Monde / Politique

A la peine dans les sondages, Obama va-t-il gagner sur les «fondamentaux»?

Temps de lecture : 2 min

Barack Obama descend de son avion à Cleveland, le 5 octobre 2012. REUTERS/Kevin Lamarque.
Barack Obama descend de son avion à Cleveland, le 5 octobre 2012. REUTERS/Kevin Lamarque.

Les sondages menés après le premier débat entre Barack Obama et Mitt Romney donnent presque tous le candidat républicain devant son rival démocrate, contrairement à l'ensemble des sondages précédents. Le sondage du Pew Research Center du 8 octobre donne ainsi Romney à 49% chez les personnes qui iront probablement voter et Obama à 45%. Le dernier sondage Gallup donne lui Obama à 47% chez les mêmes électeurs et Mitt Romney à 49%.

Malgré ces enquêtes défavorables à Barack Obama, de nombreux éditorialistes mettent à son crédit la question des «fondamentaux». Quels sont-ils, ces fondamentaux qui favoriseraient le président sortant?

L'image de Barack Obama dans l'opinion américaine est très bonne alors que Mitt Romney reste impopulaire, note le Daily Kos, un site démocrate:

«Romney n'est toujours pas une figure populaire, alors qu'Obama continue de s'améliorer (aujourd'hui, le sondage Gallup a vu les opinions favorables envers lui augmenter de quatre points, à 53%, contre 42% pour Mitt Romney.»

Les présidents sortants sont en outre favorisés dans une élection, ajoute Nate Silver, le statisticien du New York Times:

«Les présidents sortants ne sont pas si faciles à battre. [...] Le niveau de popularité de George Bush était à peu près au même niveau fin 2004.»

L'état de l'économie et la perception des électeurs sur sa capacité à ramener la croissance sont aussi favorables à Obama, selon The American Prospect:

«La situation économique s'améliore, le taux de chômage, à 7,8%, est à son niveau le plus bas depuis le début de mandat d'Obama. [...] Davantage d'Américains sont optimistes pour le futur, 44% disent que l'économie ira mieux l'année prochaine et moins disent que le pays se dirige dans la mauvaise direction. [...] Par dessus tout, dans plus d'une dizaine de sondages, les deux candidats sont au coude-à-coude pour savoir qui est le meilleur pour la croissance économique, un signe évident que les électeurs veulent donner au président quatre ans de plus.»

ABC, enfin, parle d'un «fossé en termes d'argent» entre les deux candidats:

«La levée de 181 millions de dollars le mois dernier [par le camp démocrate, NDLR] est impressionnante. Cependant, ce qui est plus important, c'est que sa campagne a dépensé cet argent intelligemment. [...] Même si les Républicains [...] ont dépensé plus de 40 millions de dollars de plus que les démocrates en publicités à la télévision, Obama et ses alliés ont effectué 35.000 diffusions de publicités de plus.»

Malgré ces fondamentaux en faveur du candidat démocrate, l'élection est évidemment loin d'être gagnée pour lui. «Une autre mauvaise performance lors d'un débat, et les fondamentaux pourraient ne pas suffire», conclut le journaliste de Daily Kos.

L.B.

Newsletters

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

[BLOG You Will Never Hate Alone] Par son autoritarisme, Poutine porte en lui les traces d'un passé qui a déja plongé l'Europe dans les ténèbres.

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio