Égalités / Société

Calendrier de l'Avent des podcasts: le tour du monde de l'amour

Temps de lecture : 2 min

[J-19] Slate.fr propose un calendrier de l'Avent 100% podcasts avec des programmes qui ont marqué l'année 2020. Aujourd'hui, un documentaire sur les normes du couple et du sexe autour du globe.

Ce documentaire en neuf épisodes ouvre une porte sur le monde et sur la multitude des formes amoureuses. | Alex Iby via Unsplash
Ce documentaire en neuf épisodes ouvre une porte sur le monde et sur la multitude des formes amoureuses. | Alex Iby via Unsplash

Aimer. Un simple verbe qui regroupe pourtant une multitude de significations. En France, bien sûr, selon son éducation, sa religion ou sa sexualité, mais aussi autour du monde, où l'amour connaît des règles sociales bien différentes selon les pays. Que veut dire «aimer» au Japon, au Sénégal ou en Colombie? C'est la question à laquelle ont tenté de répondre Marion Hazout et Victor Viriot, deux étudiants partis faire un tour du monde de plusieurs mois avant la crise du Covid-19, dans le documentaire Relations internationales produit par Slate.

En interrogeant des anonymes et des spécialistes, Marion Hazout et Victor Viriot –en couple– ont tenté de dresser un panorama des habitudes amoureuses et de séduction tout autour du globe. À commencer par le Japon, où la sexualité est assez libérée mais où le mariage est considéré comme un partenariat qui vise à élever des enfants, pas comme un lieu de désir.

Amours et sexualités

«Une fois marié et qu'on a eu un enfant, le couple devient une équipe. Et lorsqu'on est une équipe, le sexe n'est plus quelque chose d'important», explique le sexologue tokyoïte Dariusz Skowronski. Tago, employé de bureau japonais marié depuis vingt ans, le confirme tout naturellement: «Comme nous avons eu des enfants, je ne vois plus ma femme comme une personne attirante sexuellement.» Sa vie sexuelle, il la mène en dehors du couple et il suppose que sa femme fait de même.

Dans d'autres cultures, le sexe est omniprésent, comme en Colombie. La désirabilité y est centrale et le culte du corps entretient une certaine idée des identités de genre: les hommes doivent être musclés et machistes, les femmes refaites et dociles. Un schéma propice aux violences et aux féminicides conjugaux, que déplorent certain·es Colombien·nes interrogés par le couple d'étudiants baroudeurs.

Qu'il aborde les mariages arrangés et les castes en Inde, la culture du sexe à Cuba ou les longs jeux de séduction au Sénégal, ce documentaire en neuf épisodes ouvre une porte sur le monde et sur la multitude des formes amoureuses qui le compose, le plus souvent sur fond d'inégalités de genre. Une série de rencontres qui fait du bien en ces temps où le voyage est impossible.

N.B: l'autrice de ce papier ne travaillait pas pour Slate au moment de la diffusion de ce documentaire et n'est pas liée à sa production.

Newsletters

Quelque chose est en train de changer chez les Maghrébins de France

Quelque chose est en train de changer chez les Maghrébins de France

[TRIBUNE] Alors que notre pays s'enfonce dans une culture du rejet de l'autre, pourquoi ne pas rendre hommage à ces étrangers qui nous apportent tant?

Au Royaume-Uni, des femmes sont forcées de se prostituer pour pouvoir payer leur loyer

Au Royaume-Uni, des femmes sont forcées de se prostituer pour pouvoir payer leur loyer

Les plus touchées par ce phénomène sont celles qui se trouvent d'ores et déjà dans des situations de vulnérabilité.

Les femmes du Moyen Âge avaient plus de droits qu'on ne le croit (et bien plus que les suivantes)

Les femmes du Moyen Âge avaient plus de droits qu'on ne le croit (et bien plus que les suivantes)

La plupart de nos connaissances sur cette période ont été inventées à l'époque victorienne.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio