Monde

La Corée du Nord s'invente une flotte copiée-collée

Temps de lecture : 2 min

Le leader nord-coréen Kim Jong-un inspecte les derniers équipements techniques et de combat, fabriqués par l'unité 1501 de l'armée populaire, lors d'une visite de l'unité le 24 mars 2013, photo prise par l'agence nationale nord-coréenne KCNA/REUTERS
Le leader nord-coréen Kim Jong-un inspecte les derniers équipements techniques et de combat, fabriqués par l'unité 1501 de l'armée populaire, lors d'une visite de l'unité le 24 mars 2013, photo prise par l'agence nationale nord-coréenne KCNA/REUTERS

Une photo prise lors d’un entraînement militaire et diffusée par l’agence de presse nord-coréenne officielle, KCNA, montre huit aéroglisseurs, parmi lesquels au moins deux ont été copiés-collés a posteriori.

Prévenue par Alan Taylor, de The Atlantic, l’AFP qui distribuait la photo l’a depuis retirée de sa base de données et l’a analysée. L’aéroglisseur le plus à l’avant, à droite, est une copie de celui à sa gauche. Il porte sur l’avant le même reflet et suit une trajectoire identique. La manipulation a été camouflée en modifiant maladroitement les gerbes d’eau autour.

La photo manipulée, analysée par Alan Taylor

Ce n’est pas la première fois que des photos altérées sont diffusées par la Corée du Nord. A la mort de Kim Jong-il, des badauds qui faisaient désordre avaient été retirés des images des funérailles.

L’Iran avait également été accusé de tenter d’affirmer son pouvoir militaire à l’aide d'un avion fortement retouché.

Newsletters

La guerre en Ukraine «ne sera pas de longue durée», assure Bernard-Henri Lévy

La guerre en Ukraine «ne sera pas de longue durée», assure Bernard-Henri Lévy

L'essayiste pense que les experts qui affirment que le conflit va s'enliser se trompent.

Manifestations en Chine: sous pression, le pouvoir semble hésiter

Manifestations en Chine: sous pression, le pouvoir semble hésiter

Après l'incendie d'un immeuble qui a fait dix victimes à Ürümqi, dans l'ouest du pays, les mouvements de protestation contre les restrictions strictes liées au Covid-19 se multiplient face à un Xi Jinping en apparence imperturbable.

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

On croyait le français de Louisiane mort, le voilà qui ressuscite

Couramment parlé jusqu'au début du XXe siècle dans cet État américain, le français local a peu à peu disparu, avalé par la langue anglaise. Mais aujourd'hui, il est enseigné à 5.500 enfants et jouit à nouveau d'une certaine popularité.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio