Monde / Politique

Paul Ryan, superstar de la convention républicaine

Temps de lecture : 2 min

Paul Ryan et sa famille sur scène à la convention républicaine à Tampa, en Floride, le 29 août 2012.  REUTERS/Joe Skipper.
Paul Ryan et sa famille sur scène à la convention républicaine à Tampa, en Floride, le 29 août 2012. REUTERS/Joe Skipper.

Là où Chris Christie –le gouverneur du New Jersey, chargé de prononcer le keynote speech, discours le plus important après celui du candidat– a déçu, Paul Ryan a surpassé les attentes. Le potentiel vice-président a prononcé son discours à la convention républicaine ce mercredi 29 août, à la veille de celui de son colistier Mitt Romney. Et Romney a intérêt à assurer, parce que Paul Ryan a mis la barre très haut.

Selon les mots de The American Prospect, média classé à gauche, qui titre son compte-rendu du discours «Une star est née»:

«Le temps que Paul Ryan finisse son discours mercredi soir, la place de Mitt Romney dans le nouvel ordre républicain était devenue claire: qu'il gagne ou qu'il perde, il est là pour garder la place de Paul Ryan jusqu'à ce que dernier puisse lui-même prétendre à la présidence.»

Loin de l'image de geek politique adepte des discussions budgétaires qu'il trainait jusque là dans les médias, Ryan s'est transformé en rockstar, avec un discours anti-Obama qui a réussi à soulever l'enthousiasme de la foule républicaine là où les précédents sont passés relativement inaperçus.

«Ryan a fait rire et huer la foule, qui lui a fréquemment offert des standing ovations grâce à ses phrases parfaitement faites pour ça», résume le New York Magazine:

«Nous pensons qu'en insistant sur l'incapacité d'Obama à faire revivre l'économie, il a probablement appuyé là où il fallait chez de nombreux électeurs modérés. Pour faire court c'était, sans aucun doute, le meilleur, plus efficace discours de la convention

Et il a beau avoir triché avec la vérité ou tout bonnement menti à plusieurs reprises, comme le soulève le New York Magazine ou Dave Weigel sur Slate.com, la plupart des millions d'électeurs qui ont suivi son discours à la télévision n'iront pas se jeter sur des articles de fact-checking aujourd'hui, et ne retiendront que son talent d'orateur.

Pour écrire son discours, il a reçu l'aide des meilleurs speechwriters du parti républicain, comme Matthew Scully, qui avait écrit le discours de Sarah Palin à la convention de 2008.

Newsletters

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

L'Amérique du Sud, nouveau terrain de conquête de la Chine

Les relations sino-latines ont le vent en poupe, à tel point que Pékin dépasse peu à peu Washington dans presque tous les pays de la région.

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

Soutenir l'Ukraine, c'est défendre la civilisation contre la barbarie

[BLOG You Will Never Hate Alone] Par son autoritarisme, Poutine porte en lui les traces d'un passé qui a déja plongé l'Europe dans les ténèbres.

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

L'appel de la forêt peut-il être une réponse à la crise écologique?

Dans son livre «À l'est des rêves», l'anthropologue Nastassja Martin, qui a passé des années à étudier les peuples nomades éleveurs de rennes de l'Extrême-Orient russe, ouvre une réflexion sur les réponses à la crise et sur le récit qui en sera fait.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio