Une semaine dans le monde en 7 photos, du 23 au 29 juillet 2022
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 23 au 29 juillet 2022

Demande de pardon du pape aux peuples autochtones du Canada, Tour de France féminin, violence contre l'ONU en République démocratique du Congo... La semaine du 23 au 29 juillet en images.

Une forêt est ravagée par le feu «Oak Fire», au nord-est de Mariposa, en Californie, le 23 juillet. Le Oak Fire, qui s'est déclenché le 22 juillet, a déjà détruit plus de 7.200 hectares de forêt alors que l'État de l'ouest des États-Unis subit une sécheresse historique. De rapides progrès ont été permis par la mobilisation massive de près de 3.000 pompiers et de vingt-quatre hélicoptères bombardiers d'eau. Le parc national de Yosemite, proche du Oak Fire, avait subi mi-juillet un incendie dont les flammes avaient un temps menacé des séquoias géants.
David McNew / AFP

Une forêt est ravagée par le feu «Oak Fire», au nord-est de Mariposa, en Californie, le 23 juillet. Le Oak Fire, qui s'est déclenché le 22 juillet, a déjà détruit plus de 7.200 hectares de forêt alors que l'État de l'ouest des États-Unis subit une sécheresse historique. De rapides progrès ont été permis par la mobilisation massive de près de 3.000 pompiers et de vingt-quatre hélicoptères bombardiers d'eau. Le parc national de Yosemite, proche du Oak Fire, avait subi mi-juillet un incendie dont les flammes avaient un temps menacé des séquoias géants.

Le pape François porte une coiffe autochtone au parc Muskwa à Maskwacis, à Alberta, au Canada, le 25 juillet. Le souverain pontife a demandé «pardon» lundi pour la participation de catholiques à la politique «dévastatrice» envers les autochtones au Canada. Quelque 150.000 enfants ont été retirés à leurs familles autochtones dans le but de «tuer l'Indien en eux» de 1831 à 1996, dans 139 pensionnats régis par des missionnaires chrétiens. Des corps sont régulièrement découverts aux alentours des anciens établissements. Beaucoup d'autres anciens pensionnaires sont morts prématurément. Le lendemain, le pape a esquissé des pistes qui pourraient mener à un processus de «guérison» pour des communautés encore largement traumatisées par les conséquences des politiques d'assimilation mises en œuvre avec zèle et brutalité par l'Église catholique pendant plus de 100 ans.
Patrick T. Fallon / AFP

Le pape François porte une coiffe autochtone au parc Muskwa à Maskwacis, à Alberta, au Canada, le 25 juillet. Le souverain pontife a demandé «pardon» lundi pour la participation de catholiques à la politique «dévastatrice» envers les autochtones au Canada. Quelque 150.000 enfants ont été retirés à leurs familles autochtones dans le but de «tuer l'Indien en eux» de 1831 à 1996, dans 139 pensionnats régis par des missionnaires chrétiens. Des corps sont régulièrement découverts aux alentours des anciens établissements. Beaucoup d'autres anciens pensionnaires sont morts prématurément. Le lendemain, le pape a esquissé des pistes qui pourraient mener à un processus de «guérison» pour des communautés encore largement traumatisées par les conséquences des politiques d'assimilation mises en œuvre avec zèle et brutalité par l'Église catholique pendant plus de 100 ans.

La Danoise de FDJ-Suez-Futuroscope Cecilie Ludwig sprinte pour l'emporter, suivie de la Néerlandaise de la Team Jumbo Visma Marianne Vos, portant le maillot jaune de leader au général, à quelques mètres de la ligne d'arrivée de la troisième étape de la nouvelle édition du Tour de France Féminin, 133,6 kilomètres entre Reims et Épernay, le 26 juillet. De retour après trente-trois ans d'absence, l'édition féminine marque une étape vers la professionnalisation du cyclisme féminin. Le tracé est l'inverse de celui des hommes, et les femmes termineront leur course dans les Vosges, au sommet de la Planche des Belles Filles, dimanche 31 juillet.
Jeff Pachoud / AFP

La Danoise de FDJ-Suez-Futuroscope Cecilie Ludwig sprinte pour l'emporter, suivie de la Néerlandaise de la Team Jumbo Visma Marianne Vos, portant le maillot jaune de leader au général, à quelques mètres de la ligne d'arrivée de la troisième étape de la nouvelle édition du Tour de France Féminin, 133,6 kilomètres entre Reims et Épernay, le 26 juillet. De retour après trente-trois ans d'absence, l'édition féminine marque une étape vers la professionnalisation du cyclisme féminin. Le tracé est l'inverse de celui des hommes, et les femmes termineront leur course dans les Vosges, au sommet de la Planche des Belles Filles, dimanche 31 juillet.

Des visiteurs se trouvent en haut du minaret en spirale de Malwiya, sur le site de la Grande Mosquée de Samarra, le 26 juillet, au nord de Bagdad. La tour hélicoïdale de 50 mètres de briques séchées et cuites au soleil, inspirée des anciennes ziggourats et qui a été construite pour symboliser le pouvoir de l'islam pendant le califat abbasside, a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 2007, ainsi que l'ensemble de la vieille ville arabe de Samarra. Ce monument national irakien précieux du milieu du IXe siècle est l'une des plus importantes œuvres architecturales de l'islam.
Ismael Adnan / AFP

Des visiteurs se trouvent en haut du minaret en spirale de Malwiya, sur le site de la Grande Mosquée de Samarra, le 26 juillet, au nord de Bagdad. La tour hélicoïdale de 50 mètres de briques séchées et cuites au soleil, inspirée des anciennes ziggourats et qui a été construite pour symboliser le pouvoir de l'islam pendant le califat abbasside, a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 2007, ainsi que l'ensemble de la vieille ville arabe de Samarra. Ce monument national irakien précieux du milieu du IXe siècle est l'une des plus importantes œuvres architecturales de l'islam.

Le corps d'un homme abattu lors d'une manifestation gît sur le sol entouré de manifestants, dans une rue de Goma, en République démocratique du Congo (RDC), le 26 juillet. Des centaines de manifestants en colère ont saccagé et pillé, lundi 25 juillet à Goma, les installations de la Monusco, la mission des Nations unies, accusée d'inefficacité dans sa lutte contre les groupes armés de l'est de la RDC. Présente depuis vingt-deux ans dans l'est du pays, la Monusco a échoué à rétablir la paix dans cette zone déstabilisée depuis près de trois décennies. Trois membres de la mission de l'ONU et au moins douze manifestants ont été tués au deuxième jour de ces manifestations.
Michel Lunanga / AFP

Le corps d'un homme abattu lors d'une manifestation gît sur le sol entouré de manifestants, dans une rue de Goma, en République démocratique du Congo (RDC), le 26 juillet. Des centaines de manifestants en colère ont saccagé et pillé, lundi 25 juillet à Goma, les installations de la Monusco, la mission des Nations unies, accusée d'inefficacité dans sa lutte contre les groupes armés de l'est de la RDC. Présente depuis vingt-deux ans dans l'est du pays, la Monusco a échoué à rétablir la paix dans cette zone déstabilisée depuis près de trois décennies. Trois membres de la mission de l'ONU et au moins douze manifestants ont été tués au deuxième jour de ces manifestations.

Un berger sort d'un puits, creusé pour fournir de l'eau à son troupeau de chèvres et de moutons, à côté du lit asséché du lac Amara, en Roumanie, le 28 juillet. Le lac Amara s'étendait sur environ 8 kilomètres carrés avant que son eau ne s'évapore en raison du manque de précipitations et de la chaleur extrême. Dans toute la Roumanie, la superficie agricole touchée par la sécheresse dépasse 100.000 hectares, dans vingt départements, selon les données compilées par le ministère de l'Agriculture. La semaine dernière, la Roumanie a instauré un rationnement de l'eau dans plus de 200 villes et villages. Selon un rapport de la Commission européenne, près de la moitié du territoire de l'UE manque d'eau, à cause d'un déficit de précipitations. 
Daniel Mihailescu / AFP

Un berger sort d'un puits, creusé pour fournir de l'eau à son troupeau de chèvres et de moutons, à côté du lit asséché du lac Amara, en Roumanie, le 28 juillet. Le lac Amara s'étendait sur environ 8 kilomètres carrés avant que son eau ne s'évapore en raison du manque de précipitations et de la chaleur extrême. Dans toute la Roumanie, la superficie agricole touchée par la sécheresse dépasse 100.000 hectares, dans vingt départements, selon les données compilées par le ministère de l'Agriculture. La semaine dernière, la Roumanie a instauré un rationnement de l'eau dans plus de 200 villes et villages. Selon un rapport de la Commission européenne, près de la moitié du territoire de l'UE manque d'eau, à cause d'un déficit de précipitations. 

De la fumée s'élève des silos à grains de Beyrouth qui ont été gravement endommagés en 2020 par l'énorme explosion du port, le 29 juillet. Ces silos à grains du port risquent de s'effondrer alors que leur partie la plus endommagée a pris feu au début du mois en raison d'une fermentation des stocks de céréales restantes, conjuguée à de fortes températures. En mars, les familles des victimes de la gigantesque explosion du 4 août 2020 se sont mobilisées pour conserver ce qu'il en reste et transformer le site en lieu de souvenir, mais le ministre de l'Économie avait plaidé pour leur démolition, arguant de la dangerosité de la structure.
Joseph Eid / AFP

De la fumée s'élève des silos à grains de Beyrouth qui ont été gravement endommagés en 2020 par l'énorme explosion du port, le 29 juillet. Ces silos à grains du port risquent de s'effondrer alors que leur partie la plus endommagée a pris feu au début du mois en raison d'une fermentation des stocks de céréales restantes, conjuguée à de fortes températures. En mars, les familles des victimes de la gigantesque explosion du 4 août 2020 se sont mobilisées pour conserver ce qu'il en reste et transformer le site en lieu de souvenir, mais le ministre de l'Économie avait plaidé pour leur démolition, arguant de la dangerosité de la structure.

Des graines comme vous n'en avez jamais vues
Grand Format

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio