Monde

Conseiller en relations publiques pour dictateur

Temps de lecture : 2 min

Caricatures politiques arabes / Khalid Albaih via Wikimedia commons
Caricatures politiques arabes / Khalid Albaih via Wikimedia commons  

Face aux critiques des médias locaux et internationaux, et alors que les émeutes et ses victimes se multiplient, certains dictateurs arabes font appel à des agences de relations publiques occidentales pour contrer l’image déplorable de leur régime. A Bahreïn, au Yémen et en Syrie, ce sont Qorvis Communication basée à Washington ou encore Bel Pottinger à Londres qui sont intervenues.

Al Jazeera a consacré un reportage aux méthodes de ces agences. Il dénonce certains journalistes américains qui ont accepté les invitations de ces agences, sont allés par exemple interviewer Mouammar Kadhafi tous frais payés, sans même mentionner ce fait dans leurs articles.

Autre cas d’école, au Rwanda. Un pays synonyme de génocide dans l’esprit de la communauté internationale. Le gouvernement rwandais a signé un contrat avec le groupe Racepoint pour que celui-ci «conçoive et implante une campagne promotionnelle» afin de promouvoir une autre image du Rwanda. Racepoint a lancé deux communautés internet, Rwanda Fact Check et Friends of Rwanda. Résultat positif: les discussions au sujet du génocide ont chuté de 11%.

Newsletters

Dans le Michigan, pro et anti-IVG bientôt départagés par un référendum

Dans le Michigan, pro et anti-IVG bientôt départagés par un référendum

Après une série de recours judiciaires, le Michigan votera le 8 novembre pour ou contre l'inscription de ce droit dans sa Constitution.

Giorgia Meloni, un pur produit de la politique italienne depuis Berlusconi

Giorgia Meloni, un pur produit de la politique italienne depuis Berlusconi

Alors qu'en France, on annonce la victoire de l'extrême droite aux élections italiennes, de l'autre côté des Alpes, les médias italiens parlent de celle du «centro-destra» («centre droit»). Il est pourtant facile d'y voir clair.

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

Houtman Abrolhos, l'archipel qui fut le théâtre d'un naufrage sanglant

​​​​​​​Au XVIIe siècle, cet archipel constitué de plus d'une centaine d'îlots déserts servit de refuge aux naufragés du Batavia, un navire de commerce. En attendant le sauvetage, l'un des survivants massacra ses compagnons d'infortune.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio