Tech & internetLife

Regarder un film en streaming plutôt qu'en DVD est-il meilleur pour l'environnement?

Julien Jégo, mis à jour le 02.06.2014 à 15 h 26

Non.

Some of my DVDs par ToastyKen | Licence CC by FlickR

Some of my DVDs par ToastyKen | Licence CC by FlickR

Le streaming gagne la bataille de l'environnement sur les DVD, mais de justesse. Les auteurs d'une étude américaine publiée sur IOP Science ont comparé l'énergie consommée et les émissions de CO2 produites par le visionnage d'une vidéo en streaming et en DVD. Pour une heure de vidéo, le streaming consomme environ 2,2 kWh contre près de 3,5 kwh pour le DVD. Pour les émissions de Co2, une heure de streaming émettrait environ 42 grammes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère contre 60 grammes pour le support physique.

Ces chiffres doivent pourtant être pris avec des pincettes car ils reposent sur des hypothèses de calcul. L'équipe de chercheurs a pris en compte, pour le streaming, l'énergie dépensée par le stockage des vidéos sur les serveurs, les routeurs, les câbles et le matériel utilisé (TV, ordinateur, smartphone, console de jeux). Pour les DVD, ils ont pris en compte la fabrication, l'acheminement des DVD vers le magasain mais aussi le transport du DVD par le client jusqu'à son domicile.

Il apparaît alors que le streaming perd la bataille de l'environnement quand on le compare à la vente de DVD sur Internet et livré à domicile. Les dépenses d'énergie sont quasiment identiques pour les deux systèmes tandis que le streaming émet légèrement plus de CO2.

L'étude repose sur la consommation en vidéo des Américains en 2011. Ainsi 3,2 milliards d'heures de vidéo ont été visionnées en streaming contre 17,2 millards d'heures en DVD. L'ensemble sur une année a rejeté 10,5 milliards de kg de CO2. Mais les chercheurs ont également imaginé ce que donnerait une consommation de vidéos uniquement en streaming, et là il l'emporte en faisant baisser le total des émissions de CO2 de 2 milliards de kg.

Mais la question que ne pose pas cette étude, c'est que l'accès de plus en plus simple à du contenu vidéo nous pousse à en regarder toujours plus. Alors qu'un DVD représente un objet fini avec une durée de consommation stable, les plate-formes de streaming nous propose sans cesse du contenu. Les gains environnementaux pourraient donc être tout simplement annulés par l'augmentation de la consommation de vidéo en streaming.

Julien Jégo
Julien Jégo (22 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte