confiserie parisienne. REUTERS/Christian Hartmann.

La France est le pays le plus pro-Obama et le Pakistan le seul pays pro-Romney, selon un sondage pour la radio britannique BBC World Service publié lundi 22 octobre. En moyenne, explique-t-elle, «50% des sondés se sont prononcés en faveur de M. Obama contre 9% pour M. Romney».

Dans le détail, 72% des sondés français se prononcent en faveur d’Obama et seulement 2% en faveur de Mitt Romney. Suivent l’Australie (67% pour Obama), le Canada (66%), le Nigéria (66%) et le Royaume-Uni (65%).

14% des Pakistanais se prononcent en faveur de Mitt Romney et 11% en faveur de Barack Obama, les trois quarts des sondés dans le pays ne professant aucune opinion. Les deux autres pays où le candidat républicain recueille une proportion substantielle des «suffrages» –tout en terminant derrière Obama– sont le Kenya (18%) et la Pologne (16%).

L'étude observe que ces chiffres sont en ligne avec ceux d'un sondage identique pour la BBC de 2008, et que «la préférence affichée pour la réélection d’Obama dans le monde entier contraste nettement avec l’état de l’opinion publique aux Etats-Unis, où les sondages montrent les deux candidats à peu près à égalité».

Cette enquête a été réalisée entre le 3 juillet et le 3 septembre dans 21 pays auprès de près de 22.000 personnes, et coordonnée par l’institut de sondages GlobeScan. La marge d’erreur est de plus ou moins 2 à 3,7 points selon les pays, selon l’institut.

Confirmé par des études du même genre

En 2008 également, un site Internet amateur, IfTheWorldCouldVote, proposait aux internautes de se prononcer entre Barack Obama et John McCain. Sur 900.000 votes, le candidat démocrate avait recueilli 87% des voix contre 13% à son adversaire, qui ne le devançait qu’en Albanie, en Macédoine et dans le protectorat britannique de Niue, dont seulement... un ressortissant avait voté.

Cette année, sur seulement 3.000 votes, les résultats sont quasiment les mêmes, avec 88% pour Obama et 12% pour Romney, qui n’est pour l’instant en tête qu’à Oman et au Panama.

En septembre, un sondage mené par le German Marshall Fund, une institution de promotion des relations transatlantiques, auprès de 1.000 sondés par pays européen révélait déjà que la France était le plus obamaniaque (89% d’intentions de vote pour Obama et 93% d’opinions favorables, 2% d’intentions de vote pour Romney), la Russie l’étant le moins (27% pour Obama, 12% pour Romney).

«93% des Français aiment Barack Obama, cela rend mon travail plus facile. Je ne sais pas qui sont les autres 7% (rires) mais je ne suis pas là pour parler des élections», expliquait alors lors d’une conférence de presse l’ambassadeur des Etats-Unis en France Charles Rivkin.

J.-M.P.

Newsletters

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

[BLOG You Will Never Hate Alone] Par son autoritarisme, Poutine porte en lui les traces d'un passé qui a déja plongé l'Europe dans les ténèbres.

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio