Double XLife

Ce qu'Internet fait pour booster l'estime de soi

Marion Degeorges, mis à jour le 25.06.2013 à 19 h 02

Young Narcissist par Victoria Henderson via FlickrCC License by

Young Narcissist par Victoria Henderson via FlickrCC License by

Avant on nous assenait de photos de célébrités méga belles. Puis est venue la mode des photos volées de célébrités sans maquillage, avec cellulite ou avec boutons d’acné. Aujourd’hui ce sont les inconnus qui revendiquent leur image de gens normaux. Et normaux, ça veut dire avec des vergetures, les bourrelets, la peau d’orange, le double-menton…

Tour d’horizon des initiatives accessibles en un clic.

The Nu Project

En 2005, le photographe Matt Blum commence à photographier des femmes nues, chez elles. A l’époque, «ce n’était pas encore au stade de projet», a-t-il raconté au Huffington Post en février dernier. Son idée vient d’un constat:

«Tout ce que je voyais c’était, soit des mannequins avec des corps hyper-calibrés, soit des gens normaux, choisis exprès pour leur côté très banal. J’ai réalisé qu’il y a avait sans doute une manière de traiter les femmes (de n’importe quelle taille ou forme) comme des mannequins et de les photographier merveilleusement, avec respect et sans connotation ou sous-entendus sexuels.»

Le concept de The Nu Project: les femmes photographiées sont toutes volontaires et la plupart des clichés sont pris chez elles, là où elles se sentent à l’aise. Pour l’instant, il existe six séries de portraits différentes. Trois faites en Amérique du Nord et trois autres en Amérique du Sud.

Matt Blum a profité de la plateforme de financement Kickstarter pour récolter des fonds. Dans les 30 jours impartis, son projet a récolté presque 20.000 dollars de plus que prévu. Ce qui lui a notamment permis d’éditer le livre de The Nu Project, qui devrait sortir à l’automne 2013.

A Beautiful Body

Un peu dans la même veine, la photographe Jade Beall s’est lancée dans les portraits de mamans. Entendez: de femmes pendant ou après la grossesse. Au menu de ses portraits, on retrouve donc des vergetures, de la graisse ou des seins qui tombent. Mais aussi de vraies femmes, et surtout, la beauté des moments capturés avec leurs enfants... Ou tout simplement la beauté d’un corps qui a donné la vie.

Jade Beall a elle aussi fait appel au crowdfunding, via Kickstarter. L’objectif est également de sortir son livre de portraits. Et à cinq jours de la fin d’appel aux financements, A Beautiful Body a également dépassé ses espérances de presque 20.000 dollars.

The Large Labia Project

Là, on s’intéresse à une partie bien spécifique de votre corps, mesdames. Des vulves, des vulves et encore des vulves... C’est ce qu’on peut voir sur le site Large Labia Project. A l’origine de ce Tumblr: une mystérieuse Emma, d’Australie. Encore une fois, le site fait appel à la contribution des internautes. Sauf que ce n’est pas de l’argent que l’on demande, mais des photos de vagins. Les volontaires sont invitées à poster une image de leur vulve et d’indiquer, si c’est le cas, de quel complexe elles souffrent. Un peu moins osé, les lecteurs du site sont également invités à poser toutes les questions qu’ils souhaitent. Sur Slate, Amanda Hess s'interrogeait déjà sur la portée réelle d’un tel projet.

Du côté des stars

Depuis longtemps, les tabloïds se délectent des photos de stars prises en flagrant délit d’IMC scandaleux, de poussée d’acné ou de peau d’orange. Mais maintenant, les divas ne se laissent plus faire. Parmi les valeureuses stars montées au front, on retrouve Salma Hayeck, Adèle, Kate Winslet, et plein d’autres. Mais plus récemment, c’est le corps nu de Kim Kardashian enceinte, qui a fait jaser.

Du côtés des anonymes

Vous vous souvenez quand des photographes hype ont eu l’idée authentique et sincère de prendre en photo les vrais styles des vrais gens dans la vraie rue? Face Hunter et The Sartorialist, pour ne citer qu’eux. On a trouvé ça bien. Jusqu’à ce qu’on réalise qu’en fait, personne dans la vraie vie ne va au travail sapé comme Anna Dello Russo, pourtant omniprésente sur ce type de blogs. De vaillantes blogueuses ont donc décidé de publier des vraies photos de vrais gens (cette fois-ci ce n’est pas ironique).

Il y a bien sûr Vaness la Bomba, et son sens du style légèrement discutable. En réalité, elle se joue du ridicule des tendances. Côté sincérité, il y a plutôt Vanoue et son Curvy and Curly Closet. Et à plus grande échelle, il y a Humans of New York, qui capture plutôt des personnalités que leur look.

Se comparer derrière l'écran

L’intérêt d’Internet dans la lutte du «body image», c’est que derrière son écran, chacune peut se comparer. Aux célébrités disgracieuses sur la plage, aux blogueuses qui ne cachent rien... Et même aux anonymes qui affichent leurs mensurations.

Sur My Body Gallery, vous pouvez entrer plusieurs critères comme l’âge, le poids, la taille. Et le site vous sélectionne une série de photos postées par des lambdas, qui ont ces mensurations. L’initiative laisse tout de même perplexe, mais soit. Dans la même dynamique, le site Cockeyed répertorie différentes photos d’anonymes avec leurs mensurations, mais sur un tableau. Une façon sans doute de réévaluer son estime de soi en espionnant des vrais gens avec des vrais corps. Pas comme dans les pubs Dove. Quoi, vous y croyez toujours?

Marion Degeorges
Marion Degeorges (56 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte