Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 novembre au 2 décembre 2022
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 26 novembre au 2 décembre 2022

Manifestations en Chine contre les restrictions liées au Covid-19, éruption du Mauna Loa sur l'île d'Hawaï, premier arbitrage d'un match de Coupe du monde par une femme... La semaine du 26 novembre au 2 décembre en images.

Un médecin bénévole évacue un soldat ukrainien blessé à proximité de Bakhmout, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 28 novembre. Autrefois connue pour ses vignobles et ses mines de sel, Bakhmout, ville la plus disputée du Donbass, est maintenant au cœur d'un massacre. À la recherche d'un succès depuis sa retraite de Kherson, l'armée de Vladimir Poutine pilonne sans relâche cette localité mais rencontre une résistance déterminée. La ville, qui compterait encore près de la moitié de ses 70.000 habitants d'avant-guerre, est aujourd'hui partiellement détruite, notamment du fait des combats d'artillerie, et la population n'a plus accès ni à l'électricité, ni au gaz.
Anatolii Stepanov / AFP

Un médecin bénévole évacue un soldat ukrainien blessé à proximité de Bakhmout, dans la région de Donetsk (Ukraine), le 28 novembre. Autrefois connue pour ses vignobles et ses mines de sel, Bakhmout, ville la plus disputée du Donbass, est maintenant au cœur d'un massacre. À la recherche d'un succès depuis sa retraite de Kherson, l'armée de Vladimir Poutine pilonne sans relâche cette localité mais rencontre une résistance déterminée. La ville, qui compterait encore près de la moitié de ses 70.000 habitants d'avant-guerre, est aujourd'hui partiellement détruite, notamment du fait des combats d'artillerie, et la population n'a plus accès ni à l'électricité, ni au gaz.

Des manifestants défilent dans une rue pour protester contre les restrictions liées au Covid-19 à Pékin (Chine), le 28 novembre. L'élément déclencheur de cette mobilisation, d'une ampleur inédite depuis les manifestations pro-démocratie de 1989, a été l'incendie d'un immeuble d'habitation à Ürümqi, capitale de la région du Xinjiang (nord-ouest du pays), qui a fait dix morts. Selon des internautes, ce sont les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement qui ont empêché l'arrivée rapide des secours, un argument que les autorités balaient. Depuis, des mouvements contre ces restrictions ont lieu dans plusieurs villes chinoises.
Noel Celis / AFP

Des manifestants défilent dans une rue pour protester contre les restrictions liées au Covid-19 à Pékin (Chine), le 28 novembre. L'élément déclencheur de cette mobilisation, d'une ampleur inédite depuis les manifestations pro-démocratie de 1989, a été l'incendie d'un immeuble d'habitation à Ürümqi, capitale de la région du Xinjiang (nord-ouest du pays), qui a fait dix morts. Selon des internautes, ce sont les restrictions sanitaires imposées par le gouvernement qui ont empêché l'arrivée rapide des secours, un argument que les autorités balaient. Depuis, des mouvements contre ces restrictions ont lieu dans plusieurs villes chinoises.

Le Mauna Loa en éruption sur l'île d'Hawaï (États-Unis), le 28 novembre. Le plus grand volcan actif du monde est entré en éruption dimanche 27 novembre pour la première fois depuis 1984, charriant des torrents de roches en fusion sur la partie supérieure du volcan et provoquant d'épais nuages de fumée en altitude. Aucune évacuation n'a été ordonnée par les autorités, mais la zone proche du sommet et certaines routes de l'île sont fermées par mesure de précaution.
Ronit Fahl / AFP

Le Mauna Loa en éruption sur l'île d'Hawaï (États-Unis), le 28 novembre. Le plus grand volcan actif du monde est entré en éruption dimanche 27 novembre pour la première fois depuis 1984, charriant des torrents de roches en fusion sur la partie supérieure du volcan et provoquant d'épais nuages de fumée en altitude. Aucune évacuation n'a été ordonnée par les autorités, mais la zone proche du sommet et certaines routes de l'île sont fermées par mesure de précaution.

Un employé conduit une pelle transportant du charbon jusqu'au convoyeur de la centrale à charbon Émile-Huchet GazelEnergie, dans l'est de la France, le 29 novembre. La centrale Émile-Huchet a rouvert le 28 novembre pour sécuriser l'approvisionnement du pays en électricité, compte tenu du conflit en Ukraine et des déboires rencontrés par le parc nucléaire d'EDF. Très émettrice de CO2, cette centrale –l'une des dernières du parc français à fonctionner au charbon– devait fermer ses portes définitivement fin mars. Cet hiver, elle devrait brûler entre 500.000 et 600.000 tonnes de charbon, à raison de 5.000 à 6.000 tonnes par jour. La centrale a le droit de fonctionner 2.500 heures jusqu'en mars 2023.
Jean-Christophe Verhaegen / AFP

Un employé conduit une pelle transportant du charbon jusqu'au convoyeur de la centrale à charbon Émile-Huchet GazelEnergie, dans l'est de la France, le 29 novembre. La centrale Émile-Huchet a rouvert le 28 novembre pour sécuriser l'approvisionnement du pays en électricité, compte tenu du conflit en Ukraine et des déboires rencontrés par le parc nucléaire d'EDF. Très émettrice de CO2, cette centrale –l'une des dernières du parc français à fonctionner au charbon– devait fermer ses portes définitivement fin mars. Cet hiver, elle devrait brûler entre 500.000 et 600.000 tonnes de charbon, à raison de 5.000 à 6.000 tonnes par jour. La centrale a le droit de fonctionner 2.500 heures jusqu'en mars 2023.

L'arbitre française Stéphanie Frappart arrive sur le terrain pour le match de football du groupe E de la Coupe du monde 2022 entre le Costa Rica et l'Allemagne au stade Al-Bayt à Al Khor, au nord de Doha (Qatar), le 1er décembre. Stéphanie Frappart, 38 ans, est devenue la première femme de l'histoire à diriger un match de Coupe du monde. Cette pionnière de l'arbitrage avait déjà été la première en France à diriger un match de Ligue 1 (avril 2019), une finale de Coupe de France (en mai dernier) et une rencontre internationale en compétition officielle (septembre 2020).
Ina Fassbender / AFP

L'arbitre française Stéphanie Frappart arrive sur le terrain pour le match de football du groupe E de la Coupe du monde 2022 entre le Costa Rica et l'Allemagne au stade Al-Bayt à Al Khor, au nord de Doha (Qatar), le 1er décembre. Stéphanie Frappart, 38 ans, est devenue la première femme de l'histoire à diriger un match de Coupe du monde. Cette pionnière de l'arbitrage avait déjà été la première en France à diriger un match de Ligue 1 (avril 2019), une finale de Coupe de France (en mai dernier) et une rencontre internationale en compétition officielle (septembre 2020).

Un pélican soupçonné d'être atteint de la grippe aviaire H5N1 sur une plage de Lima (Pérou), le 1er décembre. Près de 14.000 oiseaux de mer ont été retrouvés morts de cette forme de grippe dans le pays, a indiqué mardi le Service national des forêts et de la faune (Serfor). Sur ce nombre, quelque 10.257 pélicans ont été recensés. Cette maladie incurable et sans traitement pourrait atteindre l'Amérique centrale et du Sud en raison de la migration saisonnière des oiseaux. Elle entraîne une importante mortalité parmi les oiseaux sauvages et domestiques tels que les canards, les poules, les poulets et les dindes.
Ernesto Benavides / AFP

Un pélican soupçonné d'être atteint de la grippe aviaire H5N1 sur une plage de Lima (Pérou), le 1er décembre. Près de 14.000 oiseaux de mer ont été retrouvés morts de cette forme de grippe dans le pays, a indiqué mardi le Service national des forêts et de la faune (Serfor). Sur ce nombre, quelque 10.257 pélicans ont été recensés. Cette maladie incurable et sans traitement pourrait atteindre l'Amérique centrale et du Sud en raison de la migration saisonnière des oiseaux. Elle entraîne une importante mortalité parmi les oiseaux sauvages et domestiques tels que les canards, les poules, les poulets et les dindes.

Des personnes marchent près d'installations de fortune dans une zone touchée par la sécheresse à Mandera (Kenya) le 1er décembre. Les habitants de la ville tentent de prendre soin de leurs animaux tout en luttant pour assouvir leurs propres besoins en eau et en nourriture, dans un pays qui n'a pas connu de précipitations adéquates depuis six ans. La faim touche au moins 4 millions de personnes sur une population de plus de 50 millions d'habitants. Entre février et octobre, des milliers d'animaux sauvages ont été tués par la sécheresse, alors qu'une grande partie de l'Afrique de l'Est subit un épisode d'aridité d'une intensité inédite depuis quarante ans.
Gerald Anderson / Anadolu Agency / AFP

Des personnes marchent près d'installations de fortune dans une zone touchée par la sécheresse à Mandera (Kenya) le 1er décembre. Les habitants de la ville tentent de prendre soin de leurs animaux tout en luttant pour assouvir leurs propres besoins en eau et en nourriture, dans un pays qui n'a pas connu de précipitations adéquates depuis six ans. La faim touche au moins 4 millions de personnes sur une population de plus de 50 millions d'habitants. Entre février et octobre, des milliers d'animaux sauvages ont été tués par la sécheresse, alors qu'une grande partie de l'Afrique de l'Est subit un épisode d'aridité d'une intensité inédite depuis quarante ans.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 janvier 2023
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 14 au 20 janvier 2023

New York: la vie avant le crack
Grand Format

New York: la vie avant le crack

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio