Égalités / Life

Un président non marié n'a pas le droit de cohabiter avec une personne avec qui il entretient une relation...

Temps de lecture : 2 min

Cette règle ne s'applique pas à un chef d'Etat.

Sur le campus de l'Alabama State University, le 28 novembre 2013. David Campbell / Alabama State University
Sur le campus de l'Alabama State University, le 28 novembre 2013. David Campbell / Alabama State University

Certains ne plaisantent pas avec ce que peuvent faire les présidents non mariés... Le Birmingham News rapporte qu’à l’université d’Etat d’Alabama, la nouvelle présidente Gwendolyn Boyd arrive avec un contrat certes avantageux (300.000 dollars par an, une voiture et une résidence «présidentielle»), mais qui contient une clause plutôt inhabituelle:

«Aussi longtemps que le docteur Boyd est présidente et célibataire, elle ne sera pas autorisée à cohabiter dans la résidence du président avec quelque personne que ce soit avec laquelle elle aurait une relation sentimentale.»

Sur le site Inside Higher Ed, l’avocat Raymond Cotton, spécialisé dans les contrats d'universités, affirme qu’il n’a jamais vu une telle clause, et qu’il pense que celle-ci est illégale.

«Je ne connais aucun Etat qui ait le droit de s'introduire dans la résidence de quelqu'un même si l'Etat est propriétaire de cette résidence [...] Elle n'est pas non plus en prison», poursuit l'avocat.

Un porte-parole de l'université a affirmé que le contrat avait été négocié et signé d'un commun accord entre les deux parties.

Newsletters

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

Le footballeur à la retraite a accepté dix millions de livres pour promouvoir la compétition qui se tient dans l'un des pays les plus épouvantables en matière de droits des personnes queers. Et sa marque pourrait bien en pâtir.

Comment sont choisis les futurs astronautes

Comment sont choisis les futurs astronautes

L'Agence spatiale européenne vient de présenter sa nouvelle promotion, après un processus de recrutement colossal. Le voici étape par étape.

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Les études le montrent: le droit à l'avortement ouvert à toutes les personnes en capacité de procréer est une composante essentielle de la construction de sociétés égalitaires et durables.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio