Une semaine dans le monde en 7 photos, du 7 au 13 janvier 2023
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 7 au 13 janvier 2023

Feu sur Bakhmout, assaut du Congrès brésilien, manifestations écolos contre l'exploitation de charbon... La semaine du 7 au 13 janvier en images.

 

Le samedi 7 janvier 2023, après quatre jours de débats houleux et quinze tours de scrutin organisés au Capitole de Washington, le Républicain Kevin McCarthy (à droite sur la photo) est élu président de la Chambre des représentants des États-Unis, et succède ainsi à la Démocrate Nancy Pelosi. Élu avec 216 voix contre 212 face au Démocrate Hakeem Jeffries (à gauche), le nouveau «speaker» doit son élection laborieuse aux concessions faites au petit groupe d'élus pro-Trump issus du mouvement MAGA (Make America Great Again), qui paralysait le vote jusqu'alors.
Olivier Douliery / AFP

Le samedi 7 janvier 2023, après quatre jours de débats houleux et quinze tours de scrutin organisés au Capitole de Washington, le Républicain Kevin McCarthy (à droite sur la photo) est élu président de la Chambre des représentants des États-Unis, et succède ainsi à la Démocrate Nancy Pelosi. Élu avec 216 voix contre 212 face au Démocrate Hakeem Jeffries (à gauche), le nouveau «speaker» doit son élection laborieuse aux concessions faites au petit groupe d'élus pro-Trump issus du mouvement MAGA (Make America Great Again), qui paralysait le vote jusqu'alors.

Une semaine après l'investiture de Lula, le 1er janvier 2023, des centaines de partisans de l'ex-président brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro ont envahi le Congrès national à Brasilia, le dimanche 8 janvier 2023. L'assaut n'est pas sans rappeler celui du Capitole des États-Unis, qui avait eu lieu à Washington D.C le 6 janvier 2021, et impliquait des émeutiers pro-Trump ne reconnaissant pas la défaite électorale de leur candidat. Les bolsonaristes ont convergé vers la place des Trois Pouvoirs et, après avoir débordé les barrages de police, ont pénétré dans le Congrès, le palais présidentiel du Planalto et le Tribunal suprême fédéral pour les mettre à sac et protester contre l'élection de Lula, qui avait remporté la présidentielle en octobre dernier avec 50,90% des voix.
Sergio Lima / AFP

Une semaine après l'investiture de Lula, le 1er janvier 2023, des centaines de partisans de l'ex-président brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro ont envahi le Congrès national à Brasilia, le dimanche 8 janvier 2023. L'assaut n'est pas sans rappeler celui du Capitole des États-Unis, qui avait eu lieu à Washington D.C le 6 janvier 2021, et impliquait des émeutiers pro-Trump ne reconnaissant pas la défaite électorale de leur candidat. Les bolsonaristes ont convergé vers la place des Trois Pouvoirs et, après avoir débordé les barrages de police, ont pénétré dans le Congrès, le palais présidentiel du Planalto et le Tribunal suprême fédéral pour les mettre à sac et protester contre l'élection de Lula, qui avait remporté la présidentielle en octobre dernier avec 50,90% des voix.

Depuis plus de deux ans, des militants écologistes allemands occupent le village de Lützerath, surnommé le «village du lignite», du nom de la roche sédimentaire qui s'y trouve en larges quantités, et qui a attiré la convoitise du groupe énergétique RWE. Ce dernier souhaite raser le village afin d'exploiter le combustible fossile, mais se heurte à la mobilisation d'activistes déterminés à préserver l'écosystème de la région. Le lundi 9 janvier, la police allemande a été déployée afin de procéder à l'évacuation des militants.
Rob Engelaar / ANP MAG / AFP

Depuis plus de deux ans, des militants écologistes allemands occupent le village de Lützerath, surnommé le «village du lignite», du nom de la roche sédimentaire qui s'y trouve en larges quantités, et qui a attiré la convoitise du groupe énergétique RWE. Ce dernier souhaite raser le village afin d'exploiter le combustible fossile, mais se heurte à la mobilisation d'activistes déterminés à préserver l'écosystème de la région. Le lundi 9 janvier, la police allemande a été déployée afin de procéder à l'évacuation des militants.

Le pilote français Sébastien Loeb et son copilote belge Fabian Lurquin, de l'équipe Bahrain Raid Xtreme, participent à la neuvième étape du rallye Dakar 2023 entre Riyad et Haradh, en Arabie saoudite, le 10 janvier 2023, et remportent leur troisième victoire d'étape depuis le début de l'édition.
Franck Fife / AFP

Le pilote français Sébastien Loeb et son copilote belge Fabian Lurquin, de l'équipe Bahrain Raid Xtreme, participent à la neuvième étape du rallye Dakar 2023 entre Riyad et Haradh, en Arabie saoudite, le 10 janvier 2023, et remportent leur troisième victoire d'étape depuis le début de l'édition.

Depuis la destitution de l'ancien président péruvien Pedro Castillo début décembre 2022 et l'arrivée au pouvoir de sa vice-présidente Dina Boluarte, le Pérou connaît une vague de protestations durement réprimées, alors que des manifestants réclament le départ de Boluarte, un nouveau Parlement et la tenue de nouvelles élections. Dans un champ adjacent à l'aéroport de Juliaca, au sud du Pérou, de violents affrontements entre policiers et manifestants ont lieu le 11 janvier, au lendemain de l'ouverture d'une enquête contre la présidente pour son rôle dans la répression, qui a fait au moins quarante morts depuis le mois dernier.
Juan Carlos Cisneros / AFP

Depuis la destitution de l'ancien président péruvien Pedro Castillo début décembre 2022 et l'arrivée au pouvoir de sa vice-présidente Dina Boluarte, le Pérou connaît une vague de protestations durement réprimées, alors que des manifestants réclament le départ de Boluarte, un nouveau Parlement et la tenue de nouvelles élections. Dans un champ adjacent à l'aéroport de Juliaca, au sud du Pérou, de violents affrontements entre policiers et manifestants ont lieu le 11 janvier, au lendemain de l'ouverture d'une enquête contre la présidente pour son rôle dans la répression, qui a fait au moins quarante morts depuis le mois dernier.

À Kuala Lumpur, en Malaisie, une troupe spécialiste de la danse du lion s'entraîne avant les célébrations du Nouvel an lunaire chinois, qui marquera l'année du lapin, le 22 janvier 2023. En Malaisie, la danse du lion a fait l'objet de nombreuses controverses jusque dans les années 1990, étant considérée comme un outil d'influence culturelle de la Chine, ce qui l'a amenée à être parfois interdite.
Mohd Rasfan / AFP

À Kuala Lumpur, en Malaisie, une troupe spécialiste de la danse du lion s'entraîne avant les célébrations du Nouvel an lunaire chinois, qui marquera l'année du lapin, le 22 janvier 2023. En Malaisie, la danse du lion a fait l'objet de nombreuses controverses jusque dans les années 1990, étant considérée comme un outil d'influence culturelle de la Chine, ce qui l'a amenée à être parfois interdite.

Alors que l'armée russe continue son offensive sur la ville de Bakhmout, dans l'oblast de Donetsk, à l'est de l'Ukraine, l'armée ukrainienne rend hommage à ses soldats tombés au combat. Le jeudi 12 janvier 2023, les funérailles de Denys Galushko, un militaire tué à Bakhmout, se sont tenues dans le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or, à Kiev.
Dimitar Dilkoff / AFP

Alors que l'armée russe continue son offensive sur la ville de Bakhmout, dans l'oblast de Donetsk, à l'est de l'Ukraine, l'armée ukrainienne rend hommage à ses soldats tombés au combat. Le jeudi 12 janvier 2023, les funérailles de Denys Galushko, un militaire tué à Bakhmout, se sont tenues dans le monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or, à Kiev.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 28 janvier au 3 février 2023
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 28 janvier au 3 février 2023

Mon grand-père, photographe au Vietnam dans les années 1950
Grand Format

Mon grand-père, photographe au Vietnam dans les années 1950

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio