Égalités / Life

L'héroïne de la parodie X de «Girls» veut être la Lena Dunham du porno

Temps de lecture : 2 min

Capture d’écran du trailer de This Ain’t Girls XXX. via Youtube.

Girls, diffusée sur HBO, pour ceux qui ne l’ont pas vue (no spoiler), est une série sur les aléas de l'amitié entre filles qui entrent dans la vie active.

Une parodie porno produite par Hustler, This Ain’t Girls XXX, explore les relations entre femmes sous un autre un angle, comme l’explique dans Time Alex Chance, la pornstar embauchée pour jouer le rôle de l'héroïne de Girls, Hannah Horvath:

«Hannah ne sait pas si elle aime les filles. Elle essaie de coucher avec Marnie, juste pour le savoir.»

Alex Chance ne comprend pas pourquoi Lena Dunham (qui joue le rôle d’Hannah, mais est aussi la créatrice, scénariste et réalisatrice de la série) n’apprécie pas son travail: «Il me semblait qu’elle aimait la parodie que Saturday Night Live a fait d’elle».

Fin septembre, la scénariste et humoriste Tina Fey, a parodié la série de HBO:

Visiblement, Lena Dunham a apprécié le sketch, «un véritable honneur», comme elle le dit dans ce tweet:

En revanche, elle avait accueilli plus froidement la version Hustler, rapportait le HuffPost en mai: «Ça me fout la gerbe», avait-elle tweeté:

Plus précisément, «Parce que Girls est, à la base, un acte féministe alors que Hustler est une société qui commercialise et fait de l’argent sur une conception masculine de la sexualité féminine»:

Pour vous faire une idée, voici la bande-annonce de This Ain’t Girls XXX:

La version de Hustler a beaucoup de mérite, explique Alex Chance au Time: le script est drôle, «la psychologie des personnages est travaillée» (une Hannah frustrée se goinfre de crème glacée dans un (mini) top «moche» et une petite culotte «pas vraiment flatteuse» après une dispute).

Mais surtout, Alex Chance établit un parallèle entre elle et Dunham, notamment sur le fait qu’elles n’ont pas les mensurations des canons de beauté actuels (elles ne sont pas maigres, quoi) qui trustent les séries, le cinéma… ou le porno. Girls a mis en avant des corps féminins «normaux». Alex Chance veut en faire de même dans l’industrie du porno:

«Je sais que les femmes regardent du porno. Et j’espère que, puisque je suis naturelle, les femmes qui me regarderont se diront, "Oh, c’est bien de ressembler à ça". J’ai des courbes, de gros seins naturels, je n’ai jamais eu recours à la chirurgie plastique, je ne suis pas mince, mais j’ai quand même une bonne fanbase

Mise à jour le 4/10/13 avec la vidéo du SNL.

Newsletters

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

David Beckham: d'icône gay à ambassadeur de la Coupe du monde au Qatar

Le footballeur à la retraite a accepté dix millions de livres pour promouvoir la compétition qui se tient dans l'un des pays les plus épouvantables en matière de droits des personnes queers. Et sa marque pourrait bien en pâtir.

Comment sont choisis les futurs astronautes

Comment sont choisis les futurs astronautes

L'Agence spatiale européenne vient de présenter sa nouvelle promotion, après un processus de recrutement colossal. Le voici étape par étape.

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Interdire aux femmes d'avorter coûte très cher à la société

Les études le montrent: le droit à l'avortement ouvert à toutes les personnes en capacité de procréer est une composante essentielle de la construction de sociétés égalitaires et durables.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio