Monde

La drogue fait de plus en plus de ravages en Afghanistan

Temps de lecture : 2 min

Seringues. alpha du centaure via Flickr CC License by
Seringues. alpha du centaure via Flickr CC License by

La consommation de drogue, qui touche plus de 900.000 personnes en Afghanistan (soit 7% de la population adulte) selon une étude du service des drogues et du crime des Nations Unies, est désormais le nouveau fléau de ce pays ravagé par la guerre depuis plus de 30 ans, rapporte le New York Times.

A l’image de ce phénomène, les caves délabrées sous le pont de Pul-i-Sokhta à Kaboul, où chaque jour des centaines de drogués viennent chercher leur dose quotidienne d’opium ou d’héroïne. La plupart consomment des drogues à base d’opium, comme l’héroïne, qui sont très pures et surtout très bon marché dans ce pays puisque d'après certains on peut "se défoncer pour seulement 3,50 dollars". Même si la consommation de drogue est interdite en Afghanistan, le New York Times précise que ce pays reste le premier producteur d'opium au monde.

Pour saisir l’ampleur du problème, il faut savoir que des études du Bureau Gouvernemental des Comptes évaluent entre 12 et 41% le nombre de nouvelles recrues dans la police qui se droguent (la plupart fument de l’herbe). Un nouveau rapport du ministère de la santé publique montre d’autre part que près de 7% des toxicomanes ont le virus du Sida, ce qui représente plus du double par rapport à 2008, faisant de l'injection de drogue par seringue la principale cause de transmission du Sida dans ce pays.

Même si les drogués sous le pont de Pul-i-Sokhta disent ne pas être sûrs de pouvoir y arriver, la plupart veulent arrêter. Pour ça, le gouvernement s’est lancé récemment dans la construction de plusieurs centres de désintoxication. Le problème, c’est que les suivis post-désintoxication sont encore trop absents en Afghanistan, et que les traitements de substitution, efficaces pour lutter contre la transmission du Sida, sont très mal perçus par les autorités.

Newsletters

George Santos, le plus grand mythomane de l'histoire politique américaine?

George Santos, le plus grand mythomane de l'histoire politique américaine?

Le parcours hors normes du New-Yorkais avait tout d'une success-story. C'était trop beau pour être vrai: il a menti sur (presque) chaque détail de sa vie, privée comme professionnelle.

Jusqu'où peut et doit aller la course des armes livrées par les Occidentaux à l'Ukraine?

Jusqu'où peut et doit aller la course des armes livrées par les Occidentaux à l'Ukraine?

Berlin et Washington ont finalement donné leur aval à l'octroi à Kiev de leurs plus puissants chars de combat. Pour les «alliés», partagés entre la volonté d'épauler l'Ukraine et le risque d'engrenage, ce coup d'accélérateur soulève nombre de questions.

Ce mode de vie qui fait des Finlandais les habitants les plus heureux du monde

Ce mode de vie qui fait des Finlandais les habitants les plus heureux du monde

La France, 20e du classement de l'ONU, peut en prendre de la graine.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio