Une semaine dans le monde en 7 photos, du 11 au 17 décembre 2021
Monde

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 11 au 17 décembre 2021

Tornades meurtrières aux États-Unis, retrait des militaires français au nord du Mali et évolution de la pandémie... La semaine du 11 au 17 décembre en images.

Bogdan Gaicki examine les dommages causés par plusieurs tornades deux jours plus tôt, à Mayfield, dans le Kentucky, le 12 décembre. Ce phénomène météorologique exceptionnel a fait une centaine de morts. Joe Biden est venu manifester, mercredi 15 décembre, son soutien aux sinistrés alors que de nouvelles tempêtes frappent actuellement le centre et le nord du pays.
Brendan Smialowski / AFP

Bogdan Gaicki examine les dommages causés par plusieurs tornades deux jours plus tôt, à Mayfield, dans le Kentucky, le 12 décembre. Ce phénomène météorologique exceptionnel a fait une centaine de morts. Joe Biden est venu manifester, mercredi 15 décembre, son soutien aux sinistrés alors que de nouvelles tempêtes frappent actuellement le centre et le nord du pays.

Une Syrienne travaillant dans un centre qui embauche des femmes dont les maris sont morts dans le conflit, sélectionne des savons à la feuille de laurier pour les emballer avant de les vendre dans la ville rebelle de Maarrat Misrin dans le gouvernorat d'Idlib, le 13 décembre. Dans un pays balayé par dix ans de guerre, certains essaient de préserver le patrimoine immatériel que constituent les traditions et les coutumes locales, notamment la fabrication de savon qui remonte à plus de 2.000 ans avant J.-C. 
Mohammed Al-Rifai / AFP

Une Syrienne travaillant dans un centre qui embauche des femmes dont les maris sont morts dans le conflit, sélectionne des savons à la feuille de laurier pour les emballer avant de les vendre dans la ville rebelle de Maarrat Misrin dans le gouvernorat d'Idlib, le 13 décembre. Dans un pays balayé par dix ans de guerre, certains essaient de préserver le patrimoine immatériel que constituent les traditions et les coutumes locales, notamment la fabrication de savon qui remonte à plus de 2.000 ans avant J.-C

L'entrée d'une maison est entravée par de la lave à la suite de l'éruption du volcan Cumbre Vieja, à Las Manchas, sur l'île de La Palma, le 14 décembre. Cette éruption volcanique, qui a commencé le 19 septembre, est la première depuis cinquante ans sur cette petite île située dans l'océan Atlantique. Elle n'a pas fait de victimes, mais a provoqué d'énormes dégâts et l'évacuation de plus de 7.000 personnes. Le 13 décembre, au moins 33.000 habitants de plusieurs communes de l'île espagnole ont reçu l'ordre de se confiner en raison des gaz toxiques produits par la plus longue éruption que l'île ait connue.
Jorge Guerrero / AFP

L'entrée d'une maison est entravée par de la lave à la suite de l'éruption du volcan Cumbre Vieja, à Las Manchas, sur l'île de La Palma, le 14 décembre. Cette éruption volcanique, qui a commencé le 19 septembre, est la première depuis cinquante ans sur cette petite île située dans l'océan Atlantique. Elle n'a pas fait de victimes, mais a provoqué d'énormes dégâts et l'évacuation de plus de 7.000 personnes. Le 13 décembre, au moins 33.000 habitants de plusieurs communes de l'île espagnole ont reçu l'ordre de se confiner en raison des gaz toxiques produits par la plus longue éruption que l'île ait connue.

Des touristes étrangers ramassent des déchets et des débris échoués sur la plage de Batu Belig, à Bali, après le passage d'une tempête, le 14 décembre. Après la Chine, l'Indonésie est le deuxième pays du monde qui rejette le plus de plastique dans l'océan. Les 267 millions d'habitants du pays consomment chaque année 9,8 milliards de sacs plastiques.
Sonny Tumbelaka / AFP

Des touristes étrangers ramassent des déchets et des débris échoués sur la plage de Batu Belig, à Bali, après le passage d'une tempête, le 14 décembre. Après la Chine, l'Indonésie est le deuxième pays du monde qui rejette le plus de plastique dans l'océan. Les 267 millions d'habitants du pays consomment chaque année 9,8 milliards de sacs plastiques.

Des gens attendent dans un centre d'appels converti en centre de vaccination NHS Covid-19, près de Ramsgate, le 16 décembre. La Grande-Bretagne enregistre actuellement plus de 88.000 contaminations au Covid par jour, un chiffre record depuis le début de la pandémie. Le nombre de cas liés au variant Omicron double chaque jour et, à ce rythme, 4 millions de Britanniques auront été contaminés par Omicron avant Noël.
Leon Neal / Pool / AFP

Des gens attendent dans un centre d'appels converti en centre de vaccination NHS Covid-19, près de Ramsgate, le 16 décembre. La Grande-Bretagne enregistre actuellement plus de 88.000 contaminations au Covid par jour, un chiffre record depuis le début de la pandémie. Le nombre de cas liés au variant Omicron double chaque jour et, à ce rythme, 4 millions de Britanniques auront été contaminés par Omicron avant Noël.

Des véhicules blindés de l'opération Barkhane, qui lutte contre les groupes djihadistes, patrouillent dans les rues de Tombouctou, le 14 décembre. Ces militaires ont achevé de se retirer des bases que les troupes occupaient dans le nord du pays, pour se replier dans la seule ville de Gao. Emmanuel Macron est attendu sur place le 20 décembre, alors que la présence de la France sur place est contestée et que les effectifs français sur l'ensemble du Sahel doivent être réduits de 5.000 à environ 3.000 hommes d'ici à 2023.
Florent Vergnes / AFP

Des véhicules blindés de l'opération Barkhane, qui lutte contre les groupes djihadistes, patrouillent dans les rues de Tombouctou, le 14 décembre. Ces militaires ont achevé de se retirer des bases que les troupes occupaient dans le nord du pays, pour se replier dans la seule ville de Gao. Emmanuel Macron est attendu sur place le 20 décembre, alors que la présence de la France sur place est contestée et que les effectifs français sur l'ensemble du Sahel doivent être réduits de 5.000 à environ 3.000 hommes d'ici à 2023.

Un enfant joue à côté de cocotiers et de bananiers déracinés dans la ville côtière de Dulag, dans la province de Leyte, le 17 décembre, un jour après le passage du typhon Rai. Plus de 300.000 personnes ont dû quitter leur domicile à l'approche du «super-typhon», l'équivalent d'un ouragan de catégorie 5 aux États-Unis. Les scientifiques affirment que les typhons deviennent de plus en plus puissants à mesure que le changement climatique provoqué par les activités humaines s'accélère.
Bobbie Alota / AFP

Un enfant joue à côté de cocotiers et de bananiers déracinés dans la ville côtière de Dulag, dans la province de Leyte, le 17 décembre, un jour après le passage du typhon Rai. Plus de 300.000 personnes ont dû quitter leur domicile à l'approche du «super-typhon», l'équivalent d'un ouragan de catégorie 5 aux États-Unis. Les scientifiques affirment que les typhons deviennent de plus en plus puissants à mesure que le changement climatique provoqué par les activités humaines s'accélère.

Des graines comme vous n'en avez jamais vues
Grand Format

Des graines comme vous n'en avez jamais vues

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022
Grand Format

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 19 au 25 novembre 2022

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio